• Changements linguistiques et remaniement de l'information

    Article de Zen Gardner traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

     

    Il y aurait beaucoup à dire sur les changements linguistiques. À la fois ceux employés fréquemment et de manière générale ainsi que les nouveaux ajouts subtantiels et suppressions apportés au lexique. Cela fonctionne dans les deux sens. Alors que ceux qui nous contrôlent ne cessent de modifier leur vocabulaire et euphémismes pour masquer leurs intentions, la communauté en éveil s'en saisit de et répand ces termes et concepts émancipateurs et révélateurs repris à une vitesse incroyable et exaltante.

    Il s'agit là d'une manifestation puissante de l'éveil.

    Voyez comme l'on n'a désormais aucun mal à user de termes tels que scionisme, matrice, Illuminati, ingénierie sociale, transhumanisme, franc-maçonnerie, psychopathie, dissonance cognitive, géoingénierie, faux drapeaux et surveillance orwellienne. Lesquels, il n'y encore pas si longtemps, étaient toujours considérés comme des thèmes marginaux ou tabous évoqués par des détraqués. Et aujourd'hui ? Ils sont au centre des conversations et s'étendent de plus en plus au dialogue conventionnel.

    Ce qui en dit long sur l'effet produit par cette avalanche d'information authentique. Et c'est plutôt encourageant et inspirant.

    La vérité ne sort pas des stridulations des psychopathes

    La version officielle des « pouvoirs qui ne devraient pas être en place » évolue également. Si notre langage est ancré dans la vérité, le leur, par contre, est un écran de fumée permanent de désinformation destinée à tromper, leurrer et déresponsabiliser.

    Des exemples à ce jour ? Nous ne connaissons que trop bien l'étiquette « Patriot Act » ou toutes les estampilles prêtes à l'emploi du « classifié » ou « sécurité nationale » et autres, mais ces derniers temps, ils couvrent davantage leurs arrières sans doute dû au fait de l'éveil qui se produit actuellement, cela même dans la simple reconnaissance linguistique qu'ils doivent très certainement suivre de près grâce à leurs algorithmes intrusifs.

    On ne parle plus de surveillance de masse mais de « collecte de données en vrac » et, comme par hasard, la torture devient « extradition spéciale » ou « programmes d'interrogation renforcés ». Toutes perpétrées avec arrogance comme si personne ne s'en rendait compte. Mais ces modifications de perception artificielle fonctionnent sur ceux qui n'y prennent garde, raison pour laquelle la version officielle est truffée de tous ces termes et étiquettes trompeurs et déconcertants, concentrés de connerie à l'état pur à l'image de toutes les déclarations et discours d'Obama sur carton mouillé (cet article date de février 2016 — N.d.T.).

    Après tout, pour eux, l'enjeu n'est pas à la vérité mais au contrôle et à la mise en place de leur programme de manière aussi fluide que possible. C'est là que le bât blesse et qu'il importe donc de l'identifier.

    Cherchez la réelle empathie

    Qu'est-ce qui vous interpelle vraiment ? Et qu'est-ce qui vous perturbe ou vous décourage ? Ce sont là des moyens de faire la part du vrai et du faux dans le barrage de désinformation par lequel nous sommes assaillis. Car nous sommes, à bien des égards, au beau milieu d'une guerre de l'information, mais heureusement, une dont la vérité est vouée à triompher.

    Elle a beau monter en crescendo, la Vérité tient bon quel que soit ce qui lui tombe dessus.

    Dans la propagande, il n'y aucun sentiment d'amour qui interpelle ni de vérité terre-à-terre basée sur le bon sens. Cela ne tient jamais la route et ne fait appel qu'à des mécanismes d'auto-justification conditionnés, distants et arides, reposant sur la peur. C'est le but recherché. Nous maintenir dans la confusion des limites auto-circonscrites élaborées par la société par le biais d'une « croyance » lointaine et tirée par les cheveux, assurée par une voix venue de quelque part menant les gens en bateau en agitant une carotte devant eux.

    Toutefois, l'information véritable, authentique nourrit. Elle est, en quelque sorte, claire et stimulante. Elle étreint votre âme, soutient vos convictions et vous amène à une nouvelle compréhension qui affecte votre existence de manière positive.

    Sachez faire la différence.

    Vous le faites déjà, il suffit d'écouter votre cœur. Et d'agir en conséquence.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Est-ce utile ?Enfant de l'Apathie »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Juillet à 14:46

    "Voyez comme l'on n'a désormais aucun mal à user de termes tels que ..."

    Faudra qu'ils pensent à y rajouter le terme "MaGueule" vu que tous les djeuns (ou moins), toutes origines confondues et (probablement) histoire d'être "In", finissent tout leurs phrases de cette façon magueule.

    Mmmmooouuuuuaaarfffffffff©

    2
    Mercredi 12 Juillet à 22:11

    Ce matin aux infos le journaliste démontrait par A+B qu'il était mal de ne pas vacciner ses enfants, pour eux mais aussi pour les autres, la fausse information fonctionne aussi beaucoup par la culpabilisation et la peur. Si vous ne vaccinez pas vos enfants vous engagez la vie d'autres personnes et vous êtes un parent indigne ! 

      • Jeudi 13 Juillet à 00:22

        Si vous ne vaccinez pas vos enfants, vous êtes un bon parent, un bon être humain et vous sauvez non seulement la santé de vos enfants, leur vie probablement aussi (parce que les vaccins tuent et estropient mais ça on dit que ce n'est pas vrai — je sais de quoi je parle, ma santé a été ruinée par les vaccins et j'ai failli en mourir).  Et contrairement à ces arguments mensongers, ce sont les vaccinés qui propagent les maladies et non le contraire. Quand on a si peu de discernement on ferme sa g*** et on arrête de culpabiliser les gens. Ça ne marche qu'avec les gogos et les coquilles vides. Aujourd'hui l'humanité se scinde en deux : ceux qui sont atteints du syndrome de Stockholm et ceux qui ont tiré le rideau et vu qui était le Magicien d'Oz. Les merdias me filent de l'urticaire. Imagine que maintenant ils font des campagnes d'intox  pour convaincre les gens que les trucs bons pour la santé filent le cancer et que les OGM et les vaccins sauvent l'humanité. Quand on en arrive là, on n'a plus droit d'être aussi con et aussi crédule. J'ai tellement de gratitude pour le médecin qui m'a ouvert les yeux sur les vaccins et peut-être (sûrement) sauvé la vie.

      • Jeudi 13 Juillet à 21:47
        C'est fou comment on peut retourner une situation aussi facilement, le journaliste avait l'air vraiment convaincu de ce qu'il disait. moi, j'ai très peur parce qu'à l'école on voit de plus en plus d'enfants en situation de handicap, de plus en plus d'enfants autistes. Et on continue à vacciner à qui mieux, mieux sans se poser de questions sur les effets. ben non, c'est bien connu les vaccins protègent et ce sont les écrans qui détruisent les enfants, alors oui, les écrans sont mauvais pour le développement des enfants mais il y a tout le reste...Et j'aurais vraiment eu peur de devoir vacciner mes enfants tout bébé contre au moins 11 maladies ! le pire c'est qu'on n'a plus le choix maintenant et on n'a même pas le choix du labo.
      • Vendredi 14 Juillet à 00:24

        Oui, ça donne froid dans le dos. Un des seuls trucs qui me console de ne pas avoir d'enfant. Au moins  je n'aurais pas à prendre le maquis. Heureusement qu'il a des gens influents (comme Jim Carrey  aux États-Unis) qui se battent contre ça et pour alerter les gens et qu'il y a les médias alternatifs pour informer. Certains médecins aussi font fronde et trouvent des parades. La vaccination forcée ou le chantage à la vaccination est une atteinte  aux personnes. Votre corps vous appartient quoi qu'on en dise. Dans le même ordre d'idée (mais sans rapport avec la médecine), il y a ce truc qui m'a profondément révulsée : une ado de 17 ans au Salvador,violée à plusieurs reprises par les membres d'un gang et condamnée à 30 ans de réclusion pour avoir accouché d'un enfant mort-né. On croit halluciner (voir retweet de Nicola Sirkis d'Indochine sur mon fil Twitter). Ceux qui ricanent des conspirations feraient mieux de se sortir la tête de leur derrière illico parce que le monde dans lequel nous vivons va vite faire paraitre l'enfer pour un camp de vacances en comparaison. Mais peut-être que comme chantaient Muse, ils sont déjà "dead inside". Ce ne sont pas les catastrophes naturelles, les accidents, les crimes, le terrorisme ou les guerres qui tuent le plus de monde (statistiquement) mais la médecine.

    3
    Vendredi 14 Juillet à 01:36

    Pour mémoire (enfin dans le cas en question on préférerait s'en passer) le vaccin contre l'hépatite B en 1995 à été une véritable CATASTROPHE, engendrant (entre autres) des tas de scléroses en plaques...

      • Vendredi 14 Juillet à 15:12

        Je confirme par des personnes que je connais et par ce que m'ont en dit des médecins et professionnels de la santé. Comme je suis reconnaissante d'avoir eu l'intuition de chercher le bon médecin qui m'a recommandé de ne pas faire ce vaccin. Oui, une vraie cata mais il n'y a pas que ce vaccin là qui provoque la sclérose en plaque comme m'a raconté mon osthéopathe. Pour ceux qui lisent un peu l'anglais (désolée, je ne peux pas tout traduire mais si vous cherchez une traductrice rémunérée...), voici un lien avec photos bien choc qui se passent du texte sur les effets des vaccins : http://wakingtimesmedia.com/another-mother-wants-see-hpv-vaccine-injury-looks-like/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :