• La vision positive du transhumanisme par les médias grand public en France

    Article d'Ey@el

    Partager sur Twitter

    Vous croyez toujours que le transhumanisme est une lubie pessimiste de théoriciens du complot totalement rétrogrades et réfractaires au progrès, toujours à imaginer le pire ? Visez plutôt ce que j'ai trouvé dans un exemplaire du Parisien qu'on m'a refilé et qui d'ordinaire me sert à emballer les épluchures :

    « Des lentilles de contact connectées permettent de savoir au premier coup d’œil si la personne que vous croisez dans la rue est votre âme sœur. L'appareil communique avec les objets connectés de la personne en face et vous indique ses hobbys, son âge, ses goûts culturels (livres, films, exposition...). Si ça matche, vous pouvez vous déclarer mariés dans la foulée sur les réseaux sociaux. L'amour et le mariage en un regard. »

    Pas de panique, nous sommes en 2020 ! Ce scénario n'est pas encore une réalité... mais pourrait bien le devenir à en croire le Journal du futur diffusé demain sur RTL. Préparée et présentée chaque jour en été, à 8h15 et 12h55, par Martial You, rédacteur en chef du service économie de la radio, chaque chronique est une parenthèse d'anticipation rafraichissante sur l'actualité.

    « L'idée est d'imaginer que nous sommes à la fin du XXIe siècle et que nous faisons le bilan des grandes mutations qui ont changé noter vie entre 2020 et 2060, explique le journaliste. Le ton est léger mais s'appuie sur des technologies que nous connaissons déjà, qui pointent le bout de leur nez actuellement. Nous faisons intervenir des chercheurs et des spécialistes du monde entier pour imaginer ce qu'elles deviendront dans quinze, vingt ou quarante ans. »

    Une vision positive

    Le résultat est intrigant mais fait du bien dans les oreilles. L'épisode du jour évoque le cas d'un homme hyperconnecté, victime d'overdose de technologies et souffrant d'un nouveau mal, la « techn'allergie ». Dans celui de demain, consacré aux rencontres virtuelles par des lentilles de contact ultraperformantes, l'analyse de Mai Bocquet, chercheuse de l'université de Stanford vient valider l'hypothèse, grâce à la géolocalisation et des premiers pas des Google Glass, de l'évolution rapide des appareil de vision augmentée. De quoi envisager le futur de façon plus positive que l'actualité le façonne aujourd'hui. Une femme écologiste présidente de la République ? Une triple greffe d'organes grâce à une imprimante 3D ? La fin des pièces de monnaie et des billets de banque ? Voilà ce que nous promet cet étonnant Journal du futur.

    Source : Le Parisien 26/07/2016

    Une vision positive ? De l'humour noir sans doute.

    Si cette nouvelle vous réjouit, c'est que vous avez un sérieux problème et que vous feriez bien de commencer à effectuer des recherches sur ces soi-disantes avancées qui vont nous faire faire un gigantesque bond en arrière — que dis-je, un saut quantique dans le néant.

    Cela me fait penser à une remarque à la fois pleine d'humour et de fatalisme formulée en commentaire par une jeune lectrice, âgée de seulement 12 ans à l'époque : « Le monde change... Bientôt on se mariera sur des forums et on fera des enfants par clé USB... ». 

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « 905Une usine de clonage de masse va ouvrir d'ici la fin de l'année en Chine »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 10:17

    le transhumanisme  >>> notre naissance , notre vie , notre mort ..... nos sentiments , nos joies , nos peines , le transhumanisme n'est qu'une trans'ition vers l'abandon de notre humanité ... dans l'exemple futuriste de la lentille qui reconnait notre âme sœur dans la rue, tous nos critères  de choix d'affinités auront  été au préalable formaté insidieusement par .... nous même ! ... vraiment nous même ?

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 14:32

        Quand on observe ce qui nous entoure, il semblerait déjà que le transhumanisme soit superflu pour pas mal de personnes.

         

        Quant à  la notion d'âmes sœurs, j'en profite pour rappeler qu'elle a toujours été sciemment détournée et elle ne correspond pas aux partenaires qui ont forcément les mêmes goûts et affinités que nous mais des âmes que nous avons connues dans nos vies antérieures et que l'on retrouve pour poursuivre notre évolution ensemble. Ces retrouvailles peuvent très bien être positives ou négatives suivant le karma impliqué, le niveau d'évolution individuel de chacun et le libre-arbitre qui fait que l'on choisit de se dépasser ou non. Car les retrouvailles d'âmes sœurs sont toujours dans un but commun d'évolution. Et il ne s'agit pas forcément de relations amoureuses, il peut s'agir de relations amicales, professionnelles, professeur-élève ou encore familiale (parent-enfant, frère-sœur, etc.). Vaste sujet donc mais ça m'énerve de voir les âmes sœurs réduites à des notions aussi fallacieuses et simplistes.

         

        De la part de journalistes ignares, de surcroît incapables de s'exprimer en français correct — quand on veut parler franglish, on maitrise au moins les deux langues ! Vive le Novlang, hein.

    2
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 21:59

    "il peut s'agir de relations familiale ( parent-enfant, frère-sœur) ..."

    Doux moi !!!! Os court, pas ça, pas ça ... :-)

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 23:18

        Oui, je comprends ton effroi. On se foutrait même des baffes si on pouvait ! he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :