• Polaroid Android : Avons-nous passé le coin du bois ?

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Voilà ce que j'appelle un super mois d'août ! Pour un peu, on ressortirait presque les doudounes en sirotant un grog au coin du feu. Tandis qu'en fond sonore, telle une télé que l'on aurait malencontreusement (ou volontairement ?) oublié d'éteindre, tourne en boucle la ritournelle casse-ce-que-vous-voulez de ceux qui n'ont pas encore pigé comment se sortir la tête du trou (oui, celui-là même auquel vous pensez et que je nommerai point) et qui viendront encore vous balancer une explication absurde toute faite en vous rétorquant — sans savoir, chercher ni même vouloir entendre d'où vous tenez les infos en porte-à-faux avec à leur mauvais sens giratoire à eux — que vous gobez vraiment n'importe quoi, « qu'il ne faut pas croire tout ce qu'on lit sur Internet » (sic) et patati et patata, procès d'intention et cours de désinformation. Si on ne peut même plus causer de la pluie et du beau temps pour meubler un semblant de conversation polie sans provoquer de cataclysme nucléaire, mais où va-t-on ?

    Bref, les CHU n'ont pas finir d'échoir sur le territoire de la charité, s'en gaussant comme des lapins crétins shootés aux chemtrails qui ne retrouveraient plus la sortie de leur propre terrier. Normal, me direz-vous, vu que les miroirs réfléchissent tout à l'envers. N'empêche qu'ils ont le tain sacrément brouillé, pollution oblige.

    Bon d'accord, je suis une carpe (carpe diem !). Je suis muette. Glouglou, j'avale tout : l'hameçon, la ligne, le pêcheur. Faut croire que le leurre était bourré aux champignons magiques parce que j'ai le thermostat déréglé au point que je ne m'y retrouve plus entre le congel et le four. Enfin pour le zéro absolu, faudrait quand même voir à ne pas confondre les Kelvin avec les Farenheit ou les Celsius, hein !

    Mais oublions un peu Grincheux, Simplet, Bisounours et toute la bande de nains de jardin narcoleptiques (pour le dégnomage, veuillez vous référer aux directives de la famille Weasley dans Harry Potter et les Reliques de la Mort). Désireuse de ne plus me plier aux diktats d'une météo capricieuse et totalement olé olé, moi « Jeanne-Églantine, chasseuse de vilains de la fachosphère » (dixit un hillarant Scionniste avoué, preux Chevalier de Marine fille de Jean-Marie sur Cuicui), j'ai finalement décidé de braver les intempéries pour aller me promener dans les bois.

    Promenons-nous dans les bois
    Pendant que le loup n'y est pas.
    Si le loup y était,
    Il nous mangerait,
    Mais comme il n'y est pas
    Il ne nous mangera pas !

    Certes, je n'y ai point vu le loup — sans doute trop occupé à soigner ses aigreurs d'estomac à force de consommer du petit chaperon rouge OGM — mais, en vrac et dans le désordre, j'y ai rencontré : pas grand monde, des chats, des chiens, des ragondins, des extraterrestres (sans débilophones), des orties, des ronces à profusion, des glands, des glandeurs, des fraises, des mûres (des pas vertes mais des pas mûres aussi), des monceaux de bouts de plastique, des allées jonchées de feuilles jaunies et... des barbelés.

    Comment ça « Propriété privée, défense d'entrer » ? Petite réminiscence de la scène d'ouverture du film Hunger Games, pour ceux qui l'ont vu (voir Articles connexes). Sinistre. À venir....

    J'ai beau tenir le loup à l'écart,
    Il m'appelle, me téléphone
    Pour me dire comment il va m'en faire baver,
    Me voler tous mes enfants
    Si je ne paie pas la rançon.

    "A Wolf At The Door", Radiohead (2003)

    Allons, émergeons du bois pendant qu'il fait encore jour et faisons-en sortir le loup !

    Ey@el

    NOTE : Traduction du français au français pour ceux qui ne connaitraient pas l'expression utilisée dans le titre de ce billet : « Avons-nous perdu la raison ? ».

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.


    #Polaroid Android

    « Polaroid Android : Laver plus vertPolaroid Android : Vision sténopéique »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Août à 14:51

    Tuit(e) LoL

    2
    Samedi 19 Août à 23:39

    J'ai moi aussi bravé les intempéries et suis allée dans le bois, je n'ai point vu le loup, ni de chat, ni de ragondin, ni d'extraterrestre, quoique ? , ne serait-ce pas une extraterrestre celle qui se promène avec son chien alors que la veille elle a pris l'orage ? Celle qui aime se promener, regarder les plantes et les animaux ? Mais ? Ne suis-je pas moi-même une extraterrestre ? :lol:

      • Dimanche 20 Août à 01:32

        Ah ça c'était la semaine dernière. Aujourd'hui j'essaye de survivre à mon système digestif en grève sauvage (effets secondaires de la chlorelle chez 10% des gens mais je suis toujours dans les minorités, normal).

      • Dimanche 20 Août à 20:18

        Ah, ça je connais bien aussi les réactions rares, bon, surtout aux médicaments ! ça a commencé quand j'étais petite, allergie aux sulfamides, le médecin avait prévenu ma mère heureusement qu'il fallait arrêter tout de suite si je me plaignais de pb de vue, à ça pour des pb de vue j'en ai eu, je ne voyais plus rien, en plein jour je voyais les gens en ombre chinoise ! Après j'ai fait une intolérance à un médicament en vente libre pour soigner le rhume, je fais des réactions à tout anti-inflammatoire, conclusion, j'évite le plus possible de prendre des médicaments et je me porte mieux ! ;) Bon, là, réaction à une algue c'est pas de chance ! 

        Ah, j'oubliais, je suis allergique au mercurochrome et à l'éosine ! j'ai vécu un enfer quand j'étais gamine jusqu'au moment où un médecin a enfin compris ! Et aujourd'hui, personne ne veut me croire, ça doit être rare ....

      • Dimanche 20 Août à 23:28

        Bienvenue au club ! Tu dois te sentir moins seule au rayon ovni mais en fait, ce sont les humains normaux qui sont sensés réagir violemment à une médecine anormale et pas le contraire. Ah pour la chlorelle, c'est parce que rayon toxines, j'en ai accumulé un stock impressionnant et faut que ça sorte et là mon système digestif a été pris d'assault. La seule solution est d'augmenter massivement les doses de chlorelle, ce qui effectivement donne un mieux (j'en ai pris 23 cachets aujourd'hui mais bon vu le prix du produit, j'espère que ça va vite aller mieux). Et j'ai testé la réflexologie plantaire, ça le fait pas mal aussi (voir les planches que j'avais mis en téléchargement dans un article datant d'il y a plusieurs années, ça peut toujours servir en plus d'autres trucs et certainement mieux que les médocs).
        Pour les plaies et les brûlures, tu peux appliquer du miel de thym (ou mieux mais très cher de manuka) qui est antibiotique, antifongique, antibactérien, cicatrisant, émollient, apaisant. J'en ai fait le test (par la force des choses hein, pas exprès) récemment sur des brûlures avec de l'huile essentielle de cannelle et honnêtement ça relève du miraculeux.  D'ailleurs ils l'utilisent de plus en plus dans les hôpitaux pour lutter contre les infections nosocomiales (pas médiatisé bien entendu).

      • Lundi 21 Août à 16:51

        Ah oui, le miel j'en avais déjà entendu parlé, ils l'utilisent aussi à l’hôpital sans trop le dire des fois que ça se saurait ! ;)  La réflexologie plantaire ça à l'air de très bien fonctionner, j'ai une amie migraineuse depuis des années qui a réussi à se soulager avec ça, c'est un peu miraculeux je dirais ...

      • Lundi 21 Août à 19:56

        C'est juste "miraculeux" pour nos cerveaux trop longtemps endoctrinés qui ne conçoivent pas le principe des différents corps et qu'en réparant le corps énergétique, on répare aussi le corps physique et que nos états d'âmes ou plutôt mentaux affectent notre corps énergétique puis se transforment en maladies physiques. Je me suis faite insulter (enfin surtout cette pauvre Louise Hay dont j'ai compilé le travail) dans un article sur les causes spirituelles des maladies, c'est que ça dérange certains que l'on puisse rappeler qu'on a tous un pouvoir et que la fatalité n'existe que tant qu'on y croit. Quand on cesse d'y croire, les choses se mettent peu à peu à changer (mais ça ça demande du boulot et de s'habiter alors qu'il est tellement plus facile de se projeter sur les autres en se disant qu'ils ont de la chance ou bien que l'on est juste des victimes ce qui justifie la non-action et entretient le statut quo dont cette société parasitique a besoin pour survivre). Alors la réflexologie, ça marche tout comme les autres médecines énergétiques traitées de placebo et l'homéopathie tant décriée (mais tous les gens célèbres et les riches et importants se soignent à l'homéopathie, je le sais j'ai bossé à côté de la pharmacie qui fournit la Reine à Londres).

      • Mercredi 23 Août à 10:59

        Ce qui m'énerve le plus c'est qu'on continue à rembourser la médecine classique très invasive avec son lot d'effets secondaires pas si secondaires que ça alors qu'on ne rembourse pas une séance d’ostéopathie, chez un psy ou une séance de réflexologie. Alors, une fois de plus les riches peuvent se soigner correctement écouter leur corps tandis que les autres ont une médecine nulle mais remboursée ! ( enfin, de moins en moins remboursée ) 

        Moi, j'aurais besoin d'aller revoir le psy mais je ne peux pas j'ai pas l'argent et c'est pas cette année que mon compte en banque va s'améliorer ! pfff ! 

      • Mercredi 23 Août à 16:02

        Tu as oublié les soins dentaires : on rembourse les amalgames au mercure qui tue (c'est officiellement reconnu comme toxique pour l'environnement mais pas pour notre corps, cherchez l'erreur) mais pas leur dépose. Et une dépose d'amalgame faite « avec précaution » (j'insiste sur ce détail j'ai eu un c*** de dentiste qui m'en a retiré sans la moindre précaution, j'ai eu des symptômes neurologiques depuis) coûte 100 € la dent et non remboursé. Après il faut aussi réparer tous les dégâts occasionnés par ces méthodes de santé (= empoisonnement) publique qui eux non plus ne sont pas remboursés sauf (et encore) les méthodes toxiques. Ce n'est pas par des déclarations officielles ou non que l'on définit la nature toxique ou non d'une chose mais à ses effets avérés. Si ça vous rend malade et qu'on vous dit que c'est pour votre bien, vous êtes responsable de qui vous écoutez (votre corps ou votre médecin). Ceux qui s'accrochent encore à cette science criminelle le sont tout autant par consentement qu'ils aient été trompés ou non — nous subissons TOUS les conséquences de nos choix à échéance. Et là, la bonne (ou mauvaise selon son karma) nouvelle est que les échéances ont été raccourcies à tel point que ça devient pratiquement immédiat. On est dans l'instant karma que chantait John Lennon. Alors ne te décourage pas, soit toujours droite dans tes shoes, écoute toujours ton intuition profonde et maintient le cap. C'est ainsi qu'on devient un phare dans la nuit (mais pas donné à tout le monde, ça demande beaucoup de courage, c'est pas comme être célèbre en donnant son argent à de bonnes causes ou en vendant des méthodes). En pleine tempête, il faut surtout éviter les écueils qu'on soit en radeau ou en paquebot d'où l'utilité du phare pour soi comme pour les autres (c'est mon mal de mer permanent qui me fait faire ce genre de métaphore on dirait).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :