• Exopolitique

    Article d'Ey@el et texte de Muse traduit par Ey@el

    Available in English

    L'exopolitique est l'étude des individus, des institutions politiques et des processus-clés liés à l'existence d'extraterrestres. Le public, les représentants politiques élus voire même les hauts dirigeants militaires sont tenus dans l'ignorance d'informations concernant la vie et les technologies d'autres planètes. Les éléments de preuve sont impressionnants par leur étendue et indiquent que la prise de décisions se limite au strict principe du « besoin de savoir ».

    (exopolitics.org)

    Que l'homme se croie seul dans l'univers m'est toujours apparu comme le summum absolu de l'ignorance et de l'arrogance égotique dans toute sa splendeur. Que l'on puisse se laisser convaincre d'une telle absurdité aussi improbable qu'inconcevable me sidère totalement et autant de naïveté me fait même carrément froid dans le dos. Sans adhérer (ni exclure) aux complots extraterrestres, il est bon de se rappeler que lorsque « la machine à rêves » (Hollywood) insiste lourdement sur un thème (en l’occurrence les invasions « d'aliens »), ce n'est jamais pour rien en général. Il n'y a qu'à se souvenir la panique sans précédent qu'avait provoquée, chez les auditeurs américains, une simulation soi-disant « accidentelle » à la radio, dans les années 50, réalisée à partir d'une lecture en direct de la fameuse "Guerre des Mondes" de H.G. Wells (qui d'ailleurs, comme Orwell et beaucoup d'autres, était bien plus qu'un simple visionnaire à l'imagination débridée) sans préciser alors qu'il s'agissait d'une fiction et non d'un flash d'informations.

    Une fois encore, Muse ont su aller droit au but avec ce morceau efficace et fort en décibels, issu de leur album Black Holes And Revelations, qui résume parfaitement l'essentiel de ladite « conspiration » dont nous évoquerons plus loin les détails avec la traduction d'un passage de l'avant-dernier livre de David Icke.

    Exo-Politics

    À ciel ouvert,
    J'attends patiemment —
    J'attendrai un signal.

    À mesure que les complots écloront,
    Refermerez-vous brutalement vos esprits,
    Les libérerez-vous
    Ou bien demeurerez-vous sous hypnose ?

    Quand les Zêtas envahiront les cieux,
    Nos dirigeants nous diront-ils pourquoi ?
    Les satellites armés jusqu'aux dents
    Ne vaincront que nos esprits.

    Et j'ai patiemment attendu —
    Et j'attendrai le signal.

    Au fil des siècles,
    J'ai porté sur mon dos le fardeau
    De secrets enfermés sous clé
    Qui pourtant me pèsent lourdement.

    Lorsque les Zêtas envahiront les cieux,
    Ce ne seront que nos dirigeants incognito.
    Les satellites armés jusqu'aux dents
    Ne vaincront que nos esprits.

    Et j'attends patiemment —
    Et j'attendrai le signal (ouais).
    Et j'attends patiemment —
    Et j'attendrai le signal.

    © Matthew Bellamy, 2006

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    À propos de cette chanson

    Au cours d'une interview radio1, Muse évoquaient les influences diverses de cette chanson comme allant des films de science-fiction à petit budget des années 50 au rock électronique en passant par les Tornadoes (dont le guitariste n'était autre que le père de Matt Bellamy) et Brainiac, un groupe américain de synthpunk des années 90.

    Pour ce qui est des paroles, Bellamy les qualifie lui-même « d'allusion à l'aspect le plus déjanté des théories conspirationnistes ». Il explicite en mentionnant le site exopolitics.org sur lequel Paul Hellyer, ancien ministre canadien de la Défense2, parle des armes spatiales que les Américains essaient de mettre au point « sans que personne ne sache pourquoi ».

    « Certains pensent qu'ils veulent détruire tous les satellites parce que cela réduirait les systèmes économiques à néant et il y a des gens qui croient que nous sommes les cibles privilégiées de divers groupes avec cet objectif en tête. Mais Paul Hellyer, lui, est persuadé qu'ils veulent s'en servir pour repousser une invasion d'extraterrestres », ajoute-t-il en s'exclaffant bruyamment. « C'est quelqu'un de célèbre, il a été ministre de la Défense au Canada, certaines personnes le prennent au sérieux. »

    « Dans notre chanson, j'évoque de quelles armes il s'agit et ce qui se passe là-haut. Qui sait, il y a peut-être un complot ? Notre gouvernement pourrait bien se servir de l'électronique comme excuse pour installer davantage d'armements dans l'espace. »

    Lorsque la preuve d'une présence extraterrestre sera faite, ceux qui en auront rejeté l'idée même verront combien il était stupide et absurde de croire que la vie n'existait que sur cette minuscule planète dans ce tout petit système solaire de cette infime gamme de fréquence que l'on appelle la lumière visible. La manière dont les humains perçoivent l'existence et la réalité est sur le point de connaitre une incroyable transformation. Pour beaucoup, elle a déjà commencé. Le cas échéant, si les autorités devaient « rendre cela public » — et le bouleversement en profondeur des thèses officielles semble bien aller dans se sens — mieux vaut ne pas vous attendre à la vérité sur ce qui se passe réellement. Toute  « divulgation » d'extraterrestres sera adaptée en fonction de l'agenda pour le contrôle et non pour la libération et l'éveil des êtres humains. Il y a différents scénarios possibles dont l'un connu sous le nom de Projet Blue Beam qui a été dévoilé dans les années 90 par Serge Monast, un journaliste canadien, décédé d'une crise cardiaque en 1996 alors qu'il poursuivait ses investigations. Un autre journaliste travaillant sur l'affaire Blue Beam est également mort dans les mêmes conditions. On rapporte que les enfants de Monast lui furent retirés par les autorités au motif qu'on abusait d'eux en leur faisant suivre leurs cours à domicile et qu'il fut arrêté et passa la nuit en cellule. C'est de retour chez lui, le lendemain, qu'il eut cette attaque fatale à l'âge de 46 ans. Il avait fait part, en 1994, de ce que ses recherches avaient révélé d'une opération de la NASA, le Projet Blue Beam — un plan comportant plusieurs volets pour soutenir la mise en application d'un état mondial, ou « Nouvel Ordre Mondial », comprenant la possibilité d'une «  visite extraterrestre » truquée par le recours à une technologie holographique projetée depuis des satellites et une « réunion » montée de toutes pièces des divinités religieuses du monde entier en une vérité et une religion uniques.

    Selon Monast, le Projet Blue Beam se fera passer pour la réalisation universelle de prophéties anciennes, un événement majeur de l'ampleur de celui qui se produisit il y a deux mille ans. Pour le principe, ils se serviront du ciel comme support de projection (sur la couche de sodium à 96 kilomètres) tandis que des satellites émettant des faisceaux laser depuis l'espace projetteront des images en simultané aux quatre coins de la planète dans toutes les langues et dialectes selon les régions. Ce projet porte sur l'aspect religieux du nouvel ordre mondial et n'est que tromperie et séduction à grande échelle. Les ordinateurs coordonneront les satellites et les logiciels déjà en place orchestreront le spectacle céleste. Les images holographiques sont basées sur des signaux quasi identiques se conjuguant pour produire une image ou un hologramme avec une perspective approfondie, ce qui peut également s'appliquer aux ondes acoustiques ELF, VLF et LF3 et aux phénomènes optiques. Plus précisément, l'émission sera constituée de multiples images holographiques sur les différentes parties du globe — chaque zone recevant une projection différente en fonction de la religion nationale ou régionale spécifique sans qu'aucune ne soit oubliée. Avec des animations et des sons générés par l'informatique qui sembleront émaner des profondeurs de l'espace, les fervents adeptes de confessions diverses assisteront avec stupéfaction au retour de leurs messies avec une réalité saisissante et convaincante.

    Serge Monast ajoutait que des images holographiques de héros religieux tels que Jésus, Mahomet, Bouddha et Krishna seraient projetées dans le ciel pour fusionner en le « Dieu unique » de la religion mondiale. Je ne dis pas qu'il avait raison dans tout ce qu'il affirmait mais il importe de garder à l'esprit la simulation d'une « invasion extraterrestre » comme un Problème-Réaction-Solution afin d'instaurer un gouvernement mondial et une armée unique. Il est également possible de monter un spectacle de « soucoupes volantes » sans recours aux hologrammes mais grâce à la technologie anti-gravité dont les bases militaires secrètes disposent depuis des décennies. Tous les « OVNI » ne sont pas pilotés par des « aliens ». Une autre approche serait de justifier cette même centralisation du pouvoir mondial dans le but de représenter la planète pour une interaction et des « négociations » avec un groupe donné d'extraterrestres « révélé au public ».

    © David Icke, Human Race Get Off Your Knees, 2010
    Traduit de l'anglais par Ey@el © lapensinemutine.eklablog.com

    Ey@el

    Notes et références

    1. ^ Muse on "Exo-Politics".
    2. ^ Le Canada a une longue histoire d'opposition à l'installation d'armes dans l'espace. Le 22 septembre 2004, le Premier Ministre Canadien, Paul Martin, avait déclaré à l'Assemblée Générale de l'O.N.U. : « L'espace est notre dernière frontière. Il a toujours fasciné notre imagination. Ce serait une tragédie si l'espace devenait un vaste arsenal et la scène d'une nouvelle course aux armements. » (Exopolitique-France)
    3. ^ L’extrêmement basse fréquence (ELF) est la bande de radiofréquences comprise entre 3 et 30 Hz (longueur d'onde de 100 000 à 10 000 km). On appelle très basse fréquence (VLF), la bande de radiofréquences qui s'étend de 3 kHz à 30 kHz (longueur d'onde de 100 à 10 km). Les ondes VLF sont aussi appelées ondes myriamétriques. La bande radioélectrique des « basses fréquences » (LF) désignée aussi par « grandes ondes » ou « ondes longues » (par opposition et cohérence d'appellation avec les « ondes moyennes » et « ondes courtes ») est la partie du spectre radioélectrique de fréquence comprise entre 30 kHz et 300 kHz (longueur d'onde de 1 à 10 km).

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « L'hypothèse GaïaDe l'art de l'écriture à l'envers »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Avril 2014 à 16:56

    "des images holographiques de héros religieux tels que Jésus, Mahomet, Bouddha et Krishna seraient projetées dans le ciel"

    Etant moi-même équipé d'un puissant décodeur holographique, je confirme cette assertion.

    En ce moment d'ailleurs, Hrishna vient juste de demander une "garde contre" !!! (il peut à l'aise, avé les 3 bouts, pis même mener le petit au bout juste après s'être "excusé")

     

    OK, je ressors ...

    2
    Dimanche 13 Avril 2014 à 17:45

    Mais t'es  complétement taroté !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :