• Un joli conte de Noël

    Haut de page

    Bas de page

    Nouvelle d'auteur inconnu traduite par Ey@el

    Cette petite nouvelle fort caustique m'avait été envoyée par courrier traditionnel et je l'ai traduite il y a une bonne décennie déjà. Je n'en connais donc malheureusement ni l'auteur ni la provenance. Merci de me communiquer toute information qui pourrait me permettre de rendre à César ce qui lui appartient.

    Ey@el

    8 décembre — 18 heures

    Il commence à neiger. C'est la première neige de l'année. Avec ma femme, nous avons pris l'apéritif et sommes restés assis là devant la fenêtre, pendant des heures, à regarder les gros flocons blancs tomber du ciel. On se serait cru dans un conte de fée — on avait l'impression d'être des jeunes mariés. J'adore la neige.

    9 décembre

    À notre réveil le paysage était entièrement recouvert d'un magnifique manteau de neige. Quel merveilleux spectacle ! Comment peut-il exister plus bel endroit au monde ? Nous installer ici fut la meilleure idée que j'aie jamais eue. Ça faisait des années que je ne n'avais pas utilisé une pelle pour déblayer la neige. Je me suis senti comme un gosse à nouveau. J'ai dégagé l'allée et le trottoir devant chez nous. Cet après-midi le chasse-neige est passé et a bloqué l'allée. Alors j'ai pris ma pelle et j'ai recommencé à ôter la neige. Quelle vie de rêve !

    12 décembre

    Le soleil a fait fondre toute cette belle neige. Quel dommage ! Le voisin dit qu'il ne faut pas s'en faire, qu'à coup sûr nous allons avoir un Noël blanc. Un Noël sans neige, ce serait vraiment un désastre ! Herbert dit que nous allons avoir tellement de neige avant la fin de l'année que je vais prier pour ne plus jamais avoir à y faire face. Je ne vois pas comment je pourrais souhaiter une telle chose, j'adore trop la neige. Je trouve qu'Herbert est un chic type. Je suis content de l'avoir pour voisin.

    14 décembre

    De la neige, plein de belle neige ! Il en est tombé trente centimètres cette nuit. Le thermomètre est descendu à moins 20°C. Le froid fait tout scintiller. Le vent m'a coupé le souffle, mais ça m'a réchauffé de déblayer la neige. Quelle vie ! Cet après-midi, le chasse-neige est repassé et a encore bloqué l'allée. Je n'aurais jamais cru que j'allais avoir à déblayer autant de neige. Au moins, comme ça je garde la forme. Si seulement je n'étais pas aussi essoufflé en travaillant.

    15 décembre

    On prévoit soixante centimètres de neige. J'ai vendu ma camionnette pour acheter une Jeep. Et aussi des pneus neige pour la voiture de ma femme et d'autres pelles. J'ai rempli le frigo. Ma femme veut un poêle à bois pour le cas où il y aurait une panne de courant. C'est ridicule — on n'est pas en Alaska.

    16 décembre

    Ce matin, tempête de pluie verglaçante. Quand j'ai voulu sortir pour saler le trottoir, j'ai glissé dans l'allée et je suis tombé sur le cul. Ça fait un mal de chien ! Ma femme n'arrêtait pas de se marrer. C'est vache, je trouve.

    17 décembre

    Il fait toujours en dessous de zéro. Les routes sont tellement verglacées qu'on ne peut pas prendre la voiture. On a été privés d'électricité pendant cinq heures. J'ai dû m'envelopper dans des draps en coton pour ne pas geler. Pas de télé. Rien d'autre à faire que de regarder ma femme et d'essayer de la troubler. Je crois que nous aurions dû acheter un poêle à bois, mais je ne le lui dirai jamais. Je déteste quand elle a raison. Je déteste grelotter de froid dans mon propre salon.

    20 décembre

    Le courant est rétabli mais cette nuit, il est encore tombé quarante centimètres de cette putain de neige qu'il a fallu déblayer ! Ça m'a pris toute la journée. Ce pourri de chasse-neige est passé deux fois ! J'ai essayé de convaincre les gosses du voisin de déblayer, mais ils n'avaient soi-disant pas le temps parce qu'ils devaient jouer au hockey. Je parie que ce sont des foutaises. J'ai voulu acheter un souffleur à neige à la quincaillerie. Ils étaient en rupture de stock et n'étaient pas censés être réapprovisionnés avant mars. Je suis persuadé qu'ils m'ont raconté des salades. Herbert dit qu'il va falloir que je déblaie le trottoir, sinon la municipalité va être obligée de le faire à ma place et il prétend qu'ils vont me le facturer. Je suis persuadé que c'est un bobard.

    22 décembre

    Herbert avait raison de dire que nous aurions un Noël blanc car il est encore tombé trente centimètres de poudreuse cette nuit. Et il fait si froid que ça ne fondra pas avant le mois d'août. Ça m'a pris trois quarts d'heure pour m'habiller et me préparer à déblayer la neige. C'est là que j'ai eu une envie de pisser pressante. Le temps que je parvienne à me déshabiller, que j'aille aux chiottes et que je me rhabille, j'étais trop crevé pour travailler. J'ai essayé d'embaucher Herbert car il a un souffleur à neige sur son camion, mais il n'a soi-disant pas le temps. Je suis sûr que ce salopard raconte des craques !

    23 décembre

    On n'a eu que dix centimètres aujourd'hui. Et le thermomètre est remonté à zéro. Ma femme voulait que je décore la maison. Elle est cinglée ! Je n'ai pas le temps — il faut que je déblaie ! Pourquoi elle ne m'a pas demandé ça il y a un mois ? Elle dit qu'elle l'a fait mais je suis sûr que ce n'est pas vrai.

    24 décembre

    Vingt centimètres. Le chasse-neige a si bien tassé la neige que j'en ai cassé ma pelle. J'ai cru que j'allais avoir une attaque ! Si j'attrape le connard qui conduit le chasse-neige je vais lui tirer les couilles jusqu'aux oreilles ! Je sais à coup sûr qu'il reste planqué dans un coin à m'espionner et qu'il attend que j'aie fini de déblayer pour prendre la route et déverser des tonnes de neige sur les endroits que j'ai déjà dégagé. Ce soir, ma femme a voulu que je chante des cantiques avec elle et que j'ouvre mes cadeaux mais je n'avais pas le temps. Il fallait que je guette le chasse-neige.

    25 décembre

    Joyeux Noël ! Encore soixante centimètres de cette merde. Bloqué par la neige ! Je bous rien qu'à l'idée de déblayer ! Mon Dieu, comme je hais la neige ! Le conducteur du chasse-neige est passé pour ses étrennes. Je lui ai flanqué un coup de pelle sur la tête. Ma femme dit que je suis mal élevé. C'est une imbécile ! Si je dois supporter ses remontrances encore une fois, je la tue.

    26 décembre

    Toujours bloqué par la neige ! Pourquoi diable sommes-nous venus nous installer ici ? Tout ça c'était son idée à elle ! Elle me tape sur le système !!!

    27 décembre

    Le thermomètre est descendu à moins trente et les canalisations d'eau sont gelées.

    28 décembre

    Le thermomètre est remonté à moins cinq. On est toujours bloqués par la neige. Et cette sorcière me rend dingue !!!

    29 décembre

    Encore trente centimètres. Herbert dit qu'il faut que j'ôte la neige du toit sinon il va s'effondrer. C'est la plus grande connerie que j'aie jamais entendue. Il se fout de ma gueule ou quoi ?

    30 décembre

    Le toit s'est effondré sous le poids de la neige. Le conducteur du chasse-neige m'a filé une amende de trois mille dollars pour l'avoir frappé avec ma pelle. Ma femme est partie chez sa mère, et alors ? On annonce vingt-cinq centimètres.

    31 décembre

    J'ai brûlé ce qu'il reste de la maison. Plus jamais je n'aurai à déblayer !

    8 janvier

    Je vais très bien. J'aime beaucoup ces petites pilules qu'ils me donnent tout le temps. Mais pourquoi suis-je attaché à mon lit ?

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Spéculations sur la probabilité d'une destruction future d'InternetTube boules de Noël (2) »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    zwyn
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 20:06

    Très joli conte ou comte ou compte.P'tète un aristo comptable qui affabulle?

    2
    danysis
    Lundi 16 Décembre 2013 à 22:32

    Me semble avoir vu cette histoire, y a peu, sur le blog d'une de "nos" amies... y a environ un an ! Mais revu en lu ici avec plaisir.

    3
    Lundi 16 Décembre 2013 à 23:10

    J'ai traduit cette nouvelle il y a une dizaine d'années, je dois l'avoir envoyée à Hélios pour la publier si elle le souhaitait mais je ne m'en souviens pas car je ne l'ai pas vue sur le BBBlog. Donc tu confirmes que c'est bien le cas. Je l'avais trouvée tellement savoureuse (l'histoire :lol:) que cela aurait été dommage de ne pas la partager.

    4
    Samedi 21 Décembre 2013 à 20:51

    tres beau site !!!!!!!!!!!!!

    5
    Dimanche 8 Février 2015 à 08:04

    Un délice à lire :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :