• Carminez au naturel pour un sourire festif

    Article d'Ey@el

    Suite à ma série d'articles sur la cosmétique maison comme alternative saine et moins onéreuse à ce que l'on trouve dans le commerce et afin d'égayer les lèvres de ces dames au naturel pour les fêtes de fin d'années, je vous propose la totale déclinée en rouge carmin comme il se doit pour des bisous sans plomb ni aluminium, parabènes ou autres poisons, assortis au costume du Père Noël (une version « nude » est à l'étude pour celles qui préfèrent les anges). Ne souhaitant pas faire de publicité gratuite, je ne citerai pas mes sources d'approvisionnement pour les ingrédients mais je suis sûre que vous trouverez facilement en tapant les mots-clés dans votre moteur de recherche favori voire même dans certains magasins bio. Le carmin naturel (CI 75470) sur lequel j'ai basé mes trois produits est dilué dans de l'huile végétale. Il s'agit du fameux Rouge Baiser qui réagit au PH des lèvres, offrant ainsi une coloration différente d'une personne à l'autre (chez moi ça vire d'ailleurs au rose). Comme toujours, faire au préalable un test d'allergie de 48 heures dans le creux du coude.

    Gloss hydratant

    Ce gloss peut s'appliquer seul ou après le rouge à lèvres sur la partie centrale des lèvres pour leur donner du brillant et les faire paraitre plus pulpeuses.

    Ingrédients :

    • 10 ml de substitut végétal de lanoline (ou glycérine végétale)
    • 30 gouttes de carmin (ou jus de betterave rouge)
    • 0,6 g de poudre de châtaignier (ou cacao pur sans sucre)
    • 0,6 g d'ocre rouge (ou poudre d'hibiscus)


    QSP environ 10 ml (1 flaconnette)

    Préparation :

    La recette la plus facile à réaliser : verser le corps gras (lanoline ou glycérine végétale) dans le flacon neuf ou recyclé, nettoyé et désinfecté à l'alcool, puis ajouter progressivement les colorants en remuant bien pour les incorporer. Les quantités sont à adapter en fonction des pigments utilisés et du rendu souhaité. Comme il est impossible d'en retirer, mieux vaut procéder par petites touches. Il faut également savoir que même si la couleur du gloss est d'apparence foncée, une fois appliqué sur la peau, ce sera très différent et beaucoup plus clair.

    NOTE : Ce produit peut se conserver au moins 3 mois mais le fait d'utiliser d'autres colorants naturels que des ocres, des oxydes ou des micas risque d'écourter sa durée de vie.

    Rouge à lèvres nourrissant

    Ce rouge à lèvres est également un baume qui va nourrir et protéger vos lèvres tout en les colorant et fera office de fixateur pour « retenir » le gloss. L'idéal est de l'appliquer au pinceau comme les pros.

    Ingrédients :

    • 3,5 ml d'huile de ricin (ou autre huile végétale)
    • 1,2 g de beurre de karité
    • 1,2 g de cire de candellila (ou d'abeille)
    • 1 goutte d'huile de noisette (vitamine E)
    • 30 gouttes de carmin
    • 0,05 g (1 pointe de couteau) d'ocre rouge


    QSP environ 5 g (1 tube)

    Préparation :

    Là, on passe à la vitesse supérieure mais si j'y suis arrivée avec mes deux mains gauches, cela n'est pas mission impossible. Le souci majeur est de bien parvenir à doser les ingrédients surtout la cire et les corps gras qui constituent la base du rouge à lèvres. Pour cela une balance de précision s'impose malheureusement, mais c'est un investissement que vous devriez assez vite rentabiliser quand on voit le prix des cosmétiques (surtout bio). Versez les huiles et la cire dans un petit récipient propre et désinfecté à l'alcool (je vous recommande l'inox qui est très facile à nettoyer) et faites chauffer au bain-marie. Prévoir un récipient avec une anse ou bien une pince pour le manipuler ensuite. Il faut attendre que la cire soit bien chaude (et pas juste fondue sinon elle va se solidifier trop rapidement) puis ajouter les pigments en mélangeant bien avec un petit fouet sans retirer du feu car cela durcit très vite. Versez ensuite dans un tube de rouge à lèvres recyclé (propre et désinfecté) en vous assurant que la partie mobile qui doit faire remonter le bâton soit bien enfoncée et non sortie, puis mettez au réfrigérateur pendant une heure. Vous pouvez également le verser dans un petit pot avec couvercle, cela sera plus facile mais moins pratique pour les retouches.

    NOTE : Plus vous ajouterez de pigments plus votre rouge sera coloré mais si vous utilisez des ocres, des oxydes ou des micas, gare à ce qu'il ne devienne trop poudreux et assèche vos lèvres. Pour éclaircir, utilisez de l'oxyde de zinc qui améliorera également la couvrance mais donnera un aspect plus mat. Dans ce cas, il est possible d'ajouter du mica brillant pour compenser. Comme pour le gloss, ayez la main légère et ne tardez pas pour verser dans le récipient une fois sorti du bain-marie.

    Crayon contour des lèvres anti-filage

    Ce crayon s'applique en premier pour marquer le contour des lèvres et éventuellement le corriger. Indispensable pour empêcher les pigments du rouge et/ou du gloss de « filer », ce qui n'est jamais du plus bel effet.

    Ingrédients :

    • 0,70 g d'huile de coco
    • 1,10 g de beurre de karité
    • 1 g de cire de candellila (ou d'abeille)
    • 2 gouttes de carmin (ou jus de betterave)
    • 2,30 g d'ocre rouge (ou poudre d'hibiscus)


    QSP environ 2g (crayon de 15 cm)

    Préparation :

    La préparation est similaire à celle du rouge donc je ne la réitèrerai pas. La seule différence (et la plus grande difficulté) est de parvenir à remplir le crayon sans qu'il ne se bouche à mi-parcours et avant que la pâte ne se solidifie. Pour me faciliter la tâche et limiter les dégâts lors de mon test, j'ai eu l'idée de scier le crayon en deux (et réduire les proportions de moitié) — qui de toute manière est bien trop grand pour un produit dont la durée de conservation ne devrait pas excéder 6 mois voire un an. Mon autre astuce est de le positionner en biais dans un petit flacon d'huile essentielle vide (ou autre récipient étroit) qui va le maintenir en place plus facilement et contenir les éventuels débordements. C'est que le trou de remplissage est vraiment minuscule ! Une fois que la pâte ressort à l'autre bout, il faut le tenir bien droit pour boucher son extrémité et continuer à le remplir jusqu'en haut. Mettez-le ensuite au réfrigérateur un quart d'heure environ puis taillez la mine avec un taille-crayon adapté.

    NOTE : Si vous n'avez pas envie d'investir (1€) dans un crayon cosmétique vide ou que vous trouvez cela trop compliqué, vous pouvez couler le mélange dans un petit récipient qui fera office de moule et l'utiliser comme un khôl — c'est moins pratique et moins précis mais ça fonctionne (j'ai testé). Peut-être également essayer de fabriquer un tube en carton épais assez fin, un peu comme les fusains et autres craies grasses que l'on utilise pour le dessin.


            X O X O

    Ey@el

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Conte de Noël.ppsL'arbre de Noël »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Décembre 2014 à 22:07

    c'est toujours rigolo de faire la cuisine même si ce n'est pas pour manger ;) quoique je préfère quand c'est pour manger car je ne me maquille pas ou très peu... mais je trouve ça super, le fait de faire "soi même", concept qui me plait !

    2
    Mardi 23 Décembre 2014 à 23:26

    En fait je l'ai plus faits pour le fun car depuis leur fabrication qui remonte à environ un mois,  j'ai dû m'en servir deux ou trois fois. Mais au moins je ne me sens pas obligée de les utiliser tous les jours parce qu'ils m'ont coûté une fortune. Le prix de revient est assez minime vu que les ingrédients peuvent servir à des tas d'autres choses et le temps que j'y ai passé a surtout été consacré au nettoyage du matériel (il vaut mieux utiliser du sopalin d'abord au lieu de vouloir mettre tremper direct dans l'eau chaude et le savon sinon c'est galère). Mais la raison principale est que je sais exactement ce qu'il y a dedans et qu'aucune créature vivante n'aura eu à subir d'affreux tests inhumains pour valider la mise sur le marché (avec toutes les saloperies qu'on trouve dans les cosmétiques, on comprend pourquoi — ça ne serait pas rentable si ça tuait les gens tout de suite).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :