• La chance existe-t-elle ?

    Article de Laura Marie

    Partager sur Twitter

    Certains pensent que la vie est une question de chance ou de malchance. Qu’en fait tout est hasard, qu’un jour vous pouvez avoir le cancer, sans n’avoir rien fait qui puisse l’avoir causé, qu’un jour vous pouvez avoir un « accident », qui serait lui aussi pur hasard, et donc que finalement, il n’y a plus qu’à vivre dans la peur que rien nous arrive et dans la tentative de survivre chaque jour face à cet environnement par conséquent des plus incertains, puisque après tout, « cela peut tomber aussi sur nous ».

    A l’inverse, si l’on voit quelqu’un à qui tout sourit, on va se dire que cette personne « a de la chance ».

    Mais la chance existe-t-elle ?

    J’ai commencé à parler de ces sujets très jeune, je me souviens, j’avais sans arrêt des débats là-dessus avec ma famille ou mes amis. J’ai toujours été une personne considérée comme ayant de la « chance ». Mais moi seule sait que cela n’a jamais été une question de chance, et que rien de ce qui me soit arrivé dans ma vie n’a jamais été un hasard ni de la chance ou de la malchance. Tout ce que j’ai vécu dans ma vie, c’est moi qui l’ai crée, consciemment ou inconsciemment, et que ce soit le positif ou le négatif.

    Et c’est pareil pour vous. Rien de ce qui se passe à l’extérieur de nous, peut ne pas exister à l’intérieur de nous. Nous sommes les cocréateurs d’absolument tout ce qui nous arrive, et de tout ce qui existe dans notre réalité : notre physique, notre travail, notre environnement, l’endroit où nous habitons, nos relations, notre santé, et même nos animaux de compagnie (ils sont eux aussi notre reflet). A cela, peuvent s’ajouter des interférences extérieures, mais dans tous les cas, nous sommes toujours responsables de comment nous allons répondre à ces circonstances extérieures.

    Tout ce qui existe dans ce monde (y compris nous-même) a une vibration. Cette vibration détient une certaine « fréquence », comme une fréquence radio. Lorsque nous sommes branchés sur une certaine vibration, par exemple la vibration de la peur, nous vibrons à une certaine fréquence, et donc nous ne pouvons entendre que cette radio qui émet sur la même fréquence que la peur. Nous sommes ainsi branchés sur cette fréquence, et nous ne pouvons attirer à nous que les évènements et personnes détenant cette même vibration. Raison pour laquelle une personne craintive ou négative attirera toujours à elle « la poisse », et les évènements les plus négatifs, en pensant que c’est une question de malchance, mais ce n’est qu’une question de vibration.

    A l’inverse, une personne sur une vibration élevée, par exemple dans la vibration de la gratitude (une personne très positive, qui est reconnaissante pour tout ce qu’elle a dans la vie, qui sourit à la vie, etc.) sera sur une fréquence élevée, et captera tout ce qui est sur cette même fréquence élevée : évènements, personnes, etc. Ainsi, cette personne va tomber « comme par hasard » sur le job qui lui fallait, ou sur la personne qu’il fallait qu’elle rencontre — elle va sembler « chanceuse » d’un point de vue extérieur, auprès de ceux qui n’ont pas compris comment cette loi fonctionne, mais encore une fois, la chance n’existe pas et de nombreux scientifiques l’ont désormais démontré.

    Le pouvoir de la pensée (positive ou négative) est désormais expliqué scientifiquement (non pas que seule une chose qui ait été scientifiquement prouvée ne puisse exister, loin de là car nous connaissons aussi les limites de la science) mais au moins, cette idée n’est plus au stade d’une simple théorie, elle a été validée et expliquée.

    Nous envoyons en permanence des ondes, comme notre téléphone ou la wifi, ces ondes sortent de notre cœur, et de notre corps tout entier, à travers nos points d’énergie, nos « chakras ». Nous sommes des êtres avant tout énergétiques (avant d’être physiques).

    C’est pour cette raison que le pouvoir de la visualisation a lui aussi fait ses preuves et a été démontré depuis très longtemps et désormais utilisé par toutes les personnes qui ont réussi dans la vie, des grands sportifs, aux grands chanteurs ou plus grands créateurs et artistes.

    Toute chose qui a été créée sur cette planète a d’abord été une pensée. Il faut d’abord « penser » à devenir quelqu’un, avant de devenir cette personne. Il faut penser à perdre du poids avant d’en perdre. Il faut penser à vouloir une relation qui marche avant que cela ne se produise. Il faut penser à être en bonne santé et à faire tout pour, pour que cela arrive dans notre réalité. Il faut penser à se teindre les cheveux en blond pour avoir les cheveux blonds. Vous pouvez rire, mais c’est vrai ! Ainsi, chaque personne que vous voyez dans la rue, est le résultat de ses pensées, vous y compris. Vous êtes le résultat de tout ce que vous avez pensé depuis votre naissance.

    Vous pensez que la vie est dure ? Alors c’est impossible que la vie ne vous prouve pas que vous avez raison. Elle sera dure à un moment ou un autre pour vous. Aucune croyance profonde ne peut ne pas se manifester dans nos vies. Vous pensez que perdre du poids c’est difficile ? alors c’est exactement ce qu’il se produira pour vous aussi. Vous pensez que vous avez une très mauvaise génétique et une santé fragile ? c’est la réalité que vous expérimenterez. Vous pensez que les hommes ne valent rien et que les femmes sont toutes vénales, devinez quoi, vous ne rencontrerez que des gens comme ça. Car vous serez sur la même vibration. Vous êtes focalisés sur cette chose que vous ne voulez pas, et l’univers ne fait pas la différence entre quelque chose que vous voulez ou ne voulez pas, vous attirez à vous, ce envers quoi vous portez le plus votre attention et votre « focus », votre énergie.

    Il suffit d’écouter la plupart des gens parler, de quoi parlent-ils si on leur demande comment ça va ? très souvent de tout ce qui ne va pas « ah, je suis fatigué en ce moment, mes enfants m’embêtent, mon mari me fait ça, à mon travail cela ne va pas, etc. ». C’est très rare d’entendre quelqu’un nous parler de son dernier projet et à quel point il est super enthousiaste car il lui est arrivé ci ou ça. Il faut dire aussi qu’en France c’est plutôt la mode d’aller mal, on se sent normal quand on va mal, dire que l’on va bien c’est prendre le risque d’être pris pour un « insouciant » ou « inconscient » alors autant faire semblant d’aller mal même quand ça va bien.

    Parler de ce qui va bien

    Prendre l’habitude de parler de ce qui va bien est la première chose à faire. C’est le premier pas vers une vibration plus positive. Maintenant, chaque fois que quelqu’un vous demandera comment ça va, si vous êtes sur le point de répondre comme avant « Non, j’en ai marre car… », stop ! Vous ne voulez plus vous focaliser et donner de l’énergie au négatif dans votre vie. Alors vous allez chercher tout ce qui va bien et commencer à en parler.

    Ensuite vous allez chaque jour utiliser une ou plusieurs des techniques dont j’ai parlé dans mon article ICI, pour augmenter votre fréquence vibratoire.

    Avoir une fréquence vibratoire élevée doit être votre priorité quotidienne. Vous verrez à quel point votre vie toute entière va changer.

    Une fréquence vibratoire élevée provoque ce qui s’apparente à la « chance »

    En fait, on pense que c’est de la chance, mais encore une fois, c’est juste que la personne est tellement en alignement avec elle-même et est tellement positive — a tellement une vibration élevée, qu’elle attire à elle les évènements qu’il lui fallait, qu’elle désirait.

    Par exemple, j’adore cette vidéo. On y voit cette jeune fille, quelques minutes avant le départ de sa course de saut d’obstacles. On ressent tout de suite son énergie, sa vibration. Celui qui ne ressent pas la différence entre son énergie et l’énergie des autres est aveugle. Elle se met complètement en conditions. Elle danse, elle sourit (personne ne sourit comme elle). Résultat, qui gagne ? C’est elle. Pouvons-nous dire que c’est une question de chance ? Bien sûr que non. C’était celle qui était la plus alignée sur la vibration de la « victoire », la vibration de la joie de la victoire. Elle était déjà dans cette vibration avant même d’avoir gagné.

    Vouloir quelque chose profondément et que cette chose n’arrive pas, ou pire, que quelque chose de « négatif nous arrive »

    Alors, il y a  des cas où nous voulons pourtant quelque chose et ce n’est pas pour autant que nous allons l’obtenir. Il y a une nuance à la loi de l’attraction, il faut que cette chose soit en alignement avec notre « mission de vie », la raison pour laquelle nous sommes ici sur terre, les étapes que nous devons vivre. Même si nous sommes toujours les libres arbitres en ce qui concerne nos vies, nous avons tous certaines « leçons » et étapes à comprendre et à vivre. Et si nous sommes dans une vibration élevée et que nous désirons un million de dollars ce n’est pas pour autant que cela va arriver, tout simplement car recevoir un million de dollars perturberait complètement le cours de nos vies et donc de notre destin. Mais ne vous en faites pas, en général, ce que nous voulons du plus profond de notre cœur, est très souvent en accord avec notre mission et notre chemin. Seulement si cette chose n’est finalement « pas pour votre plus grand bien », vous sera-t-elle « refusée », et c’est alors au final un cadeau, puisque cela veut dire que quelque chose d’encore mieux vous est destiné, beaucoup mieux pour votre évolution, même si vous ne pouvez le comprendre sur le moment.

    Également, un évènement d’apparence « malchanceux » pourra nous arriver, mais qui en fait cachera un évènement heureux par la suite… par exemple lorsque je me suis faite licenciée de ma Banque en 2008 – évènement qui paraissait malchanceux, mais au final c’était un cadeau extraordinaire car cela m’a permis de me lancer ensuite dans ma réelle passion et de faire ce que je fais aujourd’hui. Le comportement horrible de la personne qui m’a licenciée et le procès étaient des évènements désagréables à vivre pour ensuite m’apporter le bonheur que je vis maintenant. Vous comprenez ? Je vous encourage vivement à lire cet article sur mon licenciement ICI.

    Pour finir, voici une de mes histoires préférées, qui résume bien tout cet article et en particulier la fin, il s’intitule :

    Chance, malchance, qui peut le dire ?

    Il y avait, dans un village, un homme très pauvre qui avait un très beau cheval. Le cheval était si beau que les seigneurs du château voulaient le lui acheter, mais il refusait toujours.
    « Pour moi ce cheval n’est pas un animal, c’est un ami. Comment voulez-vous vendre un ami ? » demandait-il.

    Un matin, il se rend à l’étable et le cheval n’est plus là.
    Tous les villageois lui disent : « On te l’avait bien dit ! Tu aurais mieux fait de le vendre. Maintenant, on te l’a volé… quel malchance ! ». Le vieil homme répond : « Chance, malchance, qui peut le dire ? ».

    Tout le monde se moque de lui. Mais 15 jours plus tard, le cheval revient, avec tout une horde de chevaux sauvages. Il s’était échappé, avait séduit une belle jument et rentrait avec le reste de la horde. « Quelle chance ! » disent les villageois.

    Le vieil homme et son fils se mettent au dressage des chevaux sauvages. Mais une semaine plus tard, son fils se casse une jambe à l’entraînement.
    « Quelle malchance ! » disent ses amis. Comment vas-tu faire, toi qui est déjà si pauvre, si ton fils, ton seul support, ne peut plus t’aider ! ».
    Le vieil homme répond « Chance, malchance, qui peut le dire ? ».

    Quelque temps plus tard, l’armée du seigneur du pays arrive dans le village, et enrôle de force tous les jeunes gens disponibles. Tous… sauf le fils du vieil homme, qui a sa jambe cassée.
    « Quelle chance tu as, tous nos enfants sont partis à la guerre, et toi tu es le seul à garder avec toi ton fils. Les nôtres vont peut-être se faire tuer… ». Le vieil homme répond « Chance, malchance, qui peut le dire ? ».

    Le futur nous est livré par fragments. Nous ne savons jamais ce qu’il nous réserve. Ce qui apparait comme une malchance aujourd’hui peut devenir une chance demain. Les épreuves peuvent cacher des leçons précieuses de la vie, qui nous serviront plus tard. L’important c’est de continuer à avancer en ayant des pensées positives et avoir la bonne attitude.

    Par Laura Marie
    © lauramarietv.com

    « AntidoteMon grand remue-méninges d'hiver »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Janvier à 12:35

    Pour une fois je suis plutôt d'accord avec la mère Marie :D

    Cela étant et concernant mon cas personnel, il n'en reste pas moins que j'étais "tellement en alignement avec moi-même et est tellement positif",  grosso modo de 5 ans jusqu'à 25 ans et/ou avec même une analyse des plus objective ce que je continue à considérer comme une chance proche de l'insolence, (vu que je n'en avais aucune conscience - surtout à 5 ans PTDR), et soudain une telle bascule plutôt brutale dans une spirale négative niveau santé, social, familial etc ... (et c'est surtout sur cette phase là que je l'a rejoins la Marie LoL), que je ne peux globalement que bouger la tête de haut en bas, et réciproquement :D

    2
    Vendredi 13 Janvier à 21:05

    ben, je ne sais pas si la chance existe ou pas mais j'ai déjà pu constater que certaines personnes cumulent les problèmes et les "malchances",  parfois on a même l'impression que c'est héréditaire, toute la famille est touchée. 

    En attendant, ce soir, je voulais pour une fois jouer au loto,  un vendredi 13, ça se fait ! Et bien le site est en maintenance !tu parles d'une chance en ce vendredi 13 !  :D

      • Vendredi 13 Janvier à 21:37

        Il y a surtout la vibration de la croyance en la poisse qu'on se coltine quand on est dans un tel environnement. Pour ma part, j'ai noté qu'on s'habitue au malheur et à la malchance à tel point que quand quelque chose de bien nous arrive, on se demande jusqu'à quand ça va durer ou ce que ça cache. Une attitude de sabotage qui effectivement fait tourner la roue dans l'autre sens. Je suis convaincue que les habitudes bonnes ou mauvaises sont comme des muscles, il faut les travailler. Travailler les bonnes habitudes jusqu'à ce qu'elles deviennent des automatismes, ce qui d'office fera disparaitre les mauvaises puisque les bonnes les auront remplacées. Par contre, ça demande beaucoup de persévérance, de volonté et de foi. Pas évident quand on ne peut pas s'extraire d'un entourage toxique qui trouve toujours moyen de nous balancer (pour notre bien) sa vision de la vie. Y a pas plus destructeurs que les "réalistes". Il n'y a d'impossible que les limites de nos croyances et ça marche dans les deux sens. La preuve, il y a des gens qui défient les limites de l'endurable dans la spirale vers le bas. On croit qu'ils ne tomberont pas plus bas et bien on se trompe car eux en sont persuadés et parviennent toujours à nous épater. Mieux vaut éviter de se focaliser là-dessus car sinon on entre dans une réaction en chaine inconsciente qui génère de la peur et finit par en quelque sorte contaminer nos énergies  de sorte que "porter la poisse" finit par devenir une vérité. Tordu ? Sans doute mais la psyché humaine est tordue. Du moins parce qu'on nous raconte n'importe quoi à ce sujet et pas l'essentiel (si tu n'as pas tout compris mon charabia, ce n'est pas grave !).

        Pour le loto en panne : réjouis-toi tu viens d'économiser 2,50 € !

      • Samedi 14 Janvier à 19:43

        "tu parles d'une chance en ce vendredi 13 !"

        T1, c'te guigne PTDR

      • Dimanche 15 Janvier à 17:02

        j'ai tout compris et en plus je suis tout à fait d'accord avec toi ! le bonheur ça se construit et si on ne le construit pas on reste dans le malheur et on trouve que la vie est injuste et qu'on n'a pas de chance. la chance aussi elle se construit en ouvrant les yeux et en étant réceptif aux solutions. j'en ai appris quelque chose dans ma vie ! Mais c'est vrai qu'il y a pas mal de gens toxiques qui nous acculent dans le malheur, la tristesse, la fatalité, faut réussir à s'en sortir ! 

      • Dimanche 15 Janvier à 18:10

        Et à mon avis, la vraie réussite, c'est ça. Pas l'argent, la renommée, les grands accomplissements. Tout cela sonne creux quand on n'a pas gagné cette liberté là de ne plus dépendre des croyances d'autrui.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :