• Polaroid Android : Invasion paranoïaque

    Article d'Ey@el et illustrations de Chester Calayag

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Vous vous souvenez, il y a trois ans, je vous avais fait part d'un de mes gros coups de cœur artistiques pour le travail de l'illustrateur argentin Gaston Viñas. Voici mon nouveau « méga kif » comme on dit aujourd'hui.

    Chester Calayag est philippin. La peinture est la seule manière qu'il connaisse de gagner sa vie mais, dit-il, « ce n'est vraiment pas facile du tout. D'aussi loin que je me souvienne, enfant j'ai gagné ma vie avec ce talent certes naturel mais également acquis par l'apprentissage. Cependant, en grandissant cette lutte prend une différente tournure car de nos jours, il est facile de peindre. Parfois, il n'est pas nécessaire d'avoir un concept en tête ou quelque chose à dire. Ceci dit, pour ma part, ce n'est pas comme ça que j'ai été élevé et que je conçois l'art » ajoute-t-il.

    La plupart de ses œuvres parlent de tout et de rien, de ce qu'il voit, de sa propre histoire et des interprétations de sa vie et la manière dont il perçoit le monde. « Peindre est une autre moyen de donner la vie, dit-il. La musique l'a déjà fait, il est temps maintenant que l'art s'y essaie aussi ». Ses influences sont très diverses et vont de la Renaissance au surréalisme fantastique en passant par toute une variété d'arts modernes. Dali, Varo, Klimt mais aussi certains artistes locaux et Stanley Donwood, illustrateur attitré du groupe Radiohead dont il est un grand fan. Car la musique l'inspire également beaucoup en lui fournissant l'énergie et la motivation nécessaires pour démarrer ses journées où qu'il soit.

    Chester est un artiste visionnaire au style percutant parfois dérangeant, à la fois très torturé et plein d'amour, conscient des parts d'ombre et de lumière qui s'affrontent douloureusement en chaque être humain, à l'image de ces contrastes si puissants qu'il affectionne tant dans sa manière de peindre. « La lumière est très importante pour moi, dit-il, et sans doute pour nous tous, mais elle est vraiment difficile à trouver ».

    « Je crois qu'il n'y a rien d'impossible, conclut-il, qu'il y a toujours une possibilité en toute chose, que nous devons juste trouver le moyen d'y parvenir. Il y en a toujours un, le moyen parfait et je suis content d'avoir trouvé le mien. Comme un portail vers quelque chose à l'intérieur de nous-mêmes. »

    Et comme les images se suffisent à elles-mêmes et expriment bien plus d'émotions que les mots ne pourront jamais susciter en vous, je vous invite à parcourir la sélection ci-dessus en cliquant sur chaque vignette pour l'agrandir et peut-être poursuivre votre découverte en allant visiter ses sites dont les liens figurent au bas de cette page.

    J'espère que mes œuvres vous inspireront, même un tout petit peu, ou vous apporteront quelque chose de positif, n'importe quoi qui, à votre tour, pourrait vous aider à avancer sur votre chemin.

    ~ Chester Calayag

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.


    #Polaroid Android

    « Polaroid Android : Chocolat, mon amourPolaroid Android : Laissons entrer le soleil »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Août à 13:19

    je crois que tu as mis deux fois le même lien, il n'y a pas le blog. 

    C'est interessant, je n'aime pas tout mais certaines oeuvres me parlent . 

      • Samedi 11 Août à 18:59

        Ah merci de me le signaler, une erreur de ma part. Corrigé !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :