• Projet Eklabugs : Mythe de toujours et fable au goût du jour

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Il ne fait pas bon vivre sous le soleil de Satan où l'herbe calcinée marque une période de vaches maigres pour tous les courageux mousquetaires de la blogosphère qui livrent de leur plume le plus noble des combats : celui de la liberté d'expression. Il n'en demeure que le projet Eklabugs ne fait point exception, victime de cette décérébration massive qui sévit aux quatre coins du globe — une expression consacrée par ailleurs totalement absurde, vous en conviendrez. Loin de renoncer, nous, vaillantes guerrières de lumière, décidâmes de surfer à contre-courant de cette vague de noire peur pour nous faire plaisir en vous contant des fables. Et de la cigale et la fourmi au chat et la souris, il n'y avait qu'un petit entrechat auquel je me suis allégrement livrée, foi d'aspirante petit rat aux pieds plats qui dut sacrifier ses rêves d'opéra d'antan à jamais gravés dans son cœur d'enfant.

    Le chat et la souris

    Le chat qui, ayant été confiné
    Tout le printemps durant,
    Ne rêvait que de croquer
    Des souris à pleines dents,
    Se trouva fort contrarié,
    Quand vint l'été,
    De devoir garder ses distances
    Pour s'assurer pitance.

    La souris, quant à elle, ayant dansé
    Tout son saoul et tout son content,
    Se trouva fort ennuyée
    De reprendre sa vie d'antan,
    Contrainte et forcée
    À rester cachée
    Et renoncer à cette insouciance
    Pour sa propre survivance.

    « Holà, petit rat ! » fit le chat
    Qui se trouvait à passer par là,
    Par l'odeur du tutu alléché
    Et les vapeurs de gel éméché.

    « Je ne suis point un rat »
    Rétorqua la souris à ce goujat
    De gros minet masqué
    À l'odeur surannée.

    « Qu'importe qui tu es,
    Te voilà bien faite comme un rat »
    Ricana le vilain chat
    Avant de la dévorer
    Sans autre forme de procès.

    Moralité :
    Il n'y en a pas.
    Cette fable est totalement immorale.

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    #Eklabugs

    « Cinq mythes et conceptions erronées de l'astrologiePharma Police »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Merkastel
    Dimanche 30 Août à 13:48
    Excellent !
    Hypothèse: La morale de l’histoire étant qu’il n’y en a pas, le chat aura plus qu’une indigestion, la souris ayant avalé de la mort-au-rat !
      • Dimanche 30 Août à 19:30

        Bah non, c'é(ait une souris bio ! Comment veux-tu qu'elle ait survécu sans masque et sans gel autrement !

    2
    Lundi 31 Août à 08:29

    Hellow,

    excellent ! une fable d'aujourd'hui... dont j'aime bien "la morale"  :)) 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :