• Le photographe Babycakes Romero immortalise « La Mort de la Conversation » par les smartphones

    Photos de Babytakes Romero et article de Poorna Bell traduit par Ey@el

    Available in English

    L'impact des smartphones sur notre conversation, aujourd'hui, est effrayant. Il suffit d'observer des amis dans un restaurant, un couple censé avoir un rendez-vous romantique ou les agissements de vos collègues à votre prochaine réunion.

    Ce sera une bonne journée s'ils parviennent à rester cinq minutes sans regarder leurs téléphones.

    C'est cette déconnexion et cette capacité d'attention limitée qu'a capturées Babycakes Romero, un photographe londonien qui en a eu l'idée « pour y avoir assisté maintes et maintes fois tout en en faisant moi-même l'expérience. »

    Cliquer sur chaque image pour l'agrandir


    Interviewé par le HuffPost UK Lifestyle, il raconte : « Au départ, mon attention s'est portée sur la symétrie existante entre ces gens figés simultanément mais pourtant séparément dans un même geste qui m'attirait visuellement, mais en poursuivant, j'ai pu noter combien ces actions étaient empreintes d'une tristesse inhérente. »

    En capturant ses sujets, il a remarqué comment les smartphones commençaient à faire obstacle dans les réunions entre personnes.

    « J'ai constaté que les gens s'en servaient comme d'une béquille en société pour masquer leur inconfort, pour meubler le silence, mais en continuant à observer et documenter ce phénomène moderne, j'ai eu le sentiment que c'était plutôt ces appareils qui en étaient à l'origine. Ils permettent surtout de prendre ses distances plutôt que de s'engager. »

    « Toute étiquette sociale concernant l'utilisation du portable en société semble avoir disparu. Ce dernier passe en priorité avant la personne présente et cela m'a conféré un sentiment de malaise. Il s'agit d'une forme de rejet abaissant l'auto-estime de l'autre qui se voit éclipsé par un appareil. Pour moi, cela illustre également une impression croissante d'auto-absorption des gens qui préfèrent s'attacher à l'univers de leur téléphone plutôt que de parler à la personne avec laquelle ils se trouvent. »

    En les photographiant, il a également noté que, la plupart du temps, ils n'avaient même pas l'air d'être présents ni de profiter de l'instant pour ce qu'il était.

    « On voit des couples au restaurant manger en silence, des "morts-dinants" qui peinent même à se regarder. Les smartphones ont créé un moyen de rendre le silence en quelque sorte plus supportable mais cela ne fait que masquer l'incapacité ou le refus de communiquer entre eux. »

    « Pourtant, c'est encore plus pénible à certains égards parce que, implicitement, vous sous-entendez que quel que soit l'objet de votre interaction par le biais votre appareil, il est plus important que la personne en face de vous qui ne peut que se sentir rejetée. »

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Oh, les mains !Changer »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Février 2015 à 16:12

    D'ac avec Poorna Bell, "se voir éclipsé par un appareil".
    Trop d'impact, trop addictif ces smartphones...

    2
    Mercredi 25 Février 2015 à 19:18

    «D'ac avec Poorna Bell ... »
    En fait, c'est le photographe Babycakes Romero qui dit ça.

    Mais c'est clair : on me fait ça, je me lève et je m'en vais même si c'est au beau milieu d'un repas !

    3
    Vendredi 27 Février 2015 à 11:34

    eh oui on est addicts ! enfin je dis "on" mais en fait peut être que certains ont du résister !? pas moi !! pffff ! bises de neige ! j'aime ce patchwork de photos !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :