• Comment vaincre un Épouvantard

    Haut de page

    Bas de page

    Article d'Ey@el

    Available in English

    © Damien Callixte-Schmitz

    Honte à moi, détentrice d'une Pensine et bêta-testeuse inopinée du Poudlard des Moldus dès la première heure où j'ai été expédiée sans hésitation dans l'illustre maison des Aigles par le Choixpeau magique — comment ai-je pu oublier de vous parler des Épouvantards ? Décidément, cette fichue grippe est en train de me ronger le cerveau !

    Parfois les images en disent plus que tous les mots d'un écrivain.
    ~ J.K. Rowling

    « Mais qu'est-ce qu'un Épouvantard ? » se demanderont ceux qui n'auraient ni lu les livres ni vu les films de la saga littéraire la plus populaire de ce début de siècle. Comme l'a twitté à juste titre celle qui en est à l'origine, l'image ci-dessus illustrant la triste actualité de ces derniers jours devrait vous fournir un indice.

    Un Épouvantard ne possède ni existence ni forme propre. À l'instar de l'égrégore auquel il s'apparente, ce parasite vit tapi dans l'ombre et se nourrit exclusivement de nos peurs les plus profondes dont il revêt l'apparence dans les moindres détails afin d'entretenir la production de cette énergie négative dont il a besoin pour vivre et dont nous sommes ses pourvoyeurs. Dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, le professeur Lupin enseigne à ses élèves que pour neutraliser un Épouvantard, il suffit d'éclater de rire. Pour cela, il faut modifier l'image mentale de sa peur pour l'obliger à prendre une forme que l'on trouve désopilante en pronançant la formule qui tue : « Riddikulus ».

    Plus tard, lorsque Lupin demande à Harry quel aspect aurait revêtu son Épouvantard, à sa grande surprise, ce dernier lui avoue que cela n'aurait non pas été celui de Voldemort comme on pouvait s'y attendre (voir Articles connexes) mais celui d'un Détraqueur, ces créatures qui se nourrissent de notre joie de vivre jusqu'à dévorer entièrement nos âmes. Il lui répond alors : « Voilà qui voudrait dire que ce dont vous avez le plus peur, c'est... la peur elle-même. C'est la preuve d'une grande sagesse, Harry. »

    Une petite phrase sur laquelle je vous laisse méditer. La peur est la seule arme dont disposent les Épouvantards de ce monde. Pour subsister à l'extérieur, elle doit germer et pousser à l'intérieur. Soyons les maitres de notre jardin d'Eden et n'y permettons pas aux mauvaises herbes de l'envahir.

    Ey@el

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Le crépusculeNivôse »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 13:16

    Yeah pour l'article et trop excellent ton "je ne suis pas dupe".

    Salut Eyael, et chacun(e)

    2
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 18:39

    Ça marche aussi avec un Épouvantôt ??

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :