• Le plan machiavélique exposé

    Article des DéQodeurs

    Available in English

    Le début de la fin d’un monde, 2020

    On va pas passer des heures à parler des inepties et absurdités qu’on a pu voir depuis le début 2020. En peu de mots, un virus comparable à la grippe a touché la Terre. Le virus n’étant pas assez mortel, l’OMS a du changer la définition de la pandémie pour que nous puissions perdre nos libertés sous une nouvelle forme de dictature sanitaire qui nous a fait connaître les confinements, les couvre-feux et surtout, qui nous a montré à quel point l’humain peut être aveugle et parfois, franchement pas intelligent. Les marionnettistes se sont carrément foutu de nous en testant leur pouvoir avec cette histoire de PQ et devinez quoi ? Le PQ n’a pas mis longtemps à disparaître des rayons. Comment les gens qui faisaient le plein de PQ ont pu justifier leurs actes, j’essaye encore de le comprendre. En tout cas, l’ingénierie sociale avait parfaitement fonctionné.

    Il y a beaucoup beaucoup beaucoup de leçons à apprendre des cette vidéo. Ceux qui oublient sont condamnés à répéter les erreurs du passé. L’humain peut-être bon d’une manière qu’on peut difficilement imaginer mais cela s’applique aussi dans l’autre sens.

    La dictature sanitaire

    Des souvenirs amers de mon passé et celui de ma famille ressurgissent quand aujourd’hui, on me demande si j’ai l’autorisation du gouvernement pour manger un pain au chocolat dans une brasserie. Bah oui, c’est exactement ce qu’est le « passe sanitaire ». Comme en Albanie, les gens devaient montrer patte blanche au pouvoir du dictateur pour pouvoir simplement exister et vivre, le « passe sanitaire » est un signe de patte blanche pour l’autorité sanitaire qui œuvre sous les yeux de l’État Français.

    Pas plus loin que ce matin, je suis allé manger un pain au chocolat dans une brasserie. Je suis arrivé avec le sourire, on m’a demandé de le cacher derrière un masque. J’ai commandé un pain au chocolat mais je n’avais pas de passe sanitaire, on m’a dit qu’on veut bien de mon argent mais que je dois aller prendre mon café et mon pain au chocolat debout, à l’extérieur de l’établissement parce que je ne voulait pas me soumettre à une folie qui ne tient pas debout. À moins d’un mètre de moi, un monsieur buvait une bière dès le bon matin au comptoir, sans masque. Lui il avait le droit parce qu’il consommait et qu’il avait le passe sanitaire. On a complètement oublié pourquoi on avait mis en place toutes ces choses. On ne parle même plus du virus et des contaminations. Tout tourne autour d’une piqûre expérimentale qui n’a rien à voir avec un vaccin mais qu’on a décidé de l’appeler comme ça malgré tout, tout comme la pandémie où on a du changer la définition pour que le covid puisse répondre à ses critères. Plus rien n’a de sens. Bienvenu en 2021.

    Le contexte et la rhétorique

    Le chemin qui nous a emmené ici, vous le connaissez plus ou moins mais prenons une minute pour étudier le contexte. Un TRI vient d’être fait. Un tri entre ceux qui obéissent aux autorités de ce monde et ceux qui ne le font pas. Ceux qui ont accepté la piqûre ont fait leur choix, soit par contrainte, soit par conviction. Ceux qui n’ont pas encore accepté la piqûre, il y a peu de chances qu’ils l’acceptent par la suite. Le passe sanitaire n’est qu’un dernier effort de forcer les derniers indécis de faire leur choix.

    Cette entité qui veut dominer le monde sait maintenant qui seront ses ennemis et qui seront avec lui. Comme chaque dictateur qui se respecte, il va commencer à éliminer l’opposition. Maintenant il est clair à quoi a servi la piqûre. Elle a servi à faire le tri entre ceux qui se soumettent aux autorités de ce monde et ceux qui se soumettent à autre chose, qui n’est pas de ce monde. Pour certains c’est Dieu, pour d’autres l’Univers, pour d’autres la Nature, pour d’autre, l’éthique. Ceux là sont les ennemis du dictateur mystérieux qui veut mettre la main sur le monde entier. Il est temps pour lui de passer à la partie obscure de son plan.

    Nous voilà en automne 2021. Cela fait maintenant presque deux ans que j’ai retrouvé la force pour reprendre mon activité de lanceur d’alertes depuis que le Christ est entré dans ma vie. IL est en train de préparer son retour qui est imminent. C’est LUI qui me donne la force de faire ce que je fais d’une manière trop longue à expliquer ici et ce n’est pas le sujet. Vous savez que chez les DéQodeurs, on vous parle d’un plan, mis en place par l’armée américaine, qui serait en train d’arriver à sa fin. Ce plan a déjà mis des bâtons gigantesques dans les roues du  « dictateur sanitaire », ou de  « l’état profond » comme les militaires aiment bien appeler cette entité mystérieuse et si macabre.

    Le plan machiavélique a déjà échoué avant même d’avoir commencé. L’être diabolique qui voulait mettre la main sur le pouvoir mondial a eu les yeux plus gros que le ventre et a clairement sur estimé son pouvoir, comme il l’avait fait il y a 2000 ans. Cela dit, nous sommes prévenus que l’armée américaine va laisser l’état profond pousser l’humanité au précipice avant de réagir avec fermeté afin qu’un maximum de monde se réveille. Ce précipice n’est rien d’autre que la fin du plan de l’état profond. Voici à quoi il ressemble :

    La suite de leur plan

    Il est fort probable que nous voyons un nouveau variant apparaître d’ici quelques semaines, ou une dégradation de la situation avec le version Delta, Lambda. Vous comprenez l’idée. Il y aura une nouvelle vague de contaminations d’un variant qui sera  « dangereux » selon les médias et ceux qui nous bombardent la peur depuis presque deux ans. Certains devront aller à l’hôpital à cause des symptômes. A l’hôpital, ils auront à faire à deux différents protocoles de traitement, un pour les piqués et un pour les non piqués.

    Les piqués vont recevoir un protocole de traitement doux et anodin pour leurs corps alors que les non piqués seront ni plus ni moins, mis à mort par le traitement qu’on leur donnera. Ce que je vous dis ici n’est pas nouveau car c’est exactement ce que nous avons vu au début de la pandémie, en petite échelle et uniquement à la population âgée car cela rendait moins suspect le protocole, dans une période où les gens se rappelaient encore du monde avant le virus. Actuellement, on est à un stade où il y a des évènements similaires à la deuxième guerre mondiale qui se produisent et la majorité n’y prête même pas attention. Ce matin on m’a refusé l’entrée à une brasserie parce que je ne voulais pas être marqué avec leur expérience médicale qui n’est même pas officiellement validé et qui est utilisé en tant que vaccin pendant que des traitements existent. Aujourd’hui, les masques tombent et chacun a l’occasion de montrer qui il est réellement. Aujourd’hui, la vérité est devenue comme une aiguille dans le stock d’un fabricant de bottes de foin. La réalité dépasse la fiction dans sa brutalité.

    Il y a aussi la rhétorique à prendre en compte. Les  »vaccinés » évitent les formes graves du virus donc forcement, beaucoup plus de non- »vaccinés » vont se retrouver à l’hôpital. Il y a aussi le fait qu’on a forcé le tri dans le milieu médical. Ceux qui n’obéissaient pas et ne voulait pas se faire piquer ont du quitter leurs posts. Ceux qui restent sont donc majoritairement très obéissants et ne poseront pas de questions quand on leur demandera de traiter une invasion de fourmis avec une tête nucléaire, sauf quelques exceptions :

    C’est comme ça qu’ils font toujours. Ils essayent à petite échelle en tant que test pour voir les réactions, puis ils appliquent leur plan à l’échelle globale, après avoir peaufiné leur plan. Il semblerait que les Antilles représentent ce test. Ils envoient les  « leurs » pour surveiller l’opération. (Vidéo)

    Il s’agit là d’un avant goût de ce qu’ils essayeront d’appliquer à grande échelle.

    Cela ne va pas tarder à arriver chez nous aussi. Je suis parfaitement conscient de ce que je vous annonce et je maîtrise parfaitement mes mots et la conséquence de ce que je dis mais au point où nous sommes… Je n’ai plus vraiment le choix que de suivre mon cœur. (Vidéo)

    Et ce n’est pas tout

    Il y aura aussi les  « cas contacts » qui seront isolés de force si quelqu’un de leur entourage a été contaminé. Évidement, cette sera utilisé pour éliminer toute opposition trop bruyante à leur goût. Cela a déjà commencé aux États-Unis avec le cas de Veronica Wolski. Renseignez-vous de son cas car ce n’est pas aussi simple que les médias disent. Elle passait son temps à troller les institutions et était ouvertement contre toute la rhétorique, avec beaucoup de suiveurs derrière elle. Quand elle était emmené à l’hôpital, ses suiveurs se sont mobilisés pour la sortir et ont out fait, jusqu’à emmener une ambulance avec un médecin qui voulait la soigner avec l’ivermectine mais au final, l’endroit où elle était ne l’a pas laissé sortir, puis elle est morte quelques heure plus tard. Ses suiveurs ont beaucoup réagit dans les réseaux sociaux pour demander qu’elle soit libérée mais sans succès. Regardez maintenant comment les médias réagissent.

    Veronica Wolski, partisane de QAnon au centre de la tempête de l’ivermectine, est morte d’une pneumonie liée au COVID à l’hôpital de Chicago.

    L’hôpital de Chicago a déclaré la semaine dernière que ses médecins et cliniciens, suivant les conseils de la Food and Drug Administration et des Centers for Disease Control and Prevention, n’utilisent pas l’ivermectine pour les cas de COVID-19. L’hôpital avait refusé de commenter le diagnostic de Wolski, invoquant les lois fédérales sur la confidentialité.

    Au cours du week-end, certains partisans de Mme Wolski ont tenté de convaincre l’hôpital de la laisser sortir. Une vidéo publiée dimanche soir sur la chaîne Telegram de l’avocat d’extrême droite Lin Wood le montre en train d’exiger par téléphone que l’hôpital remette Wolski à une personne titulaire d’une procuration médicale.

    « Il y a une ambulance qui l’attend dehors, il y a un médecin qui l’attend pour la soigner », dit-il. « Si vous ne la libérez pas, vous allez être coupable de meurtre. Comprenez-vous ce qu’est un meurtre ? »

    Une autre vidéo publiée sur la chaîne de Wood montre un policier de Chicago à l’extérieur de l’hôpital en train de parler avec une personne demandant, sans succès, à être autorisée à entrer pour effectuer un contrôle de bien-être. Une porte-parole de l’hôpital a déclaré que la police « (aidait) à maintenir l’ordre à l’extérieur de l’hôpital avec un petit groupe d’individus ».
    (Source)

    On a laissé le pouvoir entre les mains de psychopathes sans nom. Le tri est fait entre ceux qui obéissent et ceux qui refusent de se laisser faire. Il est temps de passer à la prochaine étape aux yeux de ces criminels.

    Voici ce qu’a publié CodeMonkeyZ (créateur du site où publiait Q, source fiable) ce 9 septembre :

    Au fur et à mesure que ces « camps de quarantaine » se mettent en place, nous verrons inévitablement cette histoire se développer :

    0. La personne n’est pas vaccinée.
    1. La personne tombe malade.
    2. La personne prend le bus pour aller en quarantaine.
    3. On refuse à la famille tout contact avec la personne.
    4. « Oh désolés, il est mort. Il aurais dû être vacciné. »

    Les « camps de quarantaine » risquent de devenir rapidement des « camps de mise à mort » et les non-vaccinés seront les premiers en ligne. (Source)

    Évidement, ils ne vont pas les appeler « camps de concentration » !

    Tout comme ils appel l’outil de la pire discrimination de l’histoire  « passe sanitaire », ils vont probablement appeler ça  « les camps des bisounours » ou  « les camps des arcs-en-ciel ». Ce n’est même pas dit qu’il y a des camps puisqu’ils font déjà des mises à mort dans des hôpitaux.

    Les bonnes nouvelles

    1. Nous ne sommes pas seuls

    En effet, comme on vous le dit depuis presque deux ans, l’armée américaine n’est pas d’accord avec l’état profond et ils les ont piégé de plusieurs manières. Ils auraient déjà arrêté ces psychopathes mais malheureusement, la population mondiale est trop manipulée pour comprendre. Ils croient que des gens comme Obama, les Clinton, ou encore chez nous, des gens comme Attali ou Macron sont « gentils » et ne comprendrons pas si ils les voient arrêtés.

    2. Nous sommes prévenus

    Ceux qui œuvrent pour nous libérer de ces psychopathes nous ont prévenu qu’ils vont laisser l’état profond montrer leur vrai visage avant d’agir, afin que tout le monde comprenne ce qu’il se passait en arrière plan. Tout sera révélé, TOUT et les criminels vont payer pour leurs crimes. En attendant donc cette intervention, soyons très très attentifs et faisons un maximum de bruit sur ce sujet pour ralentir le projet de l’état profond et mettre un maximum de bâtons dans leurs roues.

    3. On va y arriver, c’est écrit

    Plus que jamais, la foi sera déterminante pour traverser cette période difficile, la foi ET la prière. Plus que jamais, il est important de mettre l’armure de Dieu :

     10 Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. 11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. 12 Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. 13 C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. 14 Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; 15 mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix; 16 prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; 17 prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.

    Le livre d’Apocalypse fini en happy end, malgré le passage concernant cette période obscure. Ceux qui ont les yeux et les oreilles ouvertes et qui lâchent prise des choses de ce monde vont traverser la tempête et sortir de l’autre côté renforcés et prêts pour le nouveau monde.

    Nous, on ne lâchera rien, peu importe où tout ceci nous emmènera. Notre choix est déjà fait !

    Partagez ! Partagez ! Partagez !

    Lisez la deuxième partie de cet article et visionnez les vidéos détaillées sur le site des DéQodeurs :
    https://lesdeqodeurs.fr/le-plan-machiavelique-expose/

    « Un faux drapeau imminent qui ferait passer les non-vaccinés pour des terroristes ? David Wilcock : L'extraordinaire prophétie de la Loi de Un en 1981 à la lumière des événements actuels (1) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Septembre à 22:27

    Le principe même du marketing, on envoi faire tester quelques échantillons sur un groupe de personne, on étudie, on observe ce qui se passe, si les gens acceptent le produit, on le produit en série et on inonde le marché. Pour ceux qui ne l'accepte pas on cherche des parades pour qu'ils acceptent le produit directement ou indirectement en leur offrant des bonbons fourré car les gens sont cupides, un beau packaging bien présenté fait toujours vendre et on se soumet. Sauf que je ne suis pas dupe, moi le packaging je m'en fou c'est pas ca qui fait le produit.

    L'état, avec leur propagande, cherchent a créer deux camps pour qu'a la première occasion on prenne une arme et qu'on aille tuer notre voisin parce qu'il n'avait pas de sel a nous passer pour le gigot du dimanche.

    Un prétexte de plus pour montrer du doigt les  non-vacciné-e-s, les faires passer pour des terroristes et de mettre a l'écart ceux qui pensent/réfléchissent et surtout ne veulent pas se soumettre.

      • Vendredi 17 Septembre à 23:27

        C'est tout à fait ça. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :