• Projet Eklabugs : L'aile ou le cuistot

    Article d'Ey@el

    © John Reardon

    Ça sent vraiment le roussi pour cette soixante-sixième session Eklabugs et première de l'année 2021 où tout part à veau-l'eau. Pas uniquement pour ce projet communautaire où chacun se bâillonne pour se taire dans son trou (sans préciser lequel) et compte sur la (ou les) bonne poire de service pour toujours écoper et maintenir la coque de noix à flot. C'est malheureusement une tendance très alarmante qui se répand bien plus vite que le virus de la grippe (qui, depuis 2020, a d'ailleurs mystérieusement disparu de la surface de la planète) et qui me donne tellement la nausée que j'ai bien envie de vous vomir tout ce que j'ai sur le cœur. En l’occurrence, histoire de ne pas accuser Jules des crimes de César, c'est plutôt mon estomac qui va vous renvoyer la sauce (si vous avez vu l'Exorciste, fuyez tant qu'il est encore temps !).

    Le feu aux crêpes

    Crêperie, crêperie j'préfère
    J'en ai marre des pizzas

    ♫ "Crêperie", Rolling Bidochons (1996)

    N'empêche que j'en ai vraiment gros sur la patate et pourtant je n'ai pas la frite. Je dirais même que c'est bientôt la fin des haricots. Attention, il y a de l'eau dans le gaz et la moutarde commence sérieusement à me monter au nez. La cocotte-minute est sur le point d'exploser.

    Et non, je ne suis pas soupe au lait (enfin si, un petit peu...).

    Je suis sûre même que certains vont encore m'accuser d'ajouter de l'huile sur le feu, me demander pourquoi j'en fais tout un fromage et me dire que ça ne sert à rien de se mettre la rate au court-bouillon vu que, de toute façon, les carottes sont cuites et archi-cuites et que Bugs Bunny préfère les pizzas et les steaks tartares.

    Des démons à nos tables

    Je m'endors dans l’asphyxie générale
    Je fais des rêves comme si j'avais mille ans
    Un jour je peine, le lendemain je mens

    ♫ "Un Ange à ma table", Indochine (2009)

    — Décidément, quel cornichon ce lapin crétin ! On peut le rouler dans la farine, lui raconter n'importe quelle salade, il avale toujours tout sans broncher et se met à table sans qu'on ait besoin de le placer sur le gril ni de le cuisiner ou même de lui graisser la patte.

    — Tout baigne alors. On se sucre au passage et en plus, on économise des pots de vin !

    — On va pouvoir se beurrer comme des huîtres !

    — S'envoyer encore plus de pizzas...

    — ... et tremper nos biscuits !

    — C'est du gâteau mais ça manque cruellement de sel...

    — ... ne changeons pas une bonne vieille recette qui marche.

    — C'est plus du tout cuit mes gargouilles, y'en a plein qui se réveillent et qui essaient de sortir de la marmite.  Il faut les surveiller comme le lait sur le feu parce que si on les laisse faire, ils vont finir par nous griller.

    — Cassons-leur du sucre sur le dos, nos journaleux en feront leurs choux gras et comme d'hab ils les retourneront comme des crêpes.

    —  Ils ne se laissent plus farcir le chou comme avant. On va avoir du pain sur la planche, va falloir mettre les bouchées doubles et la main à la pâte.

    — Coupons-leur les vivres ! Quand ils n'auront plus un radis, ils viendront chialer comme des madeleines pour qu'on leur serve la soupe.

    — Ce sont des durs à cuire, ils ne lâcheront jamais le morceau.

    — Étouffons-les dans l'œuf !

    — Trop tard, ils ont bouffé le lion...

    — Alignons-les en rang d'oignons et réglons-leur leur compte en deux coups de cuillère à pot !

    — Ça va finir en eau de boudin tout ça ! Avec toutes les casseroles qu'on se traîne, on va l'avoir dans le Q...

    Je suis le Morse goo goo g'joob

    J'en pleure
    Des sardines de semoule
    En train d'escalader la tour Eiffel
    Un pingouin primaire
    Qui chante Hari Krishna,
    Mec, t'aurais dû voir comment ils ont viré
    Edgar Allan Poe à coup de pompes dans le cul

    ♫ "I Am The Walrus", The Beatles (1967)

    Avant que les crânes d'œuf ne vous transforment en tomates OGM, allez donc vous taper l'incruste à la bonne franquette chez les autres participants (dont vous trouverez la liste noire ci-dessous) voir ce qu'il vous ont mijoté et à quelle sauce ils ont choisi se faire manger.

    Pour ma part, j'entame une grève de la fin illimitée.

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    #Eklabugs

    « Un psychologue explique les motivations malsaines de la « culture de l'annulation » Désormais, l'info c'est nous »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    maat64
    Samedi 30 Janvier à 07:19

    Il y a à boire et à manger dans cette envolée lyrique  !... Merci Ey@el ! Je suis toujours bluffée par la puissance de votre intelligence et votre capacité sans limites à aborder tous les domaines avec une force qui ne faiblit jamais.

    Vous êtes vraiment unique ! Et j'attends avec impatience - comme chaque année - votre analyse si pertinente sur l'année chinoise qui approche. Merci encore d'être là Ey@el.

    Maité

      • Samedi 30 Janvier à 13:47

        Merci mais mon intelligence n'est pas aussi pointue. Je suis juste bien connectée et je reçois sans doute le bon canal qui vous convient. Pour l'année chinoise, mon article est déjà prêt. Je trouve que l'univers a de l'humour avec son bestiaire qui tombe toujours à pic. Vivement qu'on en finisse avec tous ces rats. ;)

    2
    Mardi 2 Février à 11:08

    Coucou,

    dépit ? ras le bol ? lassitude ? probablement un mélange d'ingrédients dont la recette (trop répétée) finit par déborder... ou plutôt par générer "une grève de la fin" ?? (après "mardi-gras" alors ?!) 

    Perso j'ai été un peu déçue qu'on ne soit que deux (dans les temps) sur un sujet aussi basique et quotidien !   Je trouve tout ça un peu dommage.

    Quant à l'année chinoise : faut quand même noter que le rat est le premier animal qui a répondu à l'appel... pour remplir sa boîte de petits pois ?

    Bon mardi :) 

     

      • Mardi 2 Février à 20:44

        En fait, le rat a triché. Il était coincé à la rivière, il a squatté le buffle pour passer et au dernier moment, il a sauté et s'est retrouvé premier.
        Autre sujet d'actualité, le feu aux crêpes ou plutôt l'huile sur le feu: chez moi aujourd'hui. Les pompiers ont du venir. Que des dégats matériels (pas moi, hein je ne fais jamais de friture). Bref le jour de la chandeleur, ça craint. Je me fais peur avec mes articles prémonitoires...

      • Mercredi 3 Février à 08:56

        Ha le rat ! Mais... il a triché,  il a rusé ou il a agi naturellement ? (A-t'il seulement la capacité à faire la différence ?  he )  Nan parce que si le buffle, après avoir atteint la rive,  il s'était mis à galoper (ça "galope" un buffle ?),  c'est lui qui serait le premier ! nan ?  

        Comment ça les pompiers ? Ha merde ! C'est quoi qui a déclenché le feu ?  J'espère que y'a pas trop de matériel foutu, ni trop de dégâts ?  Toi ça va ? à part la frayeur j'imagine ?!   

         

      • Jeudi 4 Février à 13:57

        Quelqu'un (pas moi) a oublié d'éteindre le gaz sous une gamelle pleine d'huile. Grosse frayeur mais que des dégâts matériels pas trop importants. L'assurance prend en charge le nettoyage, les peintures et le remplacement du matériel endommagé. Ouf !

        Pour  la rat, non il est resté sur  le buffel (un peu naïf le buffle) et il a sauté de son dos au dernier moment donc il a bien triché. Il aurait aussi fait un sale coup au chat, raison pour laquelle (selon la légende hein) les chats pourchassent les rats (enfin moi j'ai aussi vu des rats chasser des chats).he

    3
    Mercredi 3 Février à 20:04

    bonsoir 

    tu es ce que tu manges je le dis depuis mes 20 ans 

    Je dirais plutôt " dit moi ce que tu manges  je te dirais qui tu es ? " 

    mais c 'est pareil lol 

    bel article j 'apprend parfois un peu perdu pour moi 

    je fais plus simple en écrit  mais sa me plaît bien 

    je participerais bien mais je suis poétesse 

    un bizouille sucré 

      • Jeudi 4 Février à 14:00

        Mais écrire tes articles en poème est tout à fait indiqué puisque la seule règle est de respecter le sujet et la date de publication, peu importe la forme vu que ça doit s'intégrer au style habituel de ton blog. Au contraire, je trouve que ça pourrait être très original et inspirer d'autres personnes à élargir leur horizon sur la manière de traiter les sujets. Le thème de février est Mardi Gras.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :