• La Pensine a désormais son clone

    Article d'Ey@el

    D'aucuns l'auront peut-être remarqué — mais la plupart sans doute pas — une version anglaise « light » de la Pensine vient d'éclore. Comme je commençais à avoir pas mal de pages bilingues et un peu de mal à gérer le tout (notamment au niveau de la programmation des billets), j'ai eu finalement l'idée de créer un clone afin d'y transférer (page par page) tout ce que j'avais déjà traduit/écrit en langue shakespearienne, ce qui n'a pas été sans mal en raison des innombrables couacs de l'éditeur d'Eklablog que je m'en vais de ce pas signaler en grandes pompes au responsable (qui va m'adorer, je le sens). Il s'agit d'une version allégée en ce que seuls les quelques billets traduits en anglais y figurent ainsi que tous les liens (externes) des sources originales de ceux traduits en français. Une sorte de Reverso/GogolTranslate à la sauce Ey@el si vous préférez ! Le design n'a pas changé excepté les couleurs, histoire de ne pas m'emmêler les pinceaux quand je poste quelque chose. J'ai également conservé le titre en français, par contre, le slogan a été traduit. L'accès d'une version à l'autre se fait simplement en cliquant sur le petit drapeau situé sur l'entête (LIEN).

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

    Quelques réaménagements supplémentaires

    Du fait de ces nouveaux aménagements, j'ai dû supprimer et déplacer certaines icônes de la Pensine 100% MG qui ont en fait réintégré leur place d'origine (page d'accueil et flux RSS). Cadeau bonus : une flèche s'affichant en permanence dans le coin inférieur droit du blog vous permettra, d'un seul clic, de revenir en haut de la page.

    J'en ai également profité pour réorganiser les index des rubriques en séparant les billets originaux de mes traductions et des articles repiqués ailleurs, ce qui m'a permis, d'un seul coup d’œil, d'évaluer la somme de boulot effectuée. Et là, j'avoue que j'ai eu un choc ! Vous ne m'en voudrez donc pas si je me fais un peu moins active ces temps-ci. J'ai besoin de souffler un peu. C'est qu'avec le temps qui s'accélère plus cette c*$!@#& de changement d'heure qui en a rajouté une couche et mon pote Uranus qui m'électrise, je suis quelque peu dépassée. Mais grâce à mon sens de l'organisation et à ma prévoyance, vous n'y verrez sans doute que du feu.

    Un petit com, s'il vous plait...

    Je voudrais en profiter pour remercier tous ceux qui se donnent la peine de consacrer cinq minutes de leur précieux temps à commenter les articles qui leur plaisent (ils se reconnaitront) car le temps que je consacre à les rédiger ou les traduire se compte davantage en heures qu'en minutes. Même si au final je ne compte pas, ça compte quand même...

    Si vous voulez vous retrouver bien vite avec un internet constitué uniquement de « murs » de contenus multimédias et de « tweets » repostés à l'infini, continuez et vous serez exaucés. Sinon, bougez-vous un peu parce que des fois, nous autres blogueurs, on a un peu l'impression de tenir un journal intime ou de jouer à Moïse errant dans le désert.

    Au plaisir, de continuer à échanger mes pensées, mes coups de gueule et mes coups de cœur avec vous.

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Régime pour l'estime de soi : des directives simples à appliquer au quotidienQuand le poisson d’avril tourne au règlement de compte… »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Roujsend
    Mardi 31 Mars 2015 à 12:18

    C'est  vrai que tenir un blog comme le tien demande pas mal de temps, d'investissement. Tu postes souvent, tu es lue, et pourtant, ces lecteurs laissent rarement des coms. C'est dur, hein? A une époque, j'avais un blog que j'ai abandonné pour cette raison. Ce n'est pas tant une recherche d'approbation ou encore de reconnaissance, juste de dialogue,  de simple communication, d'échange. J'avais juste l'impression d'être un produit que l'on consomme, et j'ai occupé alors ce temps que je partageais à autre chose. Personnellement, je me retiens parfois de commenter. Pourquoi? Mes idées sont assez particulières et m'amènent souvent à contredire (heu pas rien qu'ici) ce que je lis des sujets qui m'intéressent. Alors, j'hésite. Par respect des croyances de l'autre (toi dans ce cas)? Pour éviter des polémiques où chacun reste campé sur ses idées? Sais pas trop. On peut tenter...

    2
    Mardi 31 Mars 2015 à 13:53

    Merci pour ce commentaire très constructif. « J'avais juste l'impression d'être un produit que l'on consomme ». Ce que tu dis me touche au plus haut point d'autant que tu as utilisé les mots exacts que j'avais sur le bout de la langue mais que je n'ai pas voulu formuler de peur de faire dans la démesure sémantique. C'est vrai que parfois, moi aussi, je me retiens de poster pour éviter d'engendrer la polémique ou quand je ne suis pas forcément d'humeur à dire des choses positives ou constructives (salut Eric, je te vois déjà en train de lever les pouces !). D'un autre côté, même ainsi, au vu du nombre de lecteurs qui passent, j'ai du mal à imaginer que chaque jour tout le monde soit dans la même disposition d'esprit qui justifie cette excuse (fort légitime si si). Pour ma part, je ne fais que suivre mon instinct et mon chemin de vie qui doit passer par l'écriture, la créativité et la communication. Ce blog m'a permis de débloquer pas mal de choses au niveau personnel donc pour moi, c'est avant tout une thérapie et si en plus, il peut aider ne serait-ce qu'une seule autre personne, alors finalement que les « consommateurs » aillent au diable, il se fera une joie de les accueillir ! Non, sans dec, si je décide un jour d'arrêter ce ne sera certainement pas pour cette raison mais parce que j'ai trouvé mieux.

    3
    Roujsend
    Mardi 31 Mars 2015 à 14:03

    As tu pensé à écrire des lettres aux gens que tu connais?

    4
    Mardi 31 Mars 2015 à 14:19

    Quand je parlais de trouver mieux, je parlais de toute autre chose et surtout pas en cercle restreint ;)

    5
    Mardi 31 Mars 2015 à 14:47

    Grrr, ces non commentaires ! (lol)
    En 3 ans sur une autre plateforme, j'ai reçu peu, très peu de coms.
    Cela ne m'a pas découragé ; mais c'est vrai que je me suis demandé, parfois lamenté, sur le peu de PARTICIPATION des visiteurs (et ça continue sur EB).
    C'est comme ça, ce doit être le réflexe consommateurs : je prends, vite, et je pars ailleurs, tout aussi vite.

    Créer la polémique peut s'avérer constructif, mais il s'agit (je trouve) d'éviter de la susciter juste pour la susciter. Ou de créer une polémique parce que l'on s'accroche aux mots employés, etc., ou parce que l'on veut avoir raison. Ou de créer une polémique à partir du com d'un autre visiteur (vaut mieux rester centré sur la parution, sur le thème de l'article ou texte).

    Message à Roujsend : à mon avis, exprime-toi plus souvent (en com) car tes interventions sont fort intéressantes.

    Pour ma part, Eyael, j'm'en fiche de plus en plus des coms, cela ne m'empêche pas de m'exprimer.
    Depuis que je suis sur EB, je me suis fait des e-amis, comme toi,
    et j'apprécie bcp cela.

    6
    Mardi 31 Mars 2015 à 16:53

    Mais c'est génial ça ! En voyant le titre, je pensais à un plagiat dans le voisinage, où je ne sais pas... En tout cas, c'est super ! D'ailleurs, je pense que je tenterai de les lire un des ces quatre, pour m'améliorer en anglais !

    7
    Mardi 31 Mars 2015 à 17:22

    @Eric : Tu as parfaitement raison de continuer malgré l'absence de com. D'ailleurs c'est sans doute un peu voulu (au niveau cosmique) pour tester notre motivation. Mouais, ça peut paraitre un peu zarbi comme point de vue mais depuis quelques années et surtout depuis que j'ai viré pas mal de concepts erronés et autres au profit de mon instinct, ma conscience supérieure ou mon GPS interne (vire les mentions inutiles),  je note qu'à chaque progrès personnel, je dois faire face immédiatement à des tas d'obstacles, un peu comme si je passais des exams à répétitions. Une fois qu'on l'a compris, on se dit que ce n'est pas le sort qui s'acharne mais plutôt la vie qui nous tend des opportunités pour croître plus rapidement et ça fait une énorme différence. Effectivement, jusqu'à présent, chaque revers n'a fait que renforcer ma détermination et ma motivation, ce qui n'aurait pas été le cas bien avant cela où j'avais tendance à baisser (trop facilement) les bras. Donc ce que tu me dis là me conforte en ce sens que nous sommes testés, entrainés et que nos efforts ne sont pas vains. Puissions-nous que nous changer nous-mêmes, ce serait déjà une grande victoire, tu ne trouves pas ?

    Quant à ceux qui ont l'air de profiter : il y a ceux qui n'ont que l'air et qui font d'autres choses positives pour les autres à côté que l'on ignore totalement — et puis effectivement, il y a les autres, les « consommateurs » qui pourront toujours absorber, s'ils ne digèrent pas, ça va leur faire de beaux fécalômes et ça, c'est leur problème. On ne va pas les obliger à quoi que ce soit ni même les sanctionner ou les morigéner, les lois du cause à effet s'en chargeront qu'ils y croient ou pas.

    @QueenParamount : Tu vas aussi bientôt pouvoir t'améliorer en espagnol  (RDV jeudi pour ça) ;)

    En tout cas merci à tous les deux qui me motivez et m'inspirez beaucoup e-pals !

    8
    Mardi 31 Mars 2015 à 18:06

    Yes (je m'entraine pour la version anglaise), j'aime bien ton com Eyael.

    9
    Mardi 31 Mars 2015 à 18:09

    Oh, mais c'est génial ça ! Il me tarde ;)

    10
    Mardi 31 Mars 2015 à 18:18

    Vu  à la vitesse où file le temps, tu ne vas pas te languir bien longtemps ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :