• Project Eklabugs : Sus à la pollution mentale !

    Article d'Ey@el

    Oui, le projet Eklabugs continue malgré le fiasco de la dernière session qui devait rendre hommage à ses cinq années d'existence et dont personne, visiblement, n'en a eu quelque chose à battre (nous, par contre, on a eu pas mal à débattre). À chacun ses raisons et ses excuses, mais pas question de se laisser atteindre par le virus de l'apathie et du renoncement. Marre des diktats ! Nous revoilu donc avec un sujet coup de gueule qui devrait au moins interpeller quelques cerveaux rescapés du grand lessivage de printemps. Aux autres, continuez à mariner dans le formol et vous verrez qu'un jour dans votre vie, on vous autopsiera ; qu'un jour dans vos esprits, le cauchemar continuera...

    Ma claque des putaclics !

    Il y a quatre ans, dans une intro pour vous présenter un article sur la tyrannie des marques et rebondir sur ma colère à l'annonce d'Eklablog (venant d'être racheté par Webedia) qui nous prenait littéralement en otages sans moyen de transférer nos blogs vers une autre plateforme (voir Articles connexes), j'écrivais qu'à terme la pub risquait d'avoir le même effet sur Internet que la censure :

    Pire en un sens du fait que si la censure incite à la rébellion, la pub, elle, inviterait plutôt à la fuite devant le sentiment d'étouffement et d'agression qu'elle suscite et à l'apathie chez ceux qui n'ont pas ce réflexe. Autrefois appelée « réclame » pour son côté racoleur — et de « pub » à « pute », il n'y a qu'une lettre — la publicité est devenue la gangrène de notre société, à l'image des corporations qui se sont emparées du monde. Ce ne sont pas les politiciens qui sont au pouvoir, ce sont les marques.

    Qu'en est-il aujourd'hui ?

    Suffit de jeter un œil à ce blog pour voir à quel point la pub le défigure et le dénature. Là où j'ai mis tout mon cœur et investi des heures à essayer de créer quelque chose d'harmonieux qui reflète le fond de ma pensée, les vautours assoiffés de fric se sont octroyés le droit d'y déposer leurs fientes nauséabondes. Fientes ? Des bouses plutôt ! Et contrairement à certaines plateformes, pas le moindre centime ne nous est reversé. Nous travaillons gratuitement et Webedia encaisse. Bien sûr, ils nous fournissent l'infrastructure et je conçois que cela a un coût mais sans  blogueurs, pas de visiteurs. Donc quelque part, leur logique économique est carrément à contre-flux et finira bien, tel l'Ouroboros, par s'en mordre la queue. D'ailleurs, à l'origine, la publicité était conçue comme un partenariat dans lequel chaque blogueur avait le choix de percevoir ses rentrées publicitaires ou d'en faire don à une association de son choix.

    La pub, on vous l'impose mais en plus c'est vous qui la payez car son coût est toujours répercuté sur le prix de vente d'un produit. Pourtant dans la tête des gens, prix élevé rime toujours avec qualité — cherchez l'erreur ! Je ne vous dirai pas quoi faire contre le parasitage publicitaire mais sachez que les énergies sur cette page sont bien différentes avec et sans.

    Droit de cité

    Métro c'est trop,
    Métro c'est beaucoup trop
    Publicité dans la cité
    Affiche, tu t'en fiche, non ?

    "Métro c'est trop", Téléphone (1977)

    Presse, télé, radio, internet, affiches, vêtements, événements sportifs, concerts, cinéma, boites aux lettres, spam... impossible d'échapper à la pub. On pourrait même qualifier cela de harcèlement.

    Un stress permanent qui ne connaît plus aucune limite depuis la prise de pouvoir des lobbys et qui s'est vu amplifié par l'explosion des technologies et la déconnexion des masses, surtout chez les plus jeunes, qui y voient un style de vie. Porter des « marques », c'est cool. Avant, c'était les SDF qui jouaient les hommes-sandwich. Aujourd'hui, on en viendra sans doute aux tatouages publicitaires.

    Regarder un film à la télé est devenu mission impossible. La radio pareil. Un exemple : Radio Classique aux heures de grande écoute, c'est quarante minutes de pub pour vingt minutes de musique (j'éteins automatiquement quand je sens la vibration changer). 

    La pub imprègne aussi notre langage — ce qui est grave car le langage est l'outil de la pensée. Dixit le fameux « coup de Calgon », l' « effet Kiss Cool », le « Mars et ça repart », les « tutti rikiki maousse costaud » ou encore les « parce que vous le valez bien ». Quand ce ne sont pas des marques elles-mêmes qui supplantent les termes existants comme le frigidaire, les kleenex, le typex, le stabilo, le sopalin, les boules Quiès, le coca, etc.

    Sans foi ni loi

    La publicité à la télévision, c'est pour les débiles mentaux. S'il y en a parmi vous, c'est pour eux. Les autres, circulez, y a rien à voir !

    ~ Coluche

    Du latin publicus (qui concerne tout le monde, le public), « la publicité est une forme de communication de masse dont le but est de fixer l'attention d'une cible visée (consommateur, utilisateur, usager, électeur, etc.) afin de l'inciter à adopter un comportement souhaité : achat d'un produit, élection d'une personnalité politique, incitation à l'économie d'énergie, etc. » (source). 

    Un terme politiquement correct édulcoré qui succéde à l'appelation d'origine (réclame) dont la conotation raccoleuse avait le mérite d'appeler un chat un chat, en l'occurence une pute une pute (désolée pour mon language mais la pub, c'est vulgaire — tout ce qui détruit l'harmonie est par définition, vulgaire). Propagande serait plutôt le mot qui convient. En langue des oiseaux, la pro-motion provoque une co-motion dans l'esprit du con sommateur qu'on somme en manipulant ses ré-actions. Une dé-finition pleine de sens et de sous-entendus. Comme les messages subliminaux dont la pub use et abuse à notre insu.

    Si je vous dit quelque chose que je sais pertinemment être faux et que cela affecte votre perception et votre comportement, alors c'est de la manipulation mentale. J'ai manipulé vos pensées. Cela se produit chaque fois que vous regardez la télévision ou que vous lisez un journal ou un magazine et chaque publicité est conçue pour contrôler vos pensées et vos comportements émotionnels jusqu'à vous faire acheter le produit vanté. J'ai vu des publicitaires se faire qualifier de « persuasifs », ce qui revient à peu près à désigner un tueur à la hache comme « quelqu'un qui travaille avec des outils ». En novlangue, « persuasif » est le terme utilisé pour ceux qui manipulent l'esprit des gens. Les messages subliminaux qui s'adressent au subconscient, les déclencheurs émotionnels calculés et l'emploi de certains mots visant à obtenir une réaction spécifique n'ont rien à voir avec de la persuasion. Il s'agit d'invasion — l'invasion de notre sens de la perception.

    ~ David Icke's Guide to The Global Conspiracy (And How to End It), 2007

    Selon David Icke, dans son ouvrage précité, l'efficacité de la programmation subliminale — qui consiste à inclure des images d'une fraction de seconde que l'esprit conscient ne peut voir — serait une technique vieille comme le monde puisque Platon et Artistote y faisaient déjà référence. En outre, son efficacité a été confirmée par la publication de centaines d'articles scientifiques. Elle a été mise en lumière dans les années 50 après qu'on ait découvert que certaines publicités à la télévision ou au cinéma y avaient recours.

    Apparemment, environ 5% des gens repèrent au premier coup d'œil le message subliminal inclus dans l'image ci-contre. Est-ce votre cas ? Sinon, regardez-bien dans le décor sous les fleurs. David explique que nos yeux percoivent en conscience ce qui apparait comme le sujet central d'une pub tout en zappant l'arrière plan. C'est pourquoi, dit-il, il est si important de communiquer ce type d'information le plus possible parce que le gros de cette machination agit sous le seuil de la conscience et que dès que les gens comprennent les régles de bases, ils deviennent bien plus difficiles à manipuler.

    La pub, parce que vous l'avalez bien

    Elle déchira sa robe en lamé,
    Jamais plus elle ne remonterait sur scène.
    Son déodorant l'avait laissé tomber,
    Elle aurait dû utiliser Odorono.

    "Odorono", The Who (1967)

    Pour lutter contre ce terrible fléau mondial qu'est la pub, le gel bucolique et les masques ne servent malheureusement à rien (contre l'autre non plus, d'ailleurs). Par contre, vous pouvez essayer les bouchons de cire triple épaisseur et les lunettes noires 100% opaques. Sinon reste encore le boycott impitoyable des marques qui essaient de se taper l'incruste dans votre cerveau. Ou bien le détournement systématique des slogans chaque fois que vous les entendrez.

    Avec humour, c'est encore mieux. Pas évident, mais à la guerre comme à la guerre comme disait mon grand-père (nan, c'est juste pour la rime). D'ailleurs, saviez-vous que le mot « slogan », d'origine écossaise, signifiait littéralement « cri de foule », évoquant le cri de guerre des clans ?



    DECOD-PUB™
    Pour des slogans qui ne mentent pas.

    Il est bien le nouvel OMO. C'est celui qui lave encore plus blanc. Moi j'avais l'ancien OMO qui lavait plus blanc. Mais il lavait bien déjà hein ! [...] Et maintenant y'a le nouvel OMO qui lave encore plus blanc ! Moi, j'ose pas changer de lessive : j'ai peur que ça devienne transparent après ! [...] Alors dans les lessives — vous pourrez vérifier, c'est marqué sur le paquet — vous avez GAMMA la lessive poids lourd. C'est pour laver les camions. Vous avez CALGON. CALGON c'est la lessive qui lave l'eau avant de laver le linge. Des fois qui y aurait des cons qui laveraient le linge à l'eau sale. Et enfin vous avez BONUSQUE qui lave aussi propre à l'envers qu'à l'endroit. Parce qu'avant la lessive elle était con. Elle lavait le devant puis elle se barrait. C'est terminé, les enzymes font le tour : « Viens voir ! Viens becter derrière ! »

    ~ Extrait de "La Publicité", Coluche (1979)

    Et au cas où vous ne seriez pas encore totalement lessivés par la lecture de cet article interminable qui pourtant a une fin (c'est bon vous pouvez vous réveiller, c'est l'heure de la pub !), allez donc faire un tour chez la concurrence voir s'ils rasent d'aussi près et en plus court. Vous trouverez la liste sous la pile de prospectus ci-dessous qui servent à tapisser la litière du chat (il aime bien lire aux toilettes).

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    #Eklabugs

    « Comment faire, en ces temps difficiles, pour ne pas être constamment dans la peurOù te cachais-tu quand l'orage a éclaté ? »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Juin à 07:24

    [Jingle pub]

    le temps de... et je reviens:)

    [Jingle pub]

     

    2
    Maité
    Mardi 30 Juin à 08:14
    Merci Ey@el ! C'est aussi pour ça que je suis si rare à faire des commentaires.... ça me fait penser à de la pub ! Quand un blog est aussi génial que celui-ci, on n'a pas besoin d'en rajouter ...
    Personnellement, dès qu'une pub arrive... je coupe le son et je vais faire ma vaisselle !
      • Mardi 30 Juin à 16:52

        Merci Maïté, cela me touche beaucoup. Pourtant je trouve que les commentaires n'ont rien à voir avec la pub (sauf pour ceux qui viennent commenter pour donner systématiquement des liens vers leurs articles comme j'en ai eu au début mais j'ai fait le ménage ^^).
        Oui, la pause vaisselle, j'ai connu ça sauf que maintenant je coupe et je ne reviens pas parce que la pub a cassé l'ambiance. En fait, le but est de mettre le cerveau en mode relaxation pour mieux asséner la pub. Un peu comme un réveil brutal au milieu d'un rêve fait qu'on s'en souvient (de l'incident dans le rêve qui fait nous réveiller). Ce n'est pas anodin, c'est savamment (ça va ment) étudié.

    3
    Mardi 30 Juin à 08:54

    Hellow,

    je vois pas trop le rapport qu'il y a entre "la pub" et "Eklabugs", faut dire que perso je vois pas beaucoup de "pubs" sur les pages de blogs, merci les bloqueurs. Et je doute que les coups de gueule (quelque peu... j'hésite entre provocateurs et insultants)  (bin si, quand même un peu) soient efficaces, sauf à faire fuir !!  

    Tu crois que la publicité lave les cerveaux... plus blanc que blanc ? (1) Ça pour sûr, elle fait ça tous les jours (lol) malgré son coût qui n'empêche pas ses coups...
    Boudiou qu'elle est efficace ! Et finalement, elle l'est sur différents plans, plus ou moins positifs, ça dépend d'où on se place, la preuve avec le boycott publicitaire multi-marques d'en ce moment↗   pour faire plier fb : c'est fou non ? (re-lol)   

    Perso j’exècre ces publicités qui grignotent notre temps.  Mais il y a un point duquel je ne démordrai pas : c'est de notre faute, à nous, consommateurs. On dit que le consommateur a le pouvoir : qu'il le démontre ! Mais ça risque pas d'arriver "côté pubs", les bébés-ados-adultes-stars-influenceurs d'aujourd'hui vont sûrement pas s'auto-détruire par plaisir, et par conviction encore moins : tant qu'ils gagnent ils jouent ! (re-re-lol) 

    Hé oui, le langage se modernise (parait-il) du langage courant, ça confirme le poids des mots... et le choc des photos (re-re-re-lol) Ha oui dans l'image, je vois bien le clignotement, pour le coup pas subliminal, mais je vois pas ce que ça représente : un lapin crétin allongé par terre ? 

    Je crois bien le sujet "pub" intarissable...  Jingle...

     

    (1) rapport au sketch de Coluche. aucun propos diffamatoire ou raciste évidemment. et comme ça, ça fait "comme les p'tites lignes qu'on lit jamais" en bas des pubs.

     

      • Mardi 30 Juin à 17:02

        Si tu ne vois pas de pub sur Eklablog, c'est d'une part parce que quand tu es connectée sur ton blog, tu n'as pas la pub et d'autre part, peut-être que les blogs qui ne font pas beaucoup de visites en ont moins ? Ou bien tu utilises un bloqueur de pub. C'est ce que moi, je fais et conseille. Par contre, j'ai dû une fois aller voir mon blog sur mon téléphone, chose que je ne fais jamais parce que d'une part mon tel est trop vieux et n'affiche pas correctement les sites, j'ia besoin de la wifi car mon forfait data est trop petit et tertio parce que c'est pas fait pour ça sauf si on veut se bousiller la vue... enfin bref, j'ai vu mon blog sans bloqueur de pub sur un tel, ça donne pas envie ! D'ailleurs le net avec la pub, ça donne pas envie c'est clair.

        Sinon, on est bien d'accord. Les choses sont telles qu'elles sont parce que les gens sont apathiques, ils veulent la liberté mais pas la responsabilité donc ils préfèrent pousser des coups de gueules pour blâmer et réclamer leur biberon plutôt que de se bouger et changer leurs attentes. Mais forcément, pour ça il faut renoncer à certains trucs pour en mettre de nouveaux plus porteurs en place car on ne peut pas dessiner sur une page déjà imprimée (dixit Lulumineuse). Bref, on en revient toujours à cette notion d'acceptation tacite.

        Quant au langage, c'est carrément du novlangue, le langage étant ce qui permet à la pensée de se faire. On ne peut penser et formuler une pensée sans mots. Et ils le savent bien. Les gens préfèrent voir les films plutôt que lire les livres. Alors quand on voit les films, on perd l'essentiel, on ne garde que l'action parce que la pensée ne peut se mettre en images.

      • Vendredi 3 Juillet à 15:40

        j'ai un bloqueur et/ou navigue via Opéra qui a un bloqueur intégré, j'utilise Chrome sans bloqueur uniquement pour "voir ce que ça donne"  (et c'est super moche !)

        "la liberté mais pas la responsabilité" : cool  je pense pareil !

        Perso je lis ET je regarde des films, ET j'aime bien "les séries" (outrage ! he)
        Mais je ne regarde jamais les films adaptés des bouquins : je n'en ai vu que deux ou trois et j'ai été super déçue !! Donc je regarde plus. 

        merd' merd' merd' : j'ai pas voté, j'y fonce !!!

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :