• Comment on reprogramme l'ADN au moyen de mots et de fréquences

    Article de Michael Forrester traduit par Ey@el

    Available in English

    Nous savons aujourd'hui qu'à l'instar de l'internet, notre ADN peut transmettre ses propres informations à un réseau de consciences, consulter des données à partir de ce même réseau et également établir un contact avec les autres participants. En outre, une forme de médecine totalement inédite apporte la preuve que l'ADN peut être influencé et reprogrammé au moyen de mots et de fréquences sans sectionner ni remplacer le moindre gène.

    ADN poubelle

    Après des millénaires de déconnexion des fréquences dimensionnelles élevées, notre ADN est enfin en passe de s'extirper des vieux schémas englués dans la matrice temporelle universelle. Toutefois, nous autres êtres humains n'allons pas tarder d'apprendre et comprendre la finalité supérieure des 97% de notre ADN et la raison pour laquelle sa transformation va nous conduire à un éveil que nous n'aurions jamais pu imaginer.

    Le génome humain regorge de commutateurs géniques — au moins quatre millions que l'on trouve dans les brins de ce que l'on qualifiait autrefois d'ADN « poubelle » mais qui s'avère jouer un rôle essentiel dans le contrôle du comportement des cellules, des organes et autres tissus. Les enjeux de cette découverte, considérée comme une avancée médicale et scientifique majeure, sur la santé et la conscience humaine sont énormes du fait que de nombreuses pathologies complexes semblent résulter de changements infimes au niveau de centaines de commutateurs géniques.

    En explorant l'ADN « poubelle » (les brins qui ne sont pas à proprement parler des gènes porteurs d'instructions pour les protéines), les scientifiques ont découvert un système complexe contrôlant les gènes. Au moins 80% de cet ADN est actif et nécessaire. 15 à 17% joue un rôle essentiel toujours à l'étude.

    Les découvertes et conclusions des chercheurs russes sont tout bonnement révolutionnaires ! Selon eux, notre ADN ne serait pas uniquement responsable de la construction de notre corps mais il servirait également à emmagasiner des données et à communiquer. Ces linguistes russes se sont aperçus que le code génétique, en particulier celui contenu dans l'ADN poubelle inutile, était soumis aux mêmes règles que toutes les langues parlées par l'Homme. Pour ce faire, ils ont comparé les règles de syntaxe (la manière dont les mots sont assemblés pour constituer des expressions et des phrases), la sémantique (l'étude du sens dans les formes de langage) et les règles de grammaire élémentaires. Ils ont ainsi découvert que les alcalins de notre ADN suivaient des schémas grammaticaux réguliers et étaient dotés d'un ensemble de règles tout comme le langage humain. L'émergence de nos langues ne relève donc pas du hasard mais d'une projection de notre ADN intrinsèque.

    Thérapie génique

    Avec ses collègues, le biophysicien russe Pjotr Garjajev, spécialisé en biologie moléculaire, a également exploré le comportement vibratoire de l'ADN. Ce qu'il importe de retenir est que « les chromosomes vivants fonctionnent exactement comme des ordinateurs solitoniques/holographiques en se servant du rayonnement laser de l'ADN endogène ». Ce qui signifie qu'ils sont parvenus, par exemple, à moduler certains schémas fréquentiels dans un rayon laser pour influencer la fréquence ADN et par delà l'information génétique elle-même. Comme la structure élémentaire des paires alcalines de l'ADN et du langage (comme expliqué plus haut) est identique, aucun décodage d'ADN n'est nécessaire.

    Ceci explique enfin de manière scientifique pourquoi les affirmations, l'entraînement autogène, l'hypnose et autres peuvent avoir un impact aussi puissant sur les êtres humains et leur corps. Il est tout à fait normal et naturel que notre ADN réagisse au langage. Tandis que les chercheurs occidentaux séparaient des gènes isolés des brins d'ADN pour les insérer ailleurs, les Russes œuvraient avec passion à développer des appareils pouvant influencer le métabolisme cellulaire par la modulation de fréquences radioélectriques et lumineuses adéquates et réparer ainsi les défauts génétiques.

    Le groupe de recherche de Garjajev est parvenu avec succès à démontrer qu'avec cette méthode, il était, par exemple, possible de réparer des chromosomes endommagés par les rayons X. Ils ont même réussi à capter les schémas d'information d'un brin d'ADN en particulier pour les transmettre à un autre et reprogrammer les cellules avec un autre génome. Ils sont ainsi arrivés à transformer un embryon de grenouille en embryon de salamandre uniquement par le transfert d'informations ADN ! La manière dont toute cette information a été transmise sans les effets secondaires et disharmonies rencontrées par la section et réintroduction de gènes isolés constitue une révolution incroyable et sensationnelle vouée à changer le monde.  Et tout cela en se contentant d'appliquer une vibration et un langage au lieu de la procédure archaïque de découpe. Cette expérience met en exergue l'immense pouvoir de la génétique ondulatoire dont l'incidence sur la formation des organismes est manifestement plus importante que les processus biochimiques des séquences alcalines.

    Effet ADN fantôme

    Cette découverte souligne également l'importance des fréquences et vibrations sonores dans l'origine de la vie humaine et la possibilité que la création ait pu être engendrée par des ondes de conscience. L'effet ADN fantôme en est un bon exemple : le champ énergétique d'un échantillon d'ADN reste décelable par le laser même lorsque l'on retire l'échantillon physique. Fondamentalement, l'homme est pure énergie. En génétique ondulatoire, l'ADN poubelle fonctionne au niveau d'une riche infrastructure de super codes et de communication par les ondes, matérialisée sous la forme concrète de structures cristallines — des hologrammes génétiques dynamiques à l'intérieur des cristaux liquides du continuum chromosomique. Ce que ce modèle sous-entend est que le gène humain ferait partie un ensemble d'hologrammes plus vastes (multivers) d'une réalité constituée d'informations ondulatoires. L'hyper-communication sous forme de télédétection, guérison à distance et télépathie, s'inscrivant sans conteste dans le protocole humain.

    Les scientifiques ont conscience que 97% de notre ADN est, comme ils l'ont baptisé, de l'ADN « poubelle ». Cette appellation relève du fait qu'ils ne voient pas l'usage que nous en avons. Seul 3% de notre ADN est incorporé aux brins entortillés autour d'une double hélice à spirale. Au cours de cette période du cycle de 75.000 ans, nous sommes exposés au plus gros des ondes énergétiques de torsion et cela affecte notre ADN en réorganisant le 97% d'ADN non-codant (dit « poubelle » ou « intergénique ») d'une double hélice à deux brins à une hélice à douze brins, marquant un grand saut évolutif pour l'humanité.

    L'espace vide ne l'est pas réellement mais occupé par cette énergie invisible d'ondes de torsion à différents degrés de concentration. Ainsi, en dérivant à travers la galaxie, les étoiles et les planètes traversent différentes concentrations à des intervalles de temps extrêmement précis, selon des cycles bien déterminés dont la durée peut varier de quelques milliers à plusieurs millions d'années. Tandis que ces planètes traversent des périodes de haute concentration de ces ondes de torsion, toute la structure ADN de ce qui s'y trouve subit une transformation, poussant les formes de vie les plus évoluées à se répliquer plus rapidement que les autres moins évoluées. Une incidence amplement démontrée par nos relevés fossiles qui indiquent une évolution par à-coups plutôt que selon un processus graduel. Un effet que les biologistes conventionnels ont baptisé « équilibre ponctué ».

    Hyper communication

    Dans la nature, l'hyper communication est utilisée avec succès depuis des millions d'années comme le démontre de manière spectaculaire le flux de vie organisé du monde insecte. L'homme moderne ne le sait qu'à un niveau bien plus subtil sous forme d'« intuition ». Mais nous aussi pouvons en recouvrer le plein usage. Un exemple de la nature : lorsqu'une reine fourmi est séparée de sa colonie dans l'espace, cela n'empêche pour autant la construction de se poursuivre ardemment conformément à ce qui était prévu. Cependant, si la reine est tuée, tout le travail de la colonie s'interrompt car aucune des fourmis ne sait quoi faire. Il semblerait que la reine émette également à distance les « plans de construction » par le biais de la conscience de groupe de ses sujets. Elle peut se trouver aussi loin qu'elle le souhaite tant qu'elle est en vie. Chez l'homme, l'hyper communication se produit le plus souvent lorsque l'on accède à des informations en dehors de sa base de connaissances. Ce qui se manifeste alors par l'inspiration ou l'intuition. Comme dans l'exemple du compositeur italien, Guiseppe Tartini qui rêva une nuit qu'un diable était assis à son chevet en train de jouer du violon. Le matin suivant Tartini put, de mémoire, restituer à la note près cette sonate par écrit qu'il intitula "La Trille du Diable".

    Pendant des années, un infirmier agé de 42 ans rêva d'une situation dans laquelle il était relié à une sorte de CD-ROM du savoir qui lui tranmettait des connaissances vérifiables concernant tous les domaines imaginables et dont il pouvait se souvenir au réveil. Le déluge d'informations était si conséquent qu'il avait l'impression d'ingurgiter une encyclopédie entière durant la nuit. La majorité des faits se situait en dehors de sa base de connaissances personnelle et touchait à des détails techniques dont il ne savait absolument rien.

    Lorsqu'une hyper communication se produit, on observe un phénomène singulier aussi bien au niveau de l'ADN que de l'être humain. Les scientifiques russes irradièrent des échantillons d'ADN avec un laser. À l'écran une forme d'onde classique se dessina. Cette dernière ne disparut pas pour autant lorsque l'on retira l'échantillon, mais au contraire demeura. Nombre d'essais contrôlés montrèrent que la forme était toujours émise par l'échantillon que l'on avait retiré dont le champ énergétique restait apparemment en place. Un effet que l'on désigne maintenant sous l'appelation d'effect ADN fantôme. On suppose que l'énergie en dehors de l'espace et du temps continue de s'écouler au travers des trous de vers activés après le retrait de l'ADN. Les effets secondaires rencontrés le plus souvent en hyper communication chez les êtres humains également se manifestent par la présence de champs électromagnétiques inexplicables à proximité des personnes concernées. Des appareils électroniques comme des lecteurs CD ou autres peuvent être perturbés et cesser de fonctionner pendant plusieurs heures pour se remettre à fonctionner normalement lorsque le champ électromagnétique se dissipe. Beaucoup de médiums et guérisseurs connaissent cet effet de par leur travail. Plus l'ambiance et l'énergie sont bonnes, plus il est frustrant de voir l'appareil qui sert à enregistrer tomber en panne à cet instant précis. Plusieurs marche-arrêt successifs après la séance ne permettent pas non plus de le refaire fonctionner, mais le retour à la normale se fait le lendemain matin. Cela rassurera peut-être beaucoup de savoir que cela n'a rien à voir avec une quelconque incompétence technique de leur part et qu'au contraire, cela signifie qu'ils sont doués pour l'hyper communication.

    Conscience de groupe d'un nouveau genre

    Dans leur ouvrage intitulé Vernetzte Intelligenz (Intelligence en réseau), Brazyna Gosar et Franz Bludorf expliquent ces connexions avec clarté de détails et citent également leurs sources en présumant qu'à l'aube de l'humanité, tout comme les animaux, les hommes étaient intimement reliés à la conscience de groupe et agissaient en tant que tels. Pour leur évolution et pour faire l'expérience de l'individualité, nous avons néanmoins dû pratiquement tout oublier de l'hyper communication. Après avoir gagné en stabilité relative dans notre conscience individuelle, nous sommes en mesure de créer une nouvelle forme de conscience de groupe dans laquelle nous accédons à toute l'information par le biais de notre ADN sans subir de contrainte ni de contrôle à distance de ce que nous en faisons. Nous savons désormais qu'à l'instar de l'Internet, notre ADN peut transmettre ses propres informations à un réseau de consciences, consulter des données à partir de ce même réseau et également établir un contact avec les autres participants. La guérison à distance, la télépathie ou la « perception à distance » de l'état dans lequel se trouvent nos proches, etc... peuvent ainsi s'expliquer. Certains animaux savent aussi à distance quand leurs maîtres pensent à rentrer à la maison. Ce qui peut s'interpréter et s'expliquer à la lumière de ces nouveaux concepts de conscience de groupe et d'hyper communication. Aucune conscience collective ne peut être raisonnablement utilisée sur n'importe quelle période de temps sans individualité distincte. Faute de quoi, nous retournerions à l'instinct grégaire primitif facilement manipulable.

    L'hyper communication au nouveau millénaire a une signification bien différente : les chercheurs pensent que si les humains en pleine individualité retrouvent la conscience de groupe, ils disposeront d'un pouvoir quasi-divin pour créer, modifier et façonner les choses sur Terre ! ET l'humanité est justement en train d'évoluer vers une telle conscience de groupe d'un nouveau genre. Cinquante pourcent des enfants actuellement deviendront des enfants à problèmes en entrant à l'école. Le système met tout le monde dans le même panier en leur demandant de s'adapter. Mais l'individualité des enfants d'aujourd'hui est si forte qu'ils refusent cette adaptation et l'abandon de leur particularités sous bien des aspects.

    La prise de conscience du soi véritable et l'éveil de l'âme requièrent l'élargissement de nos croyances actuelles (au delà des restrictions de notre système de croyances programmé) et de s'ouvrir à la vérité universelle absolue. Nous arrivons sur cette planète avec la connaissance de la vérité universelle. En grandissant, nous nous en déconnectons pour hériter du système de croyances de notre famille. Ce que nos parents croient finit par devenir la base même de nos croyances, laquelle crée nos restrictions.

    L'Univers est libre de toute restriction. Nous créons ces limites sur la base de ce que nous croyons et ces limites restreignent notre croissance spirituelle et notre développement intérieur, affectant ainsi notre ADN et vice versa.

    Nous avons enfin franchi un portail où nous pouvons exprimer notre plein potentiel en tant qu'êtres créatifs et commencer à nous délester progressivement de nos modèles humains préexistants qui n'avaient d'utilité que dans l'ancien monde. Chargé de consciences et fréquences élevées, le nouveau monde ne permettra que les alignements vibratoires allant dans le sens de notre bien suprême. Tout le reste sera écarté et nous obligera à nous adapter jusqu'à ce que nous comprenions. C'est ce nouveau portail qui va s’intensifier chaque mois

    Soyez prêts à vous réinventer au jour le jour.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    « Santa Teresa, musique de l'âmeLa panthère du lac »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :