• Critiques de salon, cynisme indolent et apathie contrôlée

    Article de Zen Gardner traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Je ne saurais répéter à quel point j'adore lire et traduire Zen Gardner. De tous les chercheurs de vérité, c'est de loin celui dont l'esprit fait le plus écho au mien, tant par sa vision et sa perception des choses que par ses expressions imagées et la richesse de son vocabulaire (si, si ça compte car rien n'est plus ennuyeux que les auteurs qui se répètent et emploient sans cesse les mêmes mots).

    Traduire Zen Gardner est donc à la fois un plaisir et un défi que de rendre justice à de tels articles. Ses textes généralement factuels, étayés d'une solide expérience du terrain et ses mots toujours appropriés et jamais dénués d'humour expriment clairement ce que, pour ma part, je ne fais le plus souvent que pressentir dans les méandres sinueux de mes doutes et incertitudes personnels — et sont autant de motivations pour avancer en réalisant que « non, je ne suis pas dingue », que ce n'est pas parce que je suis entourée d'un troupeau d'abusés (pas forcément mal-pensants) qui pensent mal et me hurlent en permanence leur vérité comme la seule et unique, la vraie — persuadés que le nombre et la durée font foi et loi — que je dois renoncer et accepter ce qu'eux estiment inéluctable et figé dans le roc. Excalibur, vous connaissez ?

    Le lâcher-prise dont on parle beaucoup dans les milieux spirituels n'a rien à voir avec le renoncement. C'est ce que cet article tente d'expliquer et il me semblait important d'en rajouter une couche en intro car je tombe souvent sur ce genre de réactions cyniques et défaitistes de la part des « éveillés » ou du moins qui pensent l'être parce qu'ils ont pris conscience de la supercherie et ont fait leurs recherches. Sans vouloir insulter qui que ce soit, il s'agit encore là d'un des nombreux pièges de la matrice auxquels il m'arrive régulièrement de me laisser prendre. Comme je suis résiliente et que j'ai entrepris de travailler à mon ego (aussi bien pour renforcer mon auto-estime que pour me débarrasser de mon orgueil mal placé), je trouve de plus en plus facilement le courage d'accepter mes erreurs et rectifier le tir en me pardonnant.

    Car oui, l'ego négatif nous joue parfois de très sales tours. Tant que nous nous sentirons offensés par un mensonge, un paradoxe éhonté (l'hôpital qui se fout de la charité par exemple), une vision ou une vérité différente de la nôtre, ce sera toujours signe qu'il nous reste encore des ajustements à effectuer pour être parfaitement éveillés et jouir pleinement des immenses facultés qui sommeillent en nous. Encore une fois, pourquoi les élites se donneraient-elles tant de mal si nous n'avions aucun pouvoir ?

    Ey@el

    Un de mes récents postes intitulé "Vladimir Putin, agent du sursaut ?" (datant de 2015 et uniquement disponible en anglais mais pouvant faire l'objet d'une future traduction si vous êtes nombreux à en faire la demande — N.d.T.) suscite pour l'heure un débat intéressant. Apparemment, cet article se répand comme une traînée de poudre sur Internet et pour cause. Des dynamiques importantes en train de poindre ont besoin d'être identifiées et trouvent un écho auprès du public.

    Même l'attitude prépondérante des médias alternatifs est inondée de messages conflictuels. L'écrasante majorité de l'information proposée à la discrétion du lecteur a beau y être manifestement saine et encourageante au regard de l'actualité récente et des fluctuations de pouvoir, un courant sous-jacent portant au cynisme dubitatif est en train d'émerger, venant sournoisement ébranler le sentiment d'engagement nécessaire pour faire face à ce qui se passe actuellement.

    C'est subtil et les signes sont clairs, pourtant les éveillés s'y font prendre. Et en matière d'ingénierie sociale, pensez « apathie contrôlée » via la paralysie progressive du cynisme et les choses pourraient bien faire « tilt » comme on dit au Royaume-Uni. Il est temps que les gens prennent conscience de ces influences.

    Réactions et re-réactions

    Penchons-nous sur ces réponses.

    Voici l'intervention constructive de Randall à propos du message dans sa globalité :

    Putin ne se distingue pas par le strass et les paillettes mais par sa prestance. Pour moi, il dégage de l'assurance quand il affirme que cette bande de psychopathes occidentaux a sous-traité, payé et protégé les tueurs à gage.

    Si Putin est authentique, on verra bien. Il semble tout à fait capable de danser avec les démons de la scène géopolitique, pourtant sa vision ne manque pas de lucidité. Je ne me suis jamais attendu à ce que les forces du bien se présentent tout de rose vêtues.

    Dans la même veine, voici le commentaire d'Alex :

    Alors [...] la VÉRITÉ a-t-elle réussi à s'imposer comme « un concept dont l'heure aurait sonné » ??? [...] habilement sortie de la bouche de Putin en équilibre précaire sur une corde raide politique [...] l'a emporté sur la fausseté des opérations psychologiques des impérialistes enragés ? [...] Un jour, les États-Unis brandissent la menace d'une troisième guerre mondiale [...] et le lendemain [...] Tout change ? [...] et la Russie bombarde les mercenaires mandataires de l'occident ? [...] Un événement majeur qu'il faut clarifier s'est produit en coulisses [...] et comme il est de mise au sein des cliques rivales de s'accuser perfidement les uns les autres [...] et au lendemain [...] les maîtres de l'ombre du chef de meute au sommet de la pyramide de l'élite ont parlé ? [...] à suivre...

    Comme l'ont compris Randall et Alex, cet article visait à porter un regard lucide sur ces phénomènes géopolitiques et, comme beaucoup l'ont souligné, voir comment les choses évoluent. Mais il ne coûte rien non plus de rechercher les aspects positifs de telles révisions majeures plutôt que de tout rejeter en bloc parce que « nous sommes si parfaitement conscients » d'absolument tout ce dont sont capables les ingénieurs sociaux en matière de manipulation.

    Les dangers du scepticisme négatif

    Comme le savent bon nombre d'entre nous, le monde est, sur bien des plans, au bord du désastre cataclysmique. Ceux qui en ont conscience redoublent d'efforts pour prévenir ce qu'ils peuvent en informant et en élevant la vibration de cette planète. Alors pourquoi aborder tout avec scepticisme et négativité juste parce que nous connaissons parfaitement le fonctionnement des sinistres usurpateurs qui nous contrôlent ?

    C'est ce qu'illustre ce sentiment que vous avez été nombreux à souligner et que j'espérais voir en publiant cet article :

    Voyons Zen, ça fait partie du scénario tout comme l'Éveil. Le Royaume-Uni a trouvé son équivalent de Donald Trump en la personne de Jeremy Corbyn. Putin aussi joue un rôle et il se présente bien. Mais il s'agit toujours de déplacer des pièces sur un échiquier. Les paroles, et surtout lorsqu'il s'agit d'hommes politiques, ne coûtent pas cher. Mais bon sang qu'elles ont du pouvoir sur nos émotions.

    On nous on ensorcelle, mon pote, il n'y a rien de bien nouveau ici.

    Il y a beaucoup de vérité là-dedans même si le ton est quelque peu condescendant. Nous y reviendrons plus loin, mais tout d'abord, voici ce qu'a répondu Vitashaka :

    Super, Zen ! Selon moi, nous avons de bonnes raisons de nous montrer (prudemment) optimistes. Bien sûr, nous avons été trompés à maintes reprises — pourtant, je pense que Putin est en train d'entraver sacrément le programme de domination globale du Nouvel Ordre Mondial et c'est tout ce que nous pouvons espérer à l'heure actuelle [...] à nous de voir comment utiliser ce blocage et ce revirement de tendance du moment.

    Putin n'a rien d'un sauveur et ne se pose d'ailleurs aucunement comme tel. Nous avons (espérons-le) dépassé ce stade immature d'attendre qu'on nous sauve. Toutefois, en tant que chef d'état remarquable et perspicace, il offre à l'humanité une possibilité de modifier la dérive actuelle vers la guerre et l'esclavage dans laquelle nous entraînent les pulsions sataniques morbides de ces psychopathes. À nous autres donc d'en faire bon usage.

    Aux pessimistes qui voudraient que l'on reste assis en se disant que « ça fait partie du plan » et prônent l'inaction et la paralysie jusqu'à ce qu'il soit sans doute trop tard : que devrait-on attendre au juste ?

    Exactement mon opinion et dont j'ai également fait part sur le site. Et ce n'est pas juste parce qu'elle abonde dans mon sens, je ne recherche ni l'approbation ni à ce qu'on me lèche les bottes. Il n'est question que de s'attaquer aux vérités potentielles qui nous sont présentées de manière ouverte et consciente.

    Opération psychologique via parasitage mental du « cynisme informé » ?

    Peut-être que dans certains cas, « trop de savoir rend fou ». Tout percevoir en termes d'affaire réglée et à quel point le contrôle exercé sur nous est total implique qu'il n'y a pas la moindre chance que nous puissions changer la donne.

    Je n'adhérerai jamais à cela. Sinon, autant fermer boutique, s'enrouler dans un linceul et creuser sa propre tombe. Exactement ce qu'ils voudraient nous voir faire et ce qui se passe actuellement et massivement sur le plan psychique.

    Ce problème doit être abordé immédiatement. Cette attitude hyper critique, profondément cynique qui semble infecter la communauté des chercheurs ne serait-elle pas la pire de toutes les opérations psychologiques, une forme de paralysie progressive au sein des « alternatives » de plus en plus insulaires ? C'est une question que chacun d'entre nous doit se poser car il est très facile de s'y laisser prendre. C'est insidieux parce que, d'une part, cela nourrit notre orgueil individuel mais engendre surtout un sentiment de futilité et d'inactivité distante, l'état de rêve ultime que EUX s'efforcent de nous inciter à adopter.

    Ce n'est pas nécessairement ce qu'entendait le commentateur sceptique que j'ai cité mais il s'agit d'une attitude prépondérante parmi d'autres et la conclusion logique de cette approche si l'on y prend garde.

    Expansion et enjeux de l'Éveil

    Le problème de la surenchère est partout y compris dans la communauté des prétendus médias alternatifs indépendants. L'éveil est une réalité et un phénomène en plein essor. De plus en plus de personnes viennent en grossir les rangs avec désormais bien plus de ressources à leur disposition : compilations, index, vidéos et podcasts remarquables, distillation et analyse d'informations jusqu'alors quasiment inaccessibles, tout cela accompagné de son cortège de problèmes croissants.

    Qu'il en soit ainsi. Mais tout ceci offre également une voie d'accès à l'infiltration, l'altération, la désinformation et à des courants de pensée vains et fallacieux. Il n'est pas toujours facile d'exercer son discernement, mais pour moi, c'est le signe que nous devons mettre un terme à ces querelles intestines pour nous rendre là où nous pourrons avoir le plus d'impact — et en toucher d'autres qui n'ont même pas encore commencé à ouvrir les yeux tout en contribuant à résoudre les problèmes réels qu'endure l'humanité et étant solides comme des rocs.

    Il n'en faudra guère davantage pour faire passer le tournant décisif à ce rocher géant de vérité pleinement consciente et lui faire dévaler l'autre versant où il pourra œuvrer utilement.

    Le changement est imminent

    Pour ma part, l'aspect excitant de tout ceci est la preuve que nous assistons à ce changement important que nous avons pressenti personnellement et dont depuis longtemps nous recevons des confirmations tous azimuts.

    [...] je ne sais pas pour vous [...] mais depuis les quelques jours qui ont précédé,  le renversement de l'impérialisme de l'OTAN [...] et maintenant [...] j'ai perçu un changement d'humeur significatif et un allégement de l'atmosphère [...] comme si mon enveloppe éthérique avait été libérée d'une ombre et je ressens un regain d'énergie [...] comme si la gravité n'avait plus autant d'emprise [...] c'est peut-être un hasard [...] mais la pleine lune n'apportait que des bienfaits cette fois à l'occasion de ce 180 politique [...] c'est peut-être la somme de notre conscience collective universelle que j'ai perçue [...] et que je « perçois » [...] un enrichissement progressif de la conscience ?

    Conclusion

    Une attitude inutilement cynique est aussi toxique et invalidante que le système même qu'ils essaient de nous imposer. Nous devons y prendre garde. En publiant cet article, je m'attendais aux attaques virulentes de l'arrogance prétentieuse de ceux qui pensent que « tout va mal et sous contrôle absolu ». Mais ouah, cette attitude invalidante est un sacré déversoir à déchets toxiques !

    J'imagine que nous aurons le fin mot des récents événements et je ne pencherai pour aucune conclusion déterminée, toutefois je pense quand même que les changements vibratoires et tout ce que font les gens éveillés plus l'exposition totale de la folie occidentale/israélienne a un impact réel et extrêmement usant sur la collectivité.

    Rien n'est figé dans la pierre, peu importe la somme d'immondices instaurées par le côté obscur.

    Comme je l'ai dit, si nous ne croyons pas qu'il est possible de changer cette réalité, autant fermer boutique. Pour ne pas dire que nous avons besoin de constater un impact dans la sphère géopolitique, mais en même temps, pourquoi pas ? Si on ne met pas fin à ce programme de troisième guerre mondiale, d'une certaine manière, on est tous cuits.

    En aucun cas, nous ne sommes impuissants. C'est ce qui m'agace prodigieusement, toute cette résignation parce que les gens pensent désormais en savoir tellement et à quel point nous sommes censés être contrôlés.

    Gare, cela pourrait bien être la plus monumentale de toutes les arnaques !

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Projet Eklabugs : Barre-toi, Jack et ne reviens plus jamais !Effet gigogne dans une photo »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :