• Danser sous la pluie : six raisons pour lesquelles nous devrions tous être pluviophiles

    Article de Nikki Harper traduit par Ey@el

    Available in English

    Étant britannique, je peux vous garantir que parler du temps, et tout particulièrement se plaindre de la pluie, est bien un passe-temps national. Quand il s'agit d'échanger des politesses avec quelqu'un dans une file d'attente, une remarque ironique sur le fait qu'au train où vont le choses vous allez sans doute devoir rentrer à la nage est à coup sûr le meilleur moyen de rompre la glace. Mais au-delà des excentricités de la culture britannique, il semblerait que beaucoup de gens — du moins ceux qui vivent sous des climats non soumis à la sécheresse — éprouvent une réelle aversion pour la pluie.

    Faites un rapide tour de table de vos amis, de votre famille et de vos associés pour leur demander ce qu'ils pensent de la pluie et vous obtiendrez un échantillon de commentaires classiques  du style : « C'est tellement déprimant », « je déteste quand il fait gris et triste », « quelle plaie quand on ne peut pas sortir profiter du jardin », « bah, le froid, l'humidité... où est donc passé l'été ? ». Au cinéma, à la télé, dans l'art tout comme dans la vraie vie, elle sert souvent à illustrer la tristesse, la dépression, les larmes et les mauvais présages. Il suffit de penser au Roi Lear en plein orage, ou Cathy passant la nuit sous la pluie à attendre Heathcliff. Une erreur pathétique qui impute les émotions humaines à la nature et qui semble s'accorder universellement sur le fait que la pluie n'est pas quelque chose d'heureux.

    Je ne suis pas de cet avis. Parce que pour autant que je me souvienne, j'ai toujours adoré ça. Les interminables journées ensoleillées toutes identiques m'ennuient et me rendent apathique et irritable alors que quand il pleut, je me sens revigorée et inspirée. Dans mes souvenirs les plus lointains, il y a celui où chaque fois qu'il tombait des cordes, je sortais le chat contre son gré pour aller me blottir contre lui dehors sous un parapluie. Immobile. Pour être tout simplement. Comme vous le diront tous les pluviophiles, il y a tant de raisons d'accueillir la pluie à bras ouverts.

    1. La pluie comme symbole d'unicité

    Pour moi, la pluie est un incroyable symbole d’inter-connectivité avec ce sentiment d'unicité qui suscite l'admiration et l'émerveillement. Chaque goutte prise individuellement peut être assimilée à une âme — à un être unique,  mais lorsqu'elle tombe et se fond dans les sols humides, les flaques, les rivières et les océans, nous aussi percevons cette conscience collective dans laquelle nous pouvons puiser et avec laquelle nous pouvons fusionner. La pluie nous met tous sur un pied d'égalité — en faisant en sorte que tout le monde soit aussi trempé que soi — et peut également donner lieu à des élans de tendresse et compassion en invitant les autres à venir s'abriter sous votre parapluie. Des études montrent qu'elle encourage les gens à se reconnecter les uns aux autres, les appels téléphoniques aux amis et à la famille enregistrant des hausses en période de mauvais temps.

    2. La pluie comme symbole de renouveau et de renaissance

    La pluie est nécessaire au développement des semences ; ça nous le savons, mais combien de fois prenons-nous le temps de réfléchir que symboliquement la douleur et la tristesse sont nécessaires à notre croissance à nous aussi ? Embrasser la spiritualité de la pluie signifie accepter que la vie ne soit pas toujours rose. Parfois, il pleut. Et parfois, ça fait mal. Et c'est normal.

    3. La pluie comme symbole du cycle naturel

    La pluie évoque les cycles de la vie. Pour l'instant il pleut et tout est mouillé mais bientôt tout va sécher ; et ensuite tout sera à nouveau humide, puis sec. Rien ne dure pour l'éternité et le caractère temporaire de la pluie qui tombe vient nous le rappeler d'une manière saisissante — et utile quand on traverse une mauvaise passe. Cela ne va pas durer pas.

    4. La pluie incite à regarder d'un œil neuf

    Tout prend une allure différente sous la pluie — au propre comme au figuré. Les couleurs du béton et des briques autour de vous changent. Les pierres deviennent luisantes, la terre s'assombrit. Les nuages noirs transforment subtilement les teintes. Les créatures se comportent différemment. Même les odeurs sont différentes — et en fait, il a été démontré que l'odeur de la pluie, connue sous le nom de petrichor, améliorait l'humeur ; le martèlement des gouttes sur les sols libère des composés comme la géosmine et des microbes comme le mycobacterium vaccae qui font office de Prozac naturel. Ce changement de décor subtil mais revigorant peut vous inciter à voir quelque chose qui vous ennuie sous un angle différent.

    5. La pluie apporte du réconfort

    Pour ma part, je me suis toujours sentie réconfortée par la pluie à l'abri sous mon parapluie. Cela crée un moi une véritable sensation d'être protégée du pire de ce qui pourrait m'arriver. Beaucoup de gens se sentent également apaisés par le bruit des gouttes qui tombent même s'ils ne se trouvent pas directement dessous. En fait, il s'agit d'un bruit rose — une combinaison de sons de hautes et basses fréquences — réputée favoriser le sommeil. Cela n'a donc rien d'une coïncidence si tant de musiques de relaxation incorporent le bruit de la pluie. Des études ont également montré que les ions négatifs libérés pendant les orages pouvaient avoir un effet important sur l'amélioration de l'humeur.

    6. La pluie aide à faire les choses

    Pour beaucoup, le bruit de la pluie peut aussi inciter à la productivité et à la concentration. Une chose est sûre, j'accomplis beaucoup plus lors d'une soirée sombre et pluvieuse que durant les longues journées d'été et là encore, il a été prouvé que la productivité augmentait durant les épisodes de pluie.

    Comment accueillir la pluie et tirer le meilleur parti de ses énergies

    Tout le monde célèbre la pluie à sa façon. Voici quelques-unes de mes favorites :

    1. Laissez votre enfant intérieur sortir s'amuser. Chaussez vos bottes et allez sauter dans les flaques ou dans la boue. Les enfants ne détestent pas la pluie — c'est un truc que nous avons développé en tant qu'adultes tendus et stressés. Sortez et amusez-vous. Persuadez votre conjoint(e) de se joindre à vous et dansez sous la pluie.
    2. Si vous avez une table de jardin et un parasol, asseyez-vous dehors un petit moment et laissez la pluie parfaire votre intuition naturelle. C'est un bon moment pour vous adonner aux arts divinatoires, écrire dans un journal ou noter ce pour quoi vous êtes reconnaissant(e).
    3. S'il pleut la nuit, éteignez toutes les lumières et asseyez-vous pour écouter le bruit des gouttes à la lueur d'une bougie. Faites participer vos enfants et racontez des histoires à faire peur ou bien créez un groupe de méditation.
    4. Allez faire un tour dans les environs sous la pluie et faites l'effort conscient de bien voir comment les choses sont différentes. Prêtez attention aux petits détails et ressentez de la joie que vous procure ce nouveau regard.
    5. Prenez un bain de pluie en restant aussi longtemps que vous pourrez sous les gouttes et en ressentant bien en conscience leur contact sur votre peau à mesure qu'elles descendent le long de votre corps. Sentez-vous purifié(e) et revigoré(e) et remerciez l'esprit de vous avoir ouvert les yeux sur le pouvoir de la pluie.
    6. Asseyez-vous dehors, à l'abri de la pluie ou non, et prenez cinq minutes pour méditer. Observer la progression individuelle de chaque goutte dégoulinant sur les vitres ou votre parapluie et notez comment elle fusionne avec les autres à l'instar de votre conscience et de la conscience collective.

    Et vous, de quelle manière préférez-vous accueillir la pluie ?

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « La pluieGreta Thunberg cherche à vous faire peur et cela va rapporter gros aux grandes multinationales (1) »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :