• Projet Eklabugs : Les 7 nectars du Diable

    Article d'Ey@el

    © Nikki-Marie

    Toujours à la page sur Eklabugs, le soixante-troisième anathème de ce mois, proclamé par décret totalitaire, consacre l’avènement des sept vices de conformisme qui devraient vous valoir, selon les Saints Imma-culés (en fait, il s'agit d'un préfixe substitué plus hypocritement correct), une place VIP dans l'un des sept cercles les plus huppés du dernier sous-sol.

    Le Diable en nous

    Voici le monde
    Avec ce regard particulier,
    Avenir incertain
    Mais assurément léger.
    Regardez les visages,
    Entendez les sons de cloche,
    Incroyable qu'on ait besoin
    D'un endroit appelé l'Enfer.

    ♫ "Devil Inside", INXS (1987)

    Il convient tout d'abord de faire la distinction entre péchés mignons et péchés vilains. Alors que tous donnent le même fruit, à savoir la pêche, les premiers n'en produisent qu'un contrairement aux seconds, plus généreux, qui le distribuent à foison (ou au tison). C'est d'ailleurs là toute la différence entre la pêche à la mouche et la pêche à la louche. On peut ainsi mesurer toute l'ampleur de la sagesse du célèbre adage selon lequel « mieux vaut donner que recevoir » et, qu'en l’occurrence, mieux vaut avoir la pêche qu'en recevoir une ou plusieurs.

    Allons donc à la pêche aux confessions où, en quête de la solution, tous ces cons de pêcheurs se font fesser... heu désolée, ma langue a fourché. Le serpent est en moi, la faute à ce crétin d'Adam qui nous a tous damnés. Et tout ça pour une tarte aux pommes !

    Première hérésie notable qui démontre bien que l'Homme avale tout aussi facilement des couleuvres que des asticots : la pomme n'a jamais été le fruit du pêcher. N'importe quel botaniste, jardinier ou même ce bon vieux Newton vous le confirmeront.

    Le plagiat originel

    Vous savez peut-être ce qu'est le péché originel
    Et vous savez sans doute jouer avec le feu,
    Mais si vous saviez quel meurtre fut perpétré
    Au nom de l'amour,
    Vous trouveriez cela vraiment pitoyable.

    ♫ "The Original Sin", INXS (1983)

    Dans l'idéologie judéo-chrétienne, le péché, du latin peccatum, qui signifie « faute, erreur », serait une offense faite au Big Boss et une transgression délibérée ou non de la loi divine.

    Dieu avait donc interdit à Adam et Eve de consommer les fruits de l'Arbre de vie et survint alors un serpent à sornettes (qui, selon une version dissidente de la Genèse, serait Lilith, la première femme d'Adam créée comme son égale et répudiée pour avoir refusé de se soumettre au premier macho de la Création) qui convainquit cette bécasse d'Eve de croquer la pomme en lui assurant qu'elle et son chéri ne mourraient pas et deviendraient les égaux de Dieu par l'accès à la connaissance.

    Pourtant, cela ne dérange apparemment personne qu'il s'agisse d'une resucée de la même histoire déjà racontée par la mythologie grecque où Prométhée vola le feu des Dieux pour le donner aux hommes.

    Pour se venger, Zeus ordonna à Vulcain de créer une femme faite de terre et d’eau qui reçut de nombreux dons, à savoir la beauté, la flatterie, l'amabilité, l'adresse, la grâce, l'intelligence, mais également l’art de la tromperie et de la séduction. Pandore (qui signifie « dotée de tous les dons ») séduisit alors Épiméthée, le frère de Prométhée et le soir de leurs épousailles, on remit à Pandore une jarre qu'il lui fut interdit d’ouvrir et dans laquelle se trouvaient tous les maux de l’humanité. Comme on s'en doute forcément, interdire c'est mieux tenter et la jarre fut bien entendu ouverte, répandant sur la Terre tous les maux qu'elle renfermait à l'exception d'Espérance (l'antidote) qui resta collée au fond.

    Ainsi par le péché originel de connaissance, la conscience divine se voit divisée (à l'origine de la dualité, le Diable étant celui qui « divise ») pour mieux se connaître à travers l'ombre et retrouver les sept vertus qui correspondent aux sept péchés capitaux. Capital issu du latin caput, signifiant « la tête », à rapprocher de l'ego séparé de la conscience divine et qui dirige toutes nos mauvaises actions (à l'opposé de l'âme qui nous relie à la Source).

    Les Sept Mercenaires

    Il est remarquable que, sur sept péchés capitaux, six soient féminins : la luxure, la colère, la gourmandise, la paresse, l'avarice et l'envie. L'orgueil seul nous reste à nous hommes, et c'est assez pour nous mettre à la merci de tous les autres.

    ~ Pierre-Jules Stahl

    Il est également regrettable que dans la version originale comme dans le remake de cette fable mytho-biblique, ce soit toujours la femme qui succombe à la tentation et commette la « faute » alors qu'au départ, sans la confrontation de ces egos masculins (Prométhée/Adam vs Zeus/Dieu), la tentation n'aurait jamais été proposée.

    Un hasard si les « vices » capitaux (mortels en anglais) sont au nombre de sept qui dans l'alphabet hébraïque correspond à la lettre Zayin, symbole du glaive ou de l'épée de lumière — encore une histoire de mecs !

    Plus sérieusement, le chiffre 7 est un nombre sacré que l'on retrouve dans la plupart des religions et mythologies — le monde créé en sept jours, l'hydre à sept têtes que doit terrasser Héraclès (alias Hercule chez les Romains), les sept trompettes de Jéricho, les sept cieux angéliques, les sept cercles de l'enfer — mais aussi dans les cycles naturels de la lune (une lunaison équivalant à quatre cycles de sept jours), les sept planètes (avant la découverte d'Uranus, Neptune et Pluton), les sept métaux des alchimistes, les sept formes cristallines, les sept notes de la gamme diatonique, les sept couleurs de l'arc-en-ciel, ou encore les sept centres d'énergie du corps appelés chakras et qui correspondent à la fois aux notes de muisque et aux couleurs puisque l'énergie prend simultanément la forme d'ondes et de particules (voir Articles connexes).

    Le sept était, chez les Égyptiens, symbole de vie éternelle et représente un cycle complet, une perfection dynamique. C'est aussi le nombre qui correspond à la lame du Chariot dans le Tarot de Marseille, représentant un roi dirigeant un attelage tiré par deux chevaux qui cherchent à l'entrainer dans deux direction opposées. La puissance de direction que représente cette arcane est le libre arbitre que les forces de lumière respectent toujours dans cette guerre intérieure où la conscience vécue de l'Unité se conquiert.

    Et c'est bien de cela dont il s'agit puisque le but de la manœuvre est de transcender la dualité par l'équilibre en toute chose et retrouver ainsi l'unicité originelle.

    L'éveil du Serpent

    Tu en connais un rayon
    En matière de méchanceté
    Mais tu n'as pas la moindre notion
    De ce qu'est l'amour.
    Ces yeux de cobra
    Mentent avec le sourire
    Et tu t'enorgueillis
    Du démon qui t'habite.

    ♫ "Ways To Be Wicked", Lone Justice (1985)

    Avant l'histoire d'Adam et Eve, le Serpent n'était considéré ni comme un ennemi ni comme un tentateur ou un imposteur mais associé à la transformation (la mue de sa peau et la kundalini), assurant le rôle de l'Alchimiste que l'on retrouve dans les méthodes de guérison anciennes, le caducée de la médecine moderne et la molécule d'ADN.

    Bien que très discuté par certains (du fait de l'opposition de la philosophie occidentale chrétienne qui considère que tous les Hommes sont nés pécheurs alors que selon la sagesse orientale hidoue, ils seraient nés divins), il est effectivement possible, pour peu que l'on parvienne à s'extraire de cette connotation introduite par la religion organisée, de voir une correspondance avec chaque chakra.

    « Il est très intéressant de voir comment deux voies spirituelles totalement distinctes peuvent partager des noyaux de vérité sans pourtant jamais se mélanger ni se recouper. Les deux systèmes se complémentent très bien l'un l'autre. Maintenant le concept de péché tel qu'il est conçu en Occident est une question délicate. Pour les Occidentaux, le péché est affligé de connotations de persécution, de jugement et de culpabilité. Pourtant, si nous voulons maitenir notre discernement spirituel, il nous faut nous libérer de ce conditionnement et envisager comment mieux appréhender le péché. En Orient, l'impureté n'est pas considérée comme sujet à culpabilité ou au jugement mais comme une simple pathologie humaine. Il n'y a qu'ici, en Occident, où nous avons permis à nos egos d'imposer une sorte de perfectionnisme superficiel au concept de péché et de pureté. Il faut abandonner tout cela. »

    « Je préfère de loin le concept de péché shinto (tsumi) comme étant davantage une affliction s'apparentant à une réaction chimique et pouvant se manifester sous forme d'agitation et de déséquilibre dans la vie et dans le corps. Personne n'est considéré comme malfaisant pour avoir la grippe ou un bras cassé. Mais nul ne peut ignorer le fait que ce sont là des signes de mauvaises santé. Pour peu que l'on parvienne à dépasser la crainte de la persécution associée au péché, on transcende alors un autre niveau de jugement systémique. En un mot, le péché manifeste le déséquilibre dans l'esprit et le corps, lequel s'accumule pour aggraver les dissenssions. Cette influence, si on ne la contrôle pas, gagne en importance jusqu'à manifester elle-même la réalité de manière inconsciente. » (Source)

    Le Serpent, c'est bien sûr la personnification de la kundalini, cette puissante énergie spirituelle lovée dans la base de la colonne vertébrale où elle demeure dans un état de repos ou endormie.

    Le jeu des 7 Vices et des 7 Vertus

    Les dieux courroucés sont de retour
    Et puisent leur force dans la collision des continents.
    D'aucuns vivent et périssent par le putain de glaive,
    D'autres par la beauté et le désir.

    ♫ "Angry Planet", New Model Army (2014)

    Tu te sens vide, tu as peur de manquer et tu te goinfres comme un porc ? C'est la faute à Belzébuth qui fait tourner ton Muladhra (chakra racine) à l'envers ! Tu es au contraire tempéré en toute chose ? Remercie l'archange Uriel qui t'a à la bonne.

    Chaud lapin, tu ne sais pas résister à tes bas instincts ? Tu ne tolères pas la moindre frustration ? Il faut que tes désirs soient satisfaits dans la minute sinon tu deviens fou ? Tu es accro aux sensations qui te sortent de ton mental ? Ton Hara (chakra sacré) est sous l'emprise d'un démon nommé Amosdée. Demande à l'archange Gabriel de t’initier au tantrisme.

    Petite couleuvre langoureuse, la ouate est la matière que tu préfères car tu peux t'y lover et roupiller toute la journée ? À quoi bon te bouger puisque tu te sens si vide et si impuissante ? Belphégor obscurcit le soleil intérieur de ton plexus (Manipura) mais le Christ peut t'aider a retrouver ta diligence — non, pas celle avec des chevaux, l'autre, celle qui te motive à aller de l'avant et à t'affirmer.

    Tu n'es jamais satisfait de ce que tu as ? Tu en veux toujours plus, le beurre et l'argent du beurre ? Tu te compares sans cesse aux autres ? Tu les juges ? Tu voudrais avoir ce qu'ils ont et tu te réjouis de ce qu'ils perdent ? Ne cherche plus, Léviathan te ronge le cœur (Anahata). La Vierge Marie pourra sans doute te guider sur la voie de l'amour inconditionnel de soi et des autres et t'inculquer les valeurs du pardon et de la compassion.

    Le soufre de Satan te sort par les narines ? La lave bouillonne en toi et tu craches le feu ? La colère est un péché singulier qui désire un mal sous la raison du bien et quand les plombs sautent, on n'y voit plus rien. Puisse l'archange Raphaël apaiser ton chakra laryngé (Vishuada) et t'insuffler la patience qui permettra de contourner les obstacles en t'enseignant comment courber l'échine sans péter ton câble.

    Tu vois des choses que les autres sont incapables de voir ? Tu as accès à des plans subtils qui te permettent d'avoir un pouvoir sur les autres et tu ne veux surtout pas partager car c'est ce plus qui te fait te sentir « spécial » ? Mammon t'a fourré le doigt dans le troisième œil (Ajna) ! Demande à Michael de te prêter son épée pour l'empaler et revenir au service à autrui, seule manière de recouvrer la vue et débloquer le flux de l'abondance.

    Tu as accès à la Connaissance ? Tu te prends pour Dieu ? Tu joues les gourous et tu méprises ces pauvres ignares qui en sont encore à trembler dans leur caverne — ces êtres inférieurs qui devraient se prosterner devant toi parce que tu fais partie des Élus ? Tu voues certainement un culte à Lucifer ou, du moins, il a installé son bivouac au sommet de ton crâne (Sahashrara) et te fait le coup du miroir magique. Comme disait Victor Hugo, « l'orgueil a cela de bon qu'il préserve de l'envie ». C'est sûr que l'orgueil ne fera pas souffrir sauf quand Métatron, le bras droit du Big Boss, viendra t'inculquer quelques leçons d'humilité.

    Tombera les croix,
    Mon rêve réussira.
    Tomberont les diables,
    Les dieux n'existent pas.
    Attaque mes rêves
    Ou détruis mon âme,
    On sera un rêve incroyable.

    ♫ "Song For A Dream", Indochine (2017)

    Peu importe à quelle écuelle vous vous abreuvez, l'important est de ne pas vous y noyer. Si vous ne craignez ni les suppôts de Satan ni les culs-bénis, vous êtes sans doute dans la voie du milieu — la seule, la vraie — et c'est tant mieux car l'équilibre et la paix qui en découle ne s'obtiennent qu'en faisant la part des choses.

    S'il vous reste encore un peu d'énergie à cette heure tardive, allez donc faire un tour chez les éventuels autres participants dont vous trouverez (ou pas) la liste ci-dessous.

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    #Eklabugs

    « La vérité ou un sort !La fin du monde que nous connaissons »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Octobre 2020 à 15:23

    Un article toujours aussi déjanté et informatif à chaque fois. On ne se lasse jamais de te lire, un réel plaisir à chaque lecture :)

    Bon plus qu'un mois à attendre avant de pouvoir lire un nouvel article made by Eyael :D

      • Vendredi 30 Octobre 2020 à 16:15

        Merci. Tu es optimiste !

    2
    Mardi 3 Novembre 2020 à 07:58

    7 jolis nectars fluos diablement tentateurs ;)

    Finalement les Dieux, on les vénère, mais ils font un peu ce qu'ils veulent, pour ne pas dire n'importe quoi !  Et pour peu qu'ils soient aidés (ou pas) par un Serpent, ça sent la langue de vipère... 

    Des recherches et de l'écriture qui m'impressionnent, j'ai eu un peu de mal à tenir la distance sur la lecture (réflexion et concentration me sont un peu compliquées en ce moment...)  mais ça m'épate :)

    Que les péchés capitaux se méfient : on a les noms :) 

     

      • Mardi 3 Novembre 2020 à 17:20

        Merci. Désolée, je ne voulais pas vous rendre culs de jatte. Que puis-je faire pour vous rendre vos pattes ?he
        Sérieusement, toutes ces contradictions et mystères et boules de gomme, c'est bien le but : nous épuiser, nous faire des nœuds dans le cerveau pour qu'on abdique et à eux la domination ! Donc la solution, passer par le deuxième cerveau, le vrai, celui qu'on appelle les tripes... Bref, sentir quand penser devient une roue de hamster. En ce moment, dans la confusion, c'est la seule chose de fiable. Courage, on est tous ensemble sauf qu'on voudrait justement nous faire croire que non. Mais on aspire TOUS à la même chose.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :