• Les trois frères

    Graphisme d'Ey@el

    Available in English

    Cliquer sur l'image pour l'agrandir

    Ces trois-là me rappellent une aventure assez rocambolesque survenue il y a plusieurs décennies. Nous avions alors recueilli une cane sauvage blessée par un groupe de colverts pervers qui, en voulant lui faire son affaire, lui avaient brisé une aile. Après avoir suivi les conseils du vétérinaire pour la lui remettre en place (bien sûr elle ne pourrait jamais plus voler), nous lui avions rendu sa liberté.

    Quelques jours après, nous la retrouvions en piteux état, se laissant littéralement mourir, tout près de l'endroit où nous l'avions trouvée la première fois. Elle avait visiblement été attaquée à nouveau par ses congénères. Là, c'était une patte qu'elle avait de cassée. Le vétérinaire était catégorique : elle ne pourrait plus jamais remarcher mais pourrait encore très bien vivre avec une seule patte — et une seule aile (sic).

    Sur quoi, il me conseilla de lui faire une sorte de rééducation dans un grand baquet d'eau. Ce que je fis chaque jour avec assiduité sans trop y croire jusqu'à ce qu'un miracle se produise : la cane pouvait à nouveau se déplacer... sur ses deux pattes. Et sacrément vite en plus ! Je vous épargnerai la mauvaise foi du vétérinaire. Nous l'avons gardée six mois avant de lui rendre sa liberté. Un peu la mort dans l'âme, je dois dire, car je m'y étais beaucoup attachée mais pas mon chat qui la tolérait à contrecœur.

    Un beau matin donc, trois petits canetons passèrent au travers du grillage pour venir se taper l'incruste dans la gamelle de Sidonie qui, ayant depuis appris à vivre, se mit à défendre sa pitance en leur donnant des coups de bec pour les chasser. Alertée, leur mère, n'ayant pas idée de se servir de ses ailes pour voler à leur secours, poussait des cris de désespoir tandis que le chat se réjouissait de l'aubaine que représentait ce « casse-croûte » improvisé. Ce fut un peu la panique pour parvenir à régler cet incident sans que personne n'y laisse de plumes ou de poils mais je vous rassure, tout s'est bien terminé.

    Joyeuses Pâques à tous !

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « InconnuDes dizaines de chiens errants assistent aux funérailles de la femme qui les nourrissait »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Avril 2015 à 19:20

    j'espère que tu as bien festoyé ! moi très sagement, et même pas d'overdose de chocolat ! dingue comme j'évolue ! :) bisous de pâques, aller, demain c'est la reprise ! pfiou ! bisous toi !

    2
    Lundi 6 Avril 2015 à 20:53

    Festoyé ? Mais pourquoi donc ? Je festoie quand j'ai quelque chose d'heureux à célébrer et franchement Pâques me passe au-dessus de la tête. Ceci dit j'ai eu quelques retours de cloches bien arrosées au rhum mais bon elles devraient être dégrisées maintenant (sinon gare, vous allez devoir écouter Justin Bieber pour le restant de vos jours gnark gnark gnark !!!). Demain, je sens qu'il va y avoir du sport... beaucoup de sport... pour faire descendre tout ce chocolat. Beaucoup de joggeurs hi ! hi ! Bises chocolatées (tiens je vais manger des œufs ce soir pour marquer le coup).

    3
    Mardi 7 Avril 2015 à 15:50

    "Ceci dit j'ai eu quelques retours de cloches bien arrosées au rhum mais bon elles devraient être dégrisées maintenant"

    Qu'y t'auraient ramenés une escouades d'oeufs pourris avec poussins cramoisés intégrés ? MMMMoooooouaaaaaaaaaaaaarrrrrffffffffffffffff

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :