• Tous les mythes du dimanche

    Texte de Diesel Park West traduit par Ey@el

    Available in English

    Non, Diesel Park West n'est pas un groupe de Quakers américains. Et bien que l'album dont est extraite cette délicieuse perle (parmi tant d'autres) s'intitule Shakespeare Alabama, il s'agit d'un groupe bien British, originaire de la ville de Leicester que j'avais découvert en première partie de Big Country. Faut dire qu'ils ne se sont pas trop foulés pour se trouver un nom vu qu'ils étaient dans un parking et qu'ils devaient avoir du mal à retrouver leur van après quelques bières, alors pour s'en souvenir une bonne fois pour toutes, ils ont décidé de s’appeler ainsi. Non, j'affabule un peu mais on n'est pas loin de la vérité et je ne raconte pas de mythes, encore moins le jour du Seigneur !

    Ey@el

    All The Myths On Sunday

    Oh, je suis un homme humble et je remercie le ciel
    Pour ce qui me revient de droit
    Et vous ?
    Et je ne veux pas perdre de vue
    Les choses en lesquelles je crois
    Et que je sais être vraies
    Douce, douce vérité
    Loin de moi l'idée de contester le moindre décret
    Et oui, je ne chauffe pas ma chambre à coucher
    Pour faire des économies d'énergie
    Parce que c'est bon pour moi

    Et tant que j'y trouverai mon compte
    Tant que le monde tournera à mon avantage
    Je ne me plaindrai pas
    Et je croirai tous les mythes du dimanche

    Oui, je suis blanc comme neige
    Sauf quand je me fait bronzer au soleil
    Là sous la chaleur des rayons, je suis si différent
    Comme si j'étais devenu africain
    J'affiche toujours clairement ma moralité
    Oui, je gouverne avec le consentement de la majorité,
    N'est-ce pas merveilleux ?

    Et tant que j'y trouverai mon compte
    Tant que le monde tournera à mon avantage
    Je ne me plaindrai pas
    Et je croirai tous les mythes du dimanche

    Oui, monsieur, la vie est belle 
    À prendre toutes ces décisions
    Qui ne concernent que vous seul

    Et tant que j'y trouverai mon compte
    Tant que le monde tournera à mon avantage
    Je ne me plaindrai pas
    Et je croirai tous les mythes du dimanche

    © John Butler, 1989

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Musique et vibrationsScrapbook »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 19:13

    Ben, pourquoi que c'est tout blanc sur ta Pensine ??? t'as refait la peinture, on t'as envoyé des z'oeufs pas très frais sur les murs ?

    MMMmmmmOOOoooooUUUUuuuAaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrfffffffffffffff

    2
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 19:52

    Si c'était des œufs point frais, ça ne serait pas blanc d'abord  :lol:

    Faut arrêter de te connecter à Internet avec ta bouis-bouis box parce que vraiment ça déforme ta vision chromatique (ou firefostique devrais-je dire). Que veux-tu, chez moi, c'est pas chromatique mais chronique : tous les ans, avant l'après, je fais une rechute de wackoïte aiguë.

    Sinon, on pourrait presque faire un remake et le rebaptiser "Paint It White". Merci de m'avoir donné l'idée. On aura sans doute des pierres qui roulent pour le réveillon grâce à toi (si je trouve le temps). Il y a aussi "Noir c'est noir" qu'on pourrait l'appeler "Blanc c'est blanc, il n'y a plus de ... "

    Je suis ouverte à toutes suggestion après les pointillés :lol:

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :