• Mon grand remue-méninges d'hiver

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    À peine entrée dans le solstice sous l'influence mentalement freinante d'un Mercure à reculons et sortie quasi miraculeusement indemne de la sempiternelle corvée des fêtes et traditionnels vœux sans conviction assortis de leurs résolutions à deux balles, je me lançais à corps perdu mais à tête réfléchie dans un grand nettoyage hivernal plutôt que printanier. Ceci dit, n'avais-je pas annoncé, haut et fort, mon intention de continuer à prendre l'autoroute à contresens (voir Articles connexes) ? Et bien, preuve en est que non seulement je prends mon pied avec les mots mais également moi tout entière au mot ou encore au pied des lettres — une sorte de yoga mental, si vous préférez.

    Et hop, suffisait juste que le messager des dieux (Mercure) reparte dans le bon sens pour que les miens se mettent à fuser dans tous les autres (sens) avec une envie folle de tout bousculer dans une saison où tout est censé ralentir. Comportement insensé ? Non, parce que chacun sait qu'il ne faut jamais freiner sur une route verglacée.

    Résultat de ce regain d'activité : une Pensine légèrement relookée, à la fois plus sobre et plus lumineuse tout en préservant la vue et l'environnement (la norme anormale des pages blanches qui vous arrachent la vue et consomment le double d'énergie, pas de ça chez bibi).

    Décoincer les bulles

    Fini les sombres paysages urbains — dystopiques ou pas (voir Articles connexes). Place aux fenêtres de l'âme pour y laisser entrer un flot de bulles de lumière pétillantes à l'image du fourmillement d'idées (derrière la tête) qui me chatouillent en permanence l'occiput.

    On conserve la structure mais on allège les fonds, tout en transparence naturelle. La navigation se fait plus discrète mais toujours aussi efficace.

    De fil en aiguillages

    Petit plus : le passage d'un article à l'autre, en bas de page, vous précise désormais l'intitulé des billets précédents et suivants. Petit moins : le code de bidouillage (voir Articles connexes) fourni gracieusement pour ceux qui préféraient l'avoir en haut ne fonctionnera malheureusement plus.

    Hip hip hip hourra ! Les flèches haut et bas, si pratiques, contre le bord droit de votre écran, sont désormais disponibles sur toutes les pages. Pour l'anecdote, il suffisait de placer le code dans un module alors que j'avais passé des heures à le saisir manuellement dans chaque page. Je sais, mieux vaut tard que jamais mais tout de même, c'est rageant !

    Et non, la recherche rapide n'a pas disparu du menu latéral. Elle est juste descendue quelques étages plus bas. Quant aux index détaillés, pour des raisons pratiques, ils font de nouveau partie intégrante des rubriques.

    Barre à bâbord toute !

    Enfin retrouvée, la flèche perdue, à gauche, qui permet de masquer la barre Eklablog et retouches cosmétiques de cette dernière que je n'étais jusqu'alors pas parvenue à effectuer. Ceci dit, avant d'invoquer la divine inspiration, sachez tout de même qu'il m'a fallu beaucoup de rigueur, de méthode et de temps pour réorganiser le code de la feuille de styles (plus de 1400 lignes rajoutées au bas mot) et y repérer les incohérences fautives. Étant purement autodidacte en la matière, j'avoue que ce fut une petite victoire hautement savourée : « Yes, j'ai eu ta peau, p.. de barre de m... ! »

    Synthèses d'images

    En vrac (mais bien rangé), les galeries ont été regroupées, renommées et mises à jour par l'ajout de nouvelles images.

    Et enfin, pour peaufiner la séance de relookage, toutes les pages en sus des rubriques sont désormais agrémentées d'illustrations évocatrices (livre d'or, formulaire de contact, newsletter, sondages, archives, recherche, tag cloud).

    J'espère que vous apprécierez ce décoinçage de bulles. Toutefois, si vous rencontrez des petits soucis comme des liens morts, des erreurs ou autres problèmes de cet ordre, merci de m'en informer par commentaire, via le livre d'or ou par formulaire de contact et je me ferai un plaisir de tenter d'y remédier.

    Ey@el

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « La chance existe-t-elle ?Des centaines d'agents de la CIA ont pour tâche quotidienne de créer des « fausses nouvelles » »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Janvier à 09:37

    J'espère que t'as pas prévu de repeindre le tout en bleu marine pour le ménage de printemps ...

    Même pas je suis passé :D

      • Lundi 16 Janvier à 15:30

        Hé quoi, ils ont déjà détourné la croix de vie (la svastika) pour en faire une croix gammée, vont tout de même pas nous piquer l'arc-en-ciel! oh 

    2
    Mardi 17 Janvier à 19:23

    Oh tu sais avec CES GENS là ...

    3
    Mercredi 18 Janvier à 22:53

    C'est beau ici ! ;) Moi, avec mon nouveau blog qui n'est plus très nouveau, je n'ai pas eu le courage de passer en mode avancé comme le précédent, tant pis ! 

    Et je suis plutôt en mode ralenti pour ma part, gros rhume, je pleure, mais non, pas de chagrin, juste à cause des microbes ! pfff !

      • Mercredi 18 Janvier à 23:04

        Ah ben ça aussi j'ai et je tousse ma race comme on dit. Faudrait qu'ils arrêtent de trafiquer le climat parce qu'ils n'arrivent pas à masquer le froid, juste à provoquer des brutales fluctuations auxquelles notre corps n'arrive pas à s'adapter.

    4
    Jeudi 19 Janvier à 20:40

    Arrêtez de gamberger, vous aurez moins de rhumes PTDR

    5
    Vendredi 20 Janvier à 08:57

    Qué privé d'électricité, depuis peu je fais pédaler ma mère et surtout ma soeur 24/24 pour me fournir le courant LoL

      • Vendredi 20 Janvier à 14:32

        Peut-être que l'éclairage à la bougie serait plus efficace et meilleur pour l'environnement finalement oh  Et laquelle est maillot jaune au fait ?

    6
    Vendredi 20 Janvier à 21:38

    Ouh, la bougie, ce serait un coup à foutre le feu ça LoL

    ... et en ce qui concerne le "maillot yaune" je sais point trop vu que mes zoeils ont aussi du mal à suivre PTDR

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :