• Un faux drapeau imminent qui ferait passer les non-vaccinés pour des terroristes ?

    Article de Madhava Setty traduit par Ey@el

    Available in English

    © David Dees

    Une opération sous faux drapeau est un acte commis dans l'intention de cacher la véritable source responsable pour en faire porter le chapeau à une tierce partie.

    Personnellement, je pense que la majorité des événements mondiaux ayant abouti à un conflit étaient en fait de faux drapeaux. C'est le seul point de vue logique à adopter parce que pour la vaste majorité des êtres humains, la guerre n'a aucun sens. Pourtant, notre espèce est dans un conflit quasi permanent depuis des millénaires.

    Remontons quelques siècles en arrière. Si vous étiez un citoyen ordinaire vivant en Europe ou en Asie, vous auriez été un paysan cultivant sa nourriture sur un lopin de terre appartenant à une catégorie beaucoup plus restreinte de personnes : la classe dirigeante. La vie aurait été beaucoup plus difficile. La famine et la maladie auraient constitué une menace constante. Et comme si ça ne suffisait pas, le roi aurait envoyé régulièrement ses percepteurs d'impôts à votre porte pour vous prendre le peu de richesses que vous possédiez afin de financer le développement d'une armée. Quel aurait été votre intérêt de construire une armée quand votre principal souci aurait été de vous nourrir vous et votre famille ? Aucun, à moins d'une menace imminente à votre vie.

    Maintenant, considérez la chose du point de vue du roi. Comment forcer les pauvres qui ont faim à se séparer du peu qu'ils ont pour vous aider à consolider votre autorité par le biais d'une armée loyale envers vous ? Vous pourriez exiger un paiement à la pointe de l'épée, mais ça provoquerait certainement un soulèvement de fermiers en colère armés de fourches. Si vous ne le faisiez pas, votre popularité en prendrait sûrement un coup. Comment convaincre la population qu'une armée plus grande n'est pas juste une mesure de prudence mais une nécessité ? Et si vous travestissiez quelques dizaines de soldats de l'uniforme d'un royaume voisin pour qu'ils aillent incendier l'un de vos villages ? Ce serait brutal et manipulateur, mais aux grands maux, les grands remèdes, et quoi de mieux que de créer une menace quand il n'y en a point ?



                        ATTENTION !

    Il est rappelé aux voyageurs projetant d'entreprendre un voyage sur l'Atlantique que l'Allemagne et ses alliés sont en guerre contre la Grande-Bretagne et ses alliés ; que la zone de guerre comprend les eaux adjacentes aux Îles britanniques ; que con- formément à la mise en demeure du gou- vernement impérial allemand, les navires battant le pavillon de la Grande-Bretagne ou de n'importe quel de ses alliés est sus- ceptible d'être détruit dans ces eaux et que les voyageurs traversant cette zone de guerre à bord de vaisseaux britanniques ou alliés le font à leurs risques et périls.

    L'Ambassade d'Allemagne impériale
    Washington D.C., le 22 avril 1915

    Retour accéléré vers le monde moderne. L'Amérique est en entrée dans la Première Guerre mondiale parce le torpillage du Lusitania par des U-boats allemands avait plongé le public dans l'hystérie. Il y avait 195 passagers américains à bord. On ne leur avait pas dit que le paquebot transportait une énorme quantité de munitions pour l'Angleterre et la France. Ni que l'Allemagne avait tenté d'avertir, par le biais d'annonces dans des dizaines de journaux, les citoyens américains de la situation et du danger encouru en réservant des places à bord. Ces annonces furent presque toutes bloquées. Nous savons qu'au moins une d'elles est parvenue à pénétrer ce mur de contrôle.

    Notre propre gouvernement a reconnu publiquement que les événements du golfe de Tonkin avaient été déformés. Des années plus tard, Robert McNamara, l'ancien secrétaire d'État à la défense, admit que les navires de guerre nord-vietnamiens n'avaient en fait PAS mené d'attaque gratuite contre l'U.S.S. Maddox en mer de Chine méridionale ce jour-là. Pourtant, le Président Johnson s'est servi de cet événement pour justifier l'accroissement de la présence des États-Unis au Vietnam en raison de cette soi-disante attaque de nos navires.

    La liste est interminable. Certains sont relativement mineurs, conçus pour imputer un incident violent à une révolte pacifique dans un pays afin que l'autorité en place puisse exercer davantage de contrôle ou pour qu'un nouveau régime puisse être mis en place sans beaucoup de protestation de la part de la communauté internationale. D'autres sont incroyablement énormes, ce qui les rend encore plus difficiles à accepter par une population qui se considère libre et à l'abri d'une telle supercherie par une presse indépendante qui mettrait en lumière de telles manigances.

    Aujourd'hui nous sommes confrontés à un événement polarisant : la pandémie de SARS-COV2. La solution, un vaccin expérimental précipité dans le processus d'agrément du FDA dans un ballet étourdissant, semble être accepté d'emblée par la plupart des gens. Toutefois, les dissidents constituent une redoutable minorité. 40 à 45% des Américains ont refusé la vaccination et font face à une pression grandissante de s'y soumettre. Le statut vaccinal est rapidement en passe de devenir le facteur décisif où nos autorités décident qui peut voyager, qui peut fréquenter les établissements d'enseignement et qui peut conserver son emploi. Cela semble ne pas fonctionner pour plusieurs raisons : les données indiquant la perte d'efficacité du vaccin, le nombre sans précédent de dommages post-vaccinaux et la méfiance générale envers un gouvernement avec d'énormes conflits d'intérêt, pour n'en citer que quelques-unes.

    Il semblerait que nous soyons dans une impasse. Les tensions montent et les non-vaccinés se font attaquer de toutes parts selon une logique fallacieuse, des affirmations infondées et des rapports de mauvaise foi. Notre société est devenue une poudrière prête à exploser à la moindre étincelle.

    La semaine dernière, le Straits Times a publié un article rapportant que l'agence fédérale de renseignement suisse nous avertit « d'un attentat terroriste potentiel contre les infrastructures du vaccin anti-coronavirus comprenant les centres de vaccination, les installations de transport et de production... »

    Je trouve cela extrêmement inquiétant. Étant donné que la pression énorme exercée sur les non-vaccinés pour les obliger à se conformer s'est jusqu'ici avérée inefficace, ce genre d'« attaque terroriste » changerait très certainement la teneur du débat autour de l'hésitation vaccinale et la liberté en matière de santé. Vous pensez sincèrement que les défenseurs de la liberté sanitaire s'en prendraient à des centres de vaccination et à des camions réfrigérés transportant des vaccins ? Ou est-ce là encore une nouvelle opportunité pour nos autorités de recourir à un stratagème vieux de plusieurs siècles pour faire basculer l’opinion publique dans des positions plus extrêmes ? Notez que l'agence de renseignement admet qu'« il n'y a aucune indication tangible d'attentats planifiés... » Sur quoi fondent-ils cet avertissement ? S'il n'y a aucune indication tangible, quel est l'intérêt de nous en informer ?

    Il n'y a pas grand chose que le public puisse faire après qu'une opération sous faux drapeau ait eu lieu, surtout si celui-ci n'est pas au courant que de telles supercheries ont été utilisées à maintes reprises dans leur propre histoire. Notre seul moyen de combattre de tels stratagèmes est, pour commencer, d'être conscients qu'un événement de ce type risque probablement d'être mis en scène. Se pourrait-il que cet article pas clair soit un tuyau comme quoi des forces conspirent à inventer un autre prétexte de considérer les non-vaccinés non seulement comme irresponsables, mal informés et une menace infectieuse mais désormais comme une faction violente qui ne reculera devant rien au nom de sa forme de liberté pervertie ?

    Un aspect souvent négligé des opérations sous faux drapeau est l'avertissement de l'événement pour influencer le public afin de lui faire accepter l'explication préparée à l'avance qui lui sera immédiatement proposée après. C'est habituellement ainsi qu'on leur propose. L'avertissement vient d'une source aléatoire et une fois que l'incident se produit, les autorités feignent l'ignorance et blâmeront leur propre incompétence de n'avoir pas paré à toutes les éventualités.

    Le mérite sera accordé à l'agence fédérale de renseignement suisse pour leur « prescience » et on exposera des arguments pour dépeindre les auteurs comme des criminels agiles qui ont pu frapper en toute impunité. Non seulement les « antivax » ignorent « la science » mais ils sont portés à une violence irrationnelle. La seule solution pour empêcher de tels attentats à l'avenir sera, bien entendu, davantage de sécurité, une vigilance accrue et moins de tolérance envers les opinions dissidentes. Pourrait-on rêver d'une solution plus élégante à l'impasse autour de la conformité vaccinale ?

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    « Résistez, ne combattez pasLe plan machiavélique exposé »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Septembre à 21:01

    Ah ca ils sont prêt a tout pour montrer du doigt les non-vaccinés et nous catégoriser  comme terroristes nous les dissidents. Je le vois très bien dans certaines campagne publicitaire, réseau sociaux, site internet qui n'est que propagande, soumission a une norme sociétale dont je trouve insupportable, dangereux et affligeant, et dont on dois se soustraire au risque de passer  pour des meurtriers et irresponsable. Le passe sanitaire ne change rien pour moi ca ne m'empêche pas de vivre et de faire ce que j'ai a faire dans ma vie. C'est une utopie de penser que passe sanitaire = Liberté.

    Et puis ca me sourire qu'on a un terme pour définir les non-vaccinés: les antivax (A quand ce mot dans le petit Larousse lol).

      • Lundi 13 Septembre à 23:08

        Ils projettent leur monde intérieur sur le monde extérieur. Ils sont enfermés dans leurs petites boites et veulent tout fourrer dans des boites quitte à couper tout ce qui dépasse et qui ne rentre pas. Leur opinion n'a aucune valeur, ils peuvent bien tempêter autant qu'ils voudront pour avoir raison et imposer leur volonté, il y a des lois au-dessus de lois écrites par les hommes et personne ne peut les violer sans retour immédiat. Ils n'ont encore pas compris. Tant pis pour eux, ils vont apprendre à la dure. Je préfère être une antivax à leur yeux qu'une tomate OGM décérébrée approuvée par eux. ;D

      • Lundi 13 Septembre à 23:41

        Le packaging est attirant mais ce n'est qu'un hologramme. Puis bon moi je connais le vrai gout de la tomate. La liberté est autre part que de pouvoir aller au cinoche, consommer...

        Il y a un trés bon documentaire qui s'appelle "le jeu de la mort" et "les documents interdits" ou le pouvoir de l'autosuggestion faire croire au peuple ce que l'on veut qu'il croit.

        Pour citer jean Pierre Coffe "mais c'est d'la meeeerde" mdrrr, ce sont des tomates phosphaté.....

    2
    Mardi 14 Septembre à 00:02

    :D :D :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :