• Projet Eklabugs : Pyramid Song

    Article d'Ey@el

    J'ai sauté dans le fleuve et qu'est-ce que j'ai vu ?
    Des anges aux yeux noirs qui nageaient avec moi,
    Une lune remplie d'étoiles et des véhicules astraux,
    Toutes les choses auxquelles j'étais habitué.
    Toutes mes amantes étaient là-bas avec moi,
    Tous mes passés et futurs.
    Et nous sommes tous allés au paradis
    À bord d'une petite embarcation.
    Il n'y avait rien à craindre
    Ni le moindre doute à avoir.

    "Pyramid Song", Radiohead (2001)

    Ce mois-ci sur Eklabugs, pour échapper à la routine, nous avons décidé de changer un peu de formule : au lieu d'élire un thème parmi trois propositions, nous avons décidé de laisser les forces cosmiques et notre intuition nous guider en choisissant une carte parmi une sélection piochée dans trois tarots et oracles différents. C'est donc celle issue de l'Oracle bleu de Sylvie Bresse et Didier Doryan qui est tombée : la progression.

    Magnum Opus

    En alchimie, Magnum Opus (le Grand Œuvre) est la réalisation de la pierre philosophale, susceptible de transmuter les métaux, de guérir à coup sûr et d'apporter l'immortalité. C'est un peu ce que nous suggère cette carte de la progression.

    Les mots-clés qu'on lui associe traditionnellement sont le progrès, l'expansion, la réussite sociale, l'ascension, l'élévation de l'âme voire la protection des cieux. Dans un tirage classique, c'est une lame qui appelle à garder la foi car la situation va s'améliorer. Ce qui est conforté visuellement par  des sommets illuminés par un point de lumière (Sirius, la deuxième étoile la plus brillante après notre soleil) dans la nuit noire — qui en l’occurrence ici est bleue mais bon...

    Le numéro de cette carte n'a pas été attribué au hasard. Le 44 est ce qu'on appelle en numérologie un maître nombre. Les maîtres nombres sont des nombres particulièrement puissants et significatifs qu'on retrouve beaucoup dans la Bible, les enseignements ésotériques et la géométrie sacrée.

    Le nombre quarante-quatre désigne la Cosmogonie, la conservation de la Science intégrale, voire la sainteté.  Ce nombre doit logiquement unir le principe des mutations périodiques de la Nature à ses manifestations cosmiques.  Dans la Bible, nombre de la Discipline absolue, il réfère à Noé.  En outre, il est lié à un point occulte qui révèle l’existence d’une planète du système solaire, encore inconnue. (source)

    Le 44 porte en lui la double vibration du 4 (celui de la matière) qui en amplifie donc la portée. C'est un nombre de stabilité, de bases solides, de volonté et de détermination (illustré par les pyramides). La somme de ces deux composantes nous donne 8 qui, comme nous l'avons vu précédemment (voir Articles connexes), est symbole de l'incarnation de l'esprit dans la matière et « la  vie qui circule librement entre les mondes humains et divins » (source).

    D'ailleurs c'est curieux comme cette carte semble être la prolongation du thème du mois dernier (la nuit) et comme elle colle parfaitement à la réalité que nous vivons. Et c'est plutôt d'excellente augure pour ceux qui ont choisi de faire le travail intérieur nécessaire à ce changement inévitable de paradigme.

    Le feu de Râ

    Toutes ces vieilles inscriptions sur les tombeaux,
    Elles font la danse du sable.
    Tu le savais ?
    Et quand elles vont trop vite,
    Elles s'effondrent comme des dominos.

    "Walk Like An Egyptian", The Bangles (1986)

    L'étymologie du mot « pyramide » issue du grec ancien étant très controversée, nous ne retiendrons ici que la plus plausible, à savoir celle de la racine pyr (le feu) en rapport direct avec le dieu soleil Râ de l’Égypte antique et mid (le milieu). Soit « le feu au milieu ».

    Nous n'entrerons pas non plus dans les détails de l'origine des pyramides de Gizeh et toutes les théories qui circulent à leur sujet pour la bonne raison qu'il faudrait au moins un ouvrage entier. Disons succinctement qu'elles sont bien plus que de simples tombeaux de pharaons et que ceux qui se satisfont uniquement de cette version officielle en se fermant à toute autre possibilité (il ne s'agit pas d'adhérer à tout mais de ne pas systématiquement écarter tout ce qui bouleverse nos repères connus et acceptés) ne sont pas prêts de la vivre cette fameuse sortie vers la lumière ! Ou plutôt si, comme tout un chacun sur cette planète. Mais leur attachement au statut quo et leur résistance au flux énergétique ne rendra la transition que plus douloureuse pour eux. Comme on le constate déjà par la recrudescence de pétages de plombs, la violence exacerbée et la multiplication d'incivilités de plus en plus éhontées.

    Il ne s'agit pas de régression mais de purification en mettant en lumière ce qui doit être nettoyé, transcendé. Ces êtres déconnectés vivront le nouveau paradigme comme un enfer puisque l'ego n'y aura plus sa place et ses codes d'accès seront en quelque sorte invalidés, si je puis utiliser cette expression imagée qui vient juste de traverser ma conscience.

    Mais revenons à nos tétraèdres (et octaèdre pour la Grande Pyramide qui est dotée non pas de quatre mais de huit faces). Les trois pyramides de Gizeh sont disposées selon un axe parfait. Les distances entre elles sont aussi très importantes. En les survolant, on peut voir qu'elles sont positionnées exactement comme le sont les étoiles de la ceinture d’Orion. Un hasard ?

    Étrangement, la Grande Pyramide est également située « au centre exact de la masse terrestre, le seul véritable axe du monde » comme nous l'explique David Wilcock dans Investigations sur le champ de conscience unitaire :

    Son axe est/ouest est placé précisément sur le plus long parallèle continental, couvrant une surface de terre maximale et une surface maritime minimale, traversant sur sa route l’Afrique, l’Asie et l’Amérique. Le plus long méridien continental, traversant l’Asie, l’Afrique, l’Europe et l’Antarctique, passe également par la pyramide. Les chances de trouver par hasard cet "emplacement idéal" sont d’une sur trois milliards [...]

    Les côtés de la pyramide sont tellement bien alignés sur le véritable nord géographique qu’ils n’en dévient que de trois minutes d’arc dans chaque direction, soit moins de 0,06 pour cent. Autre « coïncidence » : si l’on calcule la hauteur moyenne des terres au-dessus du niveau de la mer, avec Miami au plus bas et l’Himalaya au plus haut, on obtient 138 mètres, soit la hauteur exacte de la Grande Pyramide.

    Le Portail du Lion

    Il y a plus de 3000 ans, les Égyptiens avaient donc observé qu'une fois par an (le 8 août), Sirius s'alignait parfaitement au Soleil, à la Terre et à la ceinture d'Orion (les Trois Sœurs ou les Trois Rois). Le Sphinx au corps léonin ferait d'ailleurs directement face à la constellation du Lion telle qu'elle se trouvait encore 10.500 ans avant J.C.

    Sirius, connu également comme « l'étoile royale », est aussi appelé « soleil spirituel » car ses effets sont semblables à des téléchargements cosmiques venant réveiller les consciences et favoriser l'ascension  (on ne parle pas de léviter comme les moines tibétains mais d'élever sa conscience et sa fréquence vibratoire). Le portail du 8/8 diffuserait ses hautes énergies sur une période s'étalant du 26 juillet au 12 août.

    Et tu verras
    Qu'un jour dans notre vie,
    On nous illuminera,
    Qu'un jour dans nos esprits,
    Le rêve continuera...

    "Un jour dans notre vie", Indochine (1993)

    Coïncidence encore ? Une petite exploration des mythes divins en égyptologie vous apprendra qu'Orion était assimilé au dieu Osiris et Sirius à la déesse Isis qui auraient, à eux deux, engendré toute la civilisation humaine.

    Les mythes périclitent, les pyramides perdurent

    Après, comme je l'ai dit, il y a tellement de théories en circulation quant à l’origine véritable et la fonction des pyramides (plausibles et abondamment documentées notamment par la physique quantique) qu'il serait impossible de les évoquer toutes dans un simple article comme celui-ci. Toutefois, il existe une multitude d'ouvrages sur la question s'il vous prenait l'envie de creuser avec autre chose qu'une pelle et une pioche.

    Ceci dit, histoire de rebondir sur le thème qui nous intéresse (à savoir la fameuse carte de la progression), je dirai que la notion de progrès technologique à notre époque est doucement surfaite quand on imagine la technologie ultra avancée qu'il a dû falloir pour bâtir ces pyramides avec autant de précision (d'autant qu'aucune de nos grues actuelles n'est en mesure de soulever les blocs de granit qui les composent). C'est bien simple : nous ne sommes toujours pas fichus, avec tous les outils et technologies modernes dont nous disposons, de reproduire de semblables édifices (je ne parle pas de la pyramide du Louvre qui n'a rien de comparable).

    Si selon les recherches compilées par David Wilcock dans ses nombreux ouvrages dont les canalisations de la Loi de Un, les pyramides auraient, entre autres, le pouvoir de guérir et maîtriser les énergies planétaires pour le bien de ses habitants, on ne peut pas dire que les technologies que nous mettons en place aillent actuellement dans ce sens mais plutôt à l'inverse (comme en témoignent, par exemple, les technologies à micro-ondes pulsées et la 5G pour griller les cerveaux).

    Mais peu importe : avec ou sans eux, l'ascension se fera (mais ce sera quand même plus facile sans les blocs de granit). Elle a même déjà commencé si vous savez ouvrir les yeux et ne pas vous focaliser sur ce qu'on vous dit de regarder (je ne parle pas de se voiler la face, je parle de ne pas nourrir de vos pensées et de vos craintes) et rien ne pourra plus l'arrêter. Pas même l'égo démesuré des serviteurs de la lumière inversée qui, malgré leur Œil-qui-voit-tout, ne voient justement pas qu'ils sont en train de se mordre la queue comme l'Ouroboros.

    Avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, je vous invite maintenant à aller voir où en sont les autres participants (dont vous trouverez la liste ci-dessous) dans leur progression mystique (ou pas).

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    #Eklabugs

    « Polaroid Android : Mon manège enchanté à moiLaissez votre soleil briller à l'intérieur »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Août à 00:07

    Ton article à l'air bien, mais je commence à être fatiguée. Promis, je le lis en détail demain et je te laisse un vrai commentaire cette fois-ci ! (désolé de laisser ce commentaire sans intérêt en attendant, comme j'ai commencé à lire les articles des autres participants je ne voulais pas que tu penses que je t'ignore haha)

    2
    Vendredi 30 Août à 20:43

    C'est marrant, j'ai réussi à lire ton article en une seule fois, sans faire de pause

    J'pense le relire une deuxième fois un peu plus à tête reposée (une grosse journée j'ai eu)  pour mieux comprendre le fond de tes pensés mais il m'a bien fait rire et sourire, tellement tu tournes exprès autour du pot et de la question

    J'avoue que j'ai envie d'approfondir plus certaines connaissances que j'ai déjà sur les anciennes civilisations égyptiennes (JE NE TE REMERCIE PAS POUR ÇA !) Ça m'occupera quand l'envie m'en prendra lol

      • Dimanche 1er Septembre à 02:50

        De quel pot parles-tu ?he

    3
    Mardi 3 Septembre à 10:10

    Hellow Eyael_

    (la succession de notifications, c'est pas que je lis vite et réponds vite, en fait je réponds à chaque article Eklablugs via le bloc-notes, pour envoyer mes comm. groupir et être sûre d'avoir répondu à chaque article.)

    je cite " En alchimie, Magnum Opus (le Grand Œuvre) est la réalisation de la pierre philosophale, susceptible de transmuter les métaux, de guérir à coup sûr et d'apporter l'immortalité. C'est un peu ce que nous suggère cette carte de la progression."

    ha bon ? des pyramides bleues ça suggère ça ? Eûh... j'ai l'impression d'être un petit pois ! he

    ha bon ? on est sûr qu'il n'y a pas de grue capable de bouger un des blocs de granit aujourd'hui ? même pas celle-là ? (article de 2013) :
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/2013/03/26/la-plus-grande-grue-du-monde-va-debarquer-cherbourg-223621.html

    Mine de rien : fascinante Égypte aux savoirs encore enfouis aujourd'hui ! Mais on progresse... dans nos interprétations ;) 

     

      • Mardi 3 Septembre à 20:24

        Heu, je comprends ta perplexité. Il semblerait que j'aie pris un raccourci dans mes explications. En fait, dans les significations de cette carte (livrées avec le jeu), il est aussi question de Grand Œuvre . Sinon, comme je n'ai pas pu citer tout un livre, on ne peut pas comprendre en quoi les pyramides ont un lien avec le Grand-Oeuvre. Pas de transmuter le plomb en or mais de transmuter les énergies de la planète. Celles de Gizeh ne sont pas les seules et ces pyramides sont toutes placées sur de points stratégiques. C'est frustrant de ne pas pouvoir expliquer tout ça dans un simple article parce qu'il faut aussi citer les argumentations, les documents, témoignages, études et pas juste balancer les faits comme ça genre "c'est moi qui l'ai dit". Mais c'est fascinant. Difficile à croire au départ mais plus j'en découvre moins ça me surprend. Après à chacun de s'éveiller à son rythme.

        Pour ce qui est de la grue, moi aussi je n'aurais pas cru. Pourtant dans ses bouquins David Wilcock en parle en détails des tentatives faites (par les Japonais je crois) mais pas moyen de retrouver le passage ni dans quel bouquin. Ces blocs sont vraiment massifs de chez massifs !

        Oui, l'Egypte a encore beaucoup à nous apprendre mais on l'apprendra pas de ceux qui régissent ce monde, ça c'est sûr.

    4
    Mercredi 4 Septembre à 09:28

    ne sois pas frustrée de la complexité ! Nul doute que ce terrain fourmille de croisements énergétiques (terrestres, lunaires, etc.) et ça ça m'étonne pas. Mais que tout ça soit autant "calculé"... Dans certains domaines j'aime à croire à un simple hasard ou une  simple coïncidence, du coup j'ai pas forcément envie de m'éveiller, ou de me réveiller, même si au départ ça m'émerveille :)

    C'est possible que la grue suffise pas hein ? d'autant qu'à l'époque cette grue là n'existait pas :))

    C'est sûr qu'il y a encore beaucoup d'explications à venir sur le passé (et le présent attendra ;)    

     

    5
    Jeudi 5 Septembre à 11:48

    (c'est encore moi)

    Je viens de lire ton article, j'avoue que le passage sur la numérologie m'a particulièrement intéressée. Comme pas mal de gens je suppose, je n'avais connaissance que du chiffre de la bête ! Je pense que je vais jeter un oeil à ce sujet

      • Jeudi 5 Septembre à 14:41

        Coucou Encore Moi :D

        Oui, la numérologie au départ je ne trouvais pas que ça me parlait parce que je n'avais pas pioché les bons livres ou surtout la bonne méthode. La numérologie à la française ne fonctionne pas du tout comme l'astrologie traditionnelle qui ignore le côté karmique justement parce que c'est présenté (et manipulé) pour qu'il en manque  l'essentiel. On a l'impression d'être au loto tu sais, avoir le bol d'être né le bon jour ou pas, d'avoir le bon prénom, le bon nom... bref l'individu là-dedans doit subir. Or l'astrologie comme la numérologie et les arts divinatoires, ne sont pas là pour ajouter à notre CV ou faire mousser ou enfoncer notre ego mais pour nous aider à évoluer en travaillant nos points forts pour gommer nos points faibles. Même en ayant une astrologie ou une numérologie de m... on peut se dépasser et accomplir de grandes choses, avoir une vie formidable. C'est souvent une aide précieuse pour savoir où placer nos efforts et quels sont les écueils à éviter. En anglais on parle d'« empowerment ».

         

        Après le nombre de la bête, j'avoue que ça fait partie des manipulations de la peur. Tout comme le 13. Dans le tarot, le chiffre 13 est celui de la mort (que dans les pays francophone on appelle l'arcane sans nom — pourquoi pas Voldemort aussi ? :lol: ) qui est une carte hyper positive en fait car elle permet de faire le grand ménage et de repartir à zéro au lit de s'enliser dans les trucs toxiques. Et le diable n'a pas le numéro 6 mais 15 (qui réduit donne 6), soit la vibration du 1 (affirmation de soi, ténacité) et du 5 (mouvement, indépendance, créativité, choix de vie). Le diable n'est-il pas celui qui divise qui oblige à choisir plutôt que subir la loi divine, le rebelle ? Bien sûr rien à voir avec tous ces trucs satanistes mais la religion nous enfume bien aussi qu'elle soit pour un dieu ou un diable. Mais là n'est plus le sujet. En tout cas, je trouve la numérologie bien plus passionnante que les maths :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :