• Le temps presse

    Haut de page

    Bas de page

    Texte de Muse traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Un texte ambigu de Muse de l'époque où Matt Bellamy, encore un peu hésitant, jonglait avec les double-sens et que je me suis employée à traduire du mieux possible, l'anglais se prêtant davantage à cet exercice de brouillage de cartes que le français. Datant d'il y a dix ans déjà, ces paroles semblent donc plus d'actualité que jamais. Oui, le temps presse autant pour les Élites qui perdent la main que pour nous autres qui devons absolument nous sortir de notre torpeur avant que l'irréparable ne soit commis.

    Ey@el

    Time Is Running Out

    Je crois que je suis en train
    De me noyer par asphyxie.
    Je veux rompre ce sortilège
    Dont vous êtes à l'origine.

    Cette magnifique création,
    Cette contradiction :
    Je veux jouer le jeu,
    Je veux m'y frotter.

    Vous causerez ma perte...
    Vous causerez ma perte...

    Pas question de l'enterrer,
    Pas question de l'étouffer,
    Pas question de l'assassiner.

    Notre temps est compté...
    Notre temps est compté,
    Impossible de le refouler,
    Impossible de réprimer ses hurlements.

    Je voulais la liberté
    Au bout d'une laisse.
    J'ai essayé de renoncer,
    Mais je suis accro.

    Et maintenant que vous me savez piégé,
    Quelle exaltation !
    Pas un instant, vous n'oseriez
    Mettre fin à cette obsession.

    Vous allez me presser jusqu'à la moelle...
    Vous allez me presser jusqu'à la moelle...

    Pas question de l'enterrer,
    Pas question de l'étouffer,
    Pas question de l'assassiner.

    Notre temps est compté...
    Notre temps est compté,
    Impossible de le refouler,
    Impossible de réprimer ses hurlements.
    Comment en sommes-nous arrivés là ?

    Vous allez me saigner à blanc...
    Vous allez me saigner à blanc...

    Pas question de l'enterrer,
    Pas question de l'étouffer,
    Pas question de l'assassiner.

    Notre temps est compté...
    Notre temps est compté,
    Impossible de le refouler,
    Impossible de réprimer ses hurlements.
    Comment en sommes-nous arrivés là ?

    © Matthew Bellamy, 2007

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Image d'ÉpiphanieLa Matrice de contrôle lutte pour maintenir ses esclaves dans la plantation »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Janvier à 08:57

    Un petit Muse pour continuer ma balade blogueuse du matin     ccool merci 

     

    "Vous allez  me presser jusqu'à la moelle"  ah ouais d'actualité !!!! ........ On est pressé oui saigné ......  on est mal on est mal !!!! réagissons vite !!! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :