• Ras-le-bol d'absorber la négativité ambiante ?

    Haut de page

    Bas de page

    Article de Nanice Ellis traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Ne vous laissez pas rebuter par la longueur apparente de cet article qui se lit sans fin. Du temps bien employé même si vous ne faites pas spécialement partie de ces gens hypersensibles ou empathes qui vivent souvent un enfer au quotidien (et je n'exagère pas le moins du monde, la souffrance que nous ressentons étant carrément au-delà du descriptible). Ceci dit, si prendre conscience de ces mécanismes est une chose, mettre en pratique les solutions pour en sortir définitivement en est une autre demandant courage, honnêteté, volonté et assiduité. Mais, comme on dit,  le jeu en vaut largement la chandelle. C'est pourquoi j'en ai brûlé tout un stock pour vous le traduire.

    Et j'aimerais ajouter qu'il vous faudra vraiment faire preuve de beaucoup de patience et d'indulgence envers vous-même chaque fois que vous faillirez à l'application de ces principes ou que vous replongerez dans vos anciens modes. On ne corrige pas une vie entière de conditionnements inconscients en cinq minutes. Comme le sport, l'apprentissage d'une langue ou tout autre activité qui demande des efforts constants et conscients, il faut se donner la peine de s'y consacrer pleinement et la volonté d'y parvenir.

    Le bonheur n'est pas ces choses, ces personnes ou ces circonstances qui vous manquent car rien ne pourra jamais combler ce déficit énergétique qui vous ronge. Le monde extérieur n'est qu'illusion. Une illusion tellement tenace et solide que la plupart renoncent. Je fus de ceux-là mais j'ai finalement eu un sursaut et décidé qu'il n'était jamais trop tard pour changer (encore une autre illusion). La douleur peut parfois atteindre un seuil tellement intolérable qu'on lutte pour rester en vie. Je ne parle pas de dépression ou d'état suicidaire mais simplement de cette sensation d'être pris dans au piège dans une spirale descendante dont le seul échappatoire sur le moment semble être d'éjecter notre corps physique comme le ferait un pilote de Mirage pris sous le feu de l'ennemi. Une erreur fatale qui ne libèrerait en rien notre âme.

    Mais il arrive aussi que ces crises où l'on touche le fond soient salutaires en ce qu'elles nous font abandonner toute inhibition égotique et nous font sortir de notre zone de confort pour oser solliciter de l'aide, exprimer notre mal-être et lancer le dialogue avec notre entourage. C'est là où cet article s'avère doublement utile en ce qu'il pose des mots et des explications sur des sentiments vagues et indescriptibles. Savoir et comprendre sera la clé de votre libération.

    Allez, on se motive à devenir des gens heureux et à refiler le virus au monde entier. Soyons contagieux !

    Ey@el

    Vous arrive-t-il d'absorber les énergies négatives d'autrui ? Si oui, vous n'êtes pas un cas isolé. La plupart d'entre nous côtoyons chaque jour de nombreuses personnes qui nous minent intérieurement.

    Nous le ressentons tous. Nous savons bien faire la différence lorsque nous sommes en présence d'une personne pleine de vivacité et heureuse ou quelqu'un d'abattu et mal dans sa peau, alors pourquoi est-ce si facile de nous affecter négativement ? Certains ne peuvent même pas entrer dans un supermarché sans absorber les malheurs de tous ceux dans le magasin. Pour nous protéger de ces énergies, il nous faut d'abord comprendre comment le nôtre est infiltrée par celle d'autrui.

    Pendant plusieurs années, j'ai été conseillère dans un centre de crise new-yorkais réputé. J'ai vite compris que pour aider efficacement les gens, je ne pouvais pas absorber leur négativité. Et grâce à ma découverte du secret qui permet de préserver ses propres énergies, j'ai pu porter assistance à des milliers de personnes dans le besoin sans jamais me laisser plomber une seule fois. En fait, je me sentais constamment revigorée et emplie d'un sentiment de satisfaction. Si je peux y parvenir, tout le monde le peut.

    L'infiltration des énergies

    Chaque fois que vous rencontrez quelqu'un, que ce soit le matin dans la salle de bain quand vous êtes pressé ou dans une salle de réunion, un échange d'énergies intervient. Il y a d'une part les vôtres et celles de l'autre personne. À un certain moment, dans l'espace, ces énergies se rencontrent. Si vous étiez une mouche sur un mur, vous pourriez observer un ballet vibratoire fascinant — les énergies les plus puissantes menant la danse. Cela implique que si vous n'êtes pas centré dans votre champ vibratoire, ce dernier pourrait se voir infiltré et influencé par celui de votre ami, conjoint, enfant, parent ou d'un étranger. Ainsi, même si vous êtes dans un bon jour mais que vous tombez sur une personne qui vous crache son énergie des mauvais jours à la figure, il y a de fortes chances pour que cela vous gâche votre journée.

    Vous venez d'être victime d'une infiltration énergétique.

    Cela se produit inconsciemment, mais que ce passerait-il si vous deveniez plus conscient de toutes vos interactions et relations ? Si vous pouviez être responsable de votre énergie et ne pas être affecté négativement par les basses vibrations d'autrui ? Quelles conséquences cela aurait-il sur votre qualité de vie ? Et sur la qualité de vos relations ?

    Si vous souhaitez protéger vos énergies personnelles, vous devez d'abord réaliser qu'elles constituent votre ressource la plus précieuse. En d'autres termes, ce que vous éprouvez chaque jour est votre plus grande source de pouvoir et d'attraction. Lorsque vous sentez bien, vous êtes davantage connecté à ce pouvoir et à votre capacité de créer en toute conscience. En revanche, lorsque vous êtes abattu, vous y êtes moins connecté et plus susceptible d'attirer inconsciemment encore plus de ces choses dont vous ne voulez pas. En permettant aux énergies négatives ou incompatibles d'autrui d'affecter les nôtres, nous abandonnons notre pouvoir et nous nous abaissons vibratoirement à un niveau auquel nous ne sommes plus en mesure de créer en toute conscience.

    Cela signifie que tout ne tient qu'à vous et que la seule chose que vous devez changer, c'est vous-même.

    C'est pourquoi il est essentiel de faire de votre ressenti votre priorité au quotidien et de ne pas laisser quoi ou qui que ce soit compromettre votre énergie. Alors comment faire ?

    Récupérer son énergie et prévenir toute infiltration

    1. Ne vous servez pas des émotions négatives pour entrer en contact avec les autres

    Il est naturel de vouloir entrer en contact avec les autres mais nous le faisons souvent en calquant inconsciemment nos émotions sur les leurs. En d'autres termes, si votre amie est triste, vous le devenez à votre tour pour établir la connexion. Ou encore, si quelque chose contrarie votre compagnon, vous allez refléter cette contrariété pour être sur la même longueur d'onde. Le problème est que chaque fois que nous nous servons des énergies négatives à cette fin, nous compromettons nos propres vibrations et même si nous voulons aider à notre ami, conjoint, enfant ou collègue, nous ne sommes plus en mesure de lui apporter un soutien et des conseils efficaces au faible niveau émotionnel du problème. Comment pouvons-nous être utile à qui que ce soit en souffrant avec eux ?

    Il n'est pas nécessaire de déprimer pour établir le contact avec un ami en détresse. Il est tout à fait possible d'offrir de la compassion et de la compréhension sans mettre en péril ses énergies. Si vous parvenez à maintenir un niveau vibratoire émotionnel plus élevé, vous lui serez d'autant d'un plus grand secours en créant un espace protégé dans lequel votre ami pourra exprimer ses sentiments sans vous entrainer dans sa souffrance.

    2. Détachez-vous de toute responsabilité

    Le moyen le plus rapide de se laisser affecter par les énergies négatives d'autrui est de se sentir responsable d'eux ou de leur expérience. Chaque fois que vous éprouvez une quelconque responsabilité envers les autres, vous l'endossez comme si elle était vôtre et votre corps, votre tête et votre esprit réagissent en conséquence comme si c'était réellement le cas et que vous deviez régler leur problème. En d'autres termes, vous vous appropriez les tracas, le stress et la pression d'autrui.

    Se sentir responsable des autres revient à accepter leur fardeau comme étant le vôtre et ainsi d'en porter tout le poids sur vos épaules.  Combien de personnes peuvent en faire autant pour vous sans se sentir dépassées voire tomber malades ? Parfois nos pathologies résultent souvent de problèmes qui ne sont même pas les nôtres. Quelle part de la charge que vous portez ne vous appartient pas ? Réfléchissez-y bien.

    Peu importe combien vous vous souciez d'une personne, vous n'êtes ni responsable d'elle ni de ses problèmes. Votre responsabilité se limite à vous-même et à l'expérience que vous avez avec eux mais ne l'inclut pas.

    N'allez pas croire que vous pourrez l'aider en endossant ce qui lui incombe. Le meilleur soutien que vous pourrez lui apporter sera en maintenant votre vibration haute et en l'invitant à vous y rejoindre. Elle le fera ou non mais ce n'est pas non plus votre responsabilité.

    Une fois dégagé de cela, vous pourrez en fait vous montrer plus réactif et plus utile au lieu de faire corps avec le problème.

    3. Cessez de vous poser en juge

    Le fait de juger nous connecte directement à la source de notre jugement. Ce qui veut dire que si la vibration émotionnelle de l'autre personne est basse, la vôtre va s'y calquer rapidement. Il s'agit ainsi d'une compromission de vos énergies en échange d'un jugement.

    Dès lors que vous jugez l'expérience d'autrui, même silencieusement et intérieurement, vous invitez les énergies qui s'y rattachent à pénétrer votre propre champ vibratoire. Et comme l’esprit ne sait pas faire la différence entre la réalité et l'imagination, l'acte même de juger vous ouvre à absorber les énergies de ce vers quoi porte votre jugement comme si vous en étiez vous-même l'objet. Cela inclut les commérages.

    En permettant aux autres de vivre leurs propres expériences, nous n'absorbons pas leurs énergies ou celles de leurs problèmes. Cela ne vous concerne pas, restez en dehors. Interférer mentalement dans la vie d'autrui ne vaut pas la peine de mettre votre vibration en péril.

    4. Laissez tomber la sympathie

    Dès l'instant où quelqu'un vous fait de la peine, vous absorbez ses symptômes. La sympathie est également avoir pitié d'autrui. En d'autres termes, vous pouvez attraper un rhume par téléphone ou ressentir la douleur physiquement rien qu'en éprouvant de la sympathie.

    La pitié revient en fait à porter un jugement sur une expérience — ainsi ce faisant, vous abaissez votre vibration pour la calquer à celle de l'objet de votre pitié et en absorbez toutes les énergies négatives.

    En étant peiné, vous imaginez en fait l'autre bloqué dans une impasse, dans l'incapacité de se guérir, de changer ou de se créer consciemment une nouvelle réalité. De quel secours pouvez-vous être en imaginant le pire ?

    Il est impossible de se sentir à la fois désolé pour quelqu'un et l'imaginer recouvrer son autonomie. En vous concentrant sur la seconde option, vous y gagnerez vous-même en pouvoir et éleverez votre vibration.

    La sympathie débouche sur la compassion. La compassion vous permet d'entretenir un espace d'amour et de compréhension pour les autres sans compromettre vos énergies. Êtes-vous capable d'aimer quelqu'un et lui permettre de vivre ses propres expériences sans en être chagriné ? Pouvez-vous croire que ces expériences sont en quelque sorte parfaites pour lui permettre de grandir, d'évoluer et de s'éveiller ?

    5. Ne laissez personne avoir d'emprise sur vous

    Nous avons tendance à laisser les personnes qui ont de l'emprise sur nous influencer nos énergies : nos parents, nos professeurs, nos patrons, les représentants de l'autorité, etc. Quand une de ces personnes passe un mauvais moment et le reporte sur nous, nous n'hésitons pas à l'accepter voire même en leur permettant de nous dicter nos états d'âme.

    Il suffit simplement de se souvenir que chaque personne est le reflet de votre propre conscience pour réaliser qu'aucune n'a jamais eu le moindre pouvoir sur vous. Elles n'ont que celui que vous leur accordez par le biais de vos pensées et actions.

    Plus vous serez en possession de votre pouvoir, plus vous pourrez contrôler votre vibration et ne pas absorber des énergies qui ne sont point les vôtres.

    6. Renoncez à l'idée d'avoir raison

    Lorsque l'on croit avoir raison et que l'on essaie de changer les autres, on permet instantanément à leurs énergies d'infiltrer les nôtres. Si vous ne voulez pas qu'on affecte vos énergies, il est essentiel de laissez les autres vivre leurs propres expériences et faire leurs propres choix. N'ayez aucun avis sur leurs opinions. En essayant de convaincre quelqu'un de votre « savoir-faire », vous risquez de compromettre vos propres énergies. N'oubliez pas que ce que vous ressentez est votre atout le plus important — ne le sacrifiez pour quiconque ou quoi que ce soit.

    7. Ne réagissez plus aux autres

    Y a-t-il dans votre entourage des personnes qui essaient d'obtenir de l'énergie en faisant des scènes ? En d'autres termes, qui essaient de susciter des réactions émotionnelles négatives de votre part pour « obtenir de l'énergie ».  Peut-être faites-vous la même chose inconsciemment aux autres ?

    Dès l'instant où vous répondez, vous abandonnez votre pouvoir et vous acceptez les énergies négatives de celui ou celle qui vous fait réagir.

    Pour entrer dans la colère, le ressentiment, la jalousie, etc, il faut abaissez sa vibration et dès que vous calquez celle de l'autre, ses énergies infiltrent les vôtres.

    Si vous voulez rester maitre de vos énergies et positif, réagir n'en vaut pas le peine. Le prix à payer est trop élevé. Cela ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez pas exprimer votre vérité et fixer des limites d'une manière qui vous soutiendra vous et votre relation. Cela est tout à fait faisable dans un espace de clarté et de compassion.

    8. Ne prenez pas parti

    Les autres pourraient vouloir utiliser vos énergies pour soutenir leur cause, mais si cela ne vous concerne pas, n'en faites pas une affaire personnelle. En vous autorisant à vous retrouver au beau milieu de la querelle ou des intérêts de quelqu'un d'autre avec lesquels vous savez très bien n'avoir rien à faire, vous aller gaspiller vos précieuses énergies. Vous pouvez soutenir autrui sans vous impliquer et sans laisser votre vibration se faire empoisonner par leurs problèmes.

    9. N'acceptez aucun reproche

    Même si quelqu'un vous fait des reproches ou est en colère après vous, vous n'êtes pas obligé d'absorber ses énergies. Mon petit-fils de cinq ans a renversé sa glace dans la voiture et a dit que c'était ma faute parce que j'ai roulé sur une bosse. Nous avons discuté de la manière dont il m'accusait afin de se sentir mieux alors que ça ne faisait qu'empirer sa contrariété. Les gens nous tiennent constamment pour responsables de ce qui échappe à leur contrôle. Ce n'est pas parce que l'on vous fait des reproches que vous devez les accepter. Si vous êtes effectivement responsable, assumez et rectifiez la situation mais ne laissez personne faire de vous son bouc émissaire. Nul besoin de réagir aux accusations — laissez couler.

    10. Refusez la complaisance

    Si vous êtes quelqu'un de complaisant, vous êtes très certainement doué pour céder vos énergies en vous laissant affecter par celles des autres. Comme beaucoup de ces personnes, vous faites passer les autres avant vous, vous n'assumez plus la responsabilité de votre vibration et par conséquent vous devenez des éponges absorbant toutes celles de ceux que vous essayez de contenter. Votre rôle n'est pas de plaire à tout le monde. En fait, ce serait davantage le cas si vous vous satisfaisiez vous-même en faisant passer vos besoins et vos désirs en priorité. Il n'y a aucun mal à dire non et à vous délimiter un espace refuge à l'intérieur duquel vous pourrez être responsable de vos énergies.

    11. Cessez de partager les croyances d'autrui

    Lorsque deux personnes se rencontrent, c'est celle dont les convictions sont les plus fortes qui mène la danse énergétiquement parlant mais cela n'est possible que si vous n'êtes pas profondément ancré dans vos propres croyances. Vous pouvez prendre en considérations les différentes croyances qu'on vous soumet mais ne vous laissez pas intimider par ceux qui sont persuadés d'avoir raisons. Certains vont même parfois jusqu'à s'imaginer qu'ils savent ce qui est le mieux pour nous et font du forcing pour nous pousser à adopter leurs convictions mais vous seul détenez ce savoir. Fiez-vous à votre conviction interne.

    12. Mêlez-vous de vos affaires

    Là, c'est surement difficile mais ce que les autres pensent de vous n'est pas votre affaire. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde en permanence et ce n'est pas non plus votre rôle. Seul ce que vous pensez ou ressentez envers vous-même importe. Tant que vous essaierez de contrôler les pensées et les sentiments que l'on vous porte, vous tomberez sous le joug de ces énergies. C'est un peu comme si vous leur envoyiez un message télépathique leur demandant de vous dire comment vous sentir aujourd'hui. Quand vous ne vous soucierez plus de ce que le monde pense de vous, quelque chose d'extraordinaire se produira. Vous y gagnerez en assurance et vous deviendrez super attirant — sur le plan énergétique voire même physique. Et au final, les autres auront une haute estime de vous mais à ce moment-là, vous n'en aurez cure !

    Être responsable de ses énergies

    La plupart des gens n'assument pas la responsabilité de leurs énergies mais cela ne vous donne pas la permission de ne pas le faire les vôtres. Cela implique être consciemment responsable de celles que vous recevez et celles que vous projetez. Une fois que vous maitriserez vos propres vibrations, peu importe ce que vous enverrons les autres, vous ne vous laisserez plus imprégner. L'ironie est que cela se produira bien moins souvent.

    Si vous absorbez les énergies d'autrui, il est important de vous rappeler qu'une fois infiltrées, elles deviennent les vôtres et non plus les leurs. Si cela se produit, repérez par laquelle des 12 manières évoquées plus haut vous avez permis cela. Assumez en la responsabilité. Personne ne peut vous forcer à le faire. Tant que vous reporterez la faute sur l'autre personne, vous n'aurez aucun pouvoir pour vous en débarrasser et vous gaspillerez encore davantage vos énergies.

    Au fil du temps, vous pouvez vous entrainer à pousser vos vibrations jusqu'à un seuil où personne ne pourra les faire redescendre. Cela vous demandera probablement un effort conscient pour y parvenir mais une fois que vous y serez, votre vie se déroulera avec grâce et aisance et vous deviendrez un point d'ancrage d'amour et de lumière pour les autres.

    Voici par quels moyens vous pourrez encore mieux contrôler vos énergies :

    1. Soyez maitre de vos énergies

    Il est important de connaitre votre ressenti avant chaque interaction afin d'être en mesure d'identifier le moindre changement et vous en libérer rapidement en disant « Cela ne m'appartient pas, je m'en débarrasse ».

    2. Sachez voir l'innocence en chacun

    En y regardant bien, nous sommes tous véritablement innocents. Percevoir les gens ainsi et comme faisant du mieux qu'ils peuvent vous permettra de rester positif et de ne pas absorber les énergies négatives d'autrui.

    3. Profitez des hautes vibrations des gens heureux

    Lorsque vous entrez en contact avec des gens heureux ou enthousiastes, joignez-vous à eux. Acceptez ce don d'énergie positive — en prenant juste garde de ne pas dépendre d'autrui pour vous sentir bien.

    4. Pratiquez le lâcher-prise

    Vivre dans le lâcher-prise vous permet de maintenir la pureté et la clarté de vos énergies. Lorsque l'on ne s'attache pas aux choses, le négatif n'a aucune prise.

    5. N'attrapez pas ce qu'on vous lance

    Ce n'est pas parce que qu'on vous lance un chiffon sale que vous devez l'attraper — laisser courir et cela ne vous affectera pas.

    6.  Recherchez la beauté

    Nous avons tendance à nous focaliser sur ce qui ne va pas chez les autres — mais, au lieu de cela, nous devrions rechercher ce qu'il y a de beau en eux et ainsi s'aligner sur leurs aspects supérieurs. En retour, ils ressentiront votre amour et y répondront ce qui contribuera à élever votre vibration et la leur.

    7. Soyez indulgent envers vous-même

    Le monde extérieur n'est que le reflet de nos sentiments et croyances vis à vis de nous-mêmes. Si vous voulez qu'on soit plus positif envers vous, vous devez également vous engager à en faire de même pour vous.

    8. Fixez des limites

    Il n'y a aucun mal à faire savoir aux autres comment vous souhaitez qu'ils vous traitent et s'adressent à vous. N'ayez pas peur de fixer des limites telles que : on ne dit pas de mal d'autrui, on ne juge pas, on ne se plaint pas. Vous pourriez leur dire de cette manière : « Vous n'êtes sans doute pas au courant mais j'ai désormais décidé de faire passer mon bien-être quotidien en priorité et donc je ne prendrais plus part aux médisances ou à quoi que ce soit que j'estime être un jugement porté sur moi ou sur d'autres personnes ». Vous pourriez même ajouter : « Voulez-vous vous joindre à moi ? »

    9. Partagez vos énergies positives

    Si vous vous sentez bien, montrez-le. Souriez, soyez généreux et faites des compliments. Vivez pleinement. Souvenez-vous que la vibration la plus forte est celle qui domine toutes les interactions. En extériorisant et en partageant vos énergies positives, vous ne serez nullement affecté par les basses vibrations et votre entourage commencera même à se sentir mieux. C'est ainsi que l'on peut changer les choses au quotidien !

    10. Projetez vos énergies

    Au lieu de vous entourer d'un bouclier de protection énergétique, imaginez-vous pénétré et enveloppé par le flux des énergies divines — formant un halo de lumière et d'amour autour de vous. Laissez ces puissantes énergies émaner de vous et affecter tous ceux que vous rencontrerez.

    11. Fiez-vous à votre intuition

    Votre intuition est une boussole intérieure perfectionnée qui vous montrera toujours le chemin. En ne vous écoutant pas et en faisant passer les désirs d'autrui en premier, vous compromettez vos énergies et permettez aux leurs de vous affecter. Chaque fois que vous vous fierez à votre guidance interne pour agir en conséquence, vous renforcerez votre capacité à protéger vos énergies personnelles établissant ainsi un barrage naturel contre la négativité ambiante.

    Et pour finir

    Lorsque vous attendrez enfin le stade où vous n'absorbez plus l'énergie d'autrui, vous serez en mesure d'entrer en contact et réagir à un niveau plus élevé depuis lequel il vous sera possible de ressentir ce qu'ils ressentent sans embarquer avec vous leurs maux et problèmes. C'est ce que l'on appelle l'expérience divine de la compassion. Depuis cet espace de pureté, vous pourrez donner de l'amour sans vous compromettre ni vous sacrifier en aucune manière. Au lieu de vous sentir vidé, vous vous serez puissamment revigoré et disposerez d'énergies positives en abondance à partager et dispenser autour de vous.

    C'est par le biais de cet état d'amour supérieur que vous vous mettrez véritablement au service de ce monde.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « La chanson qui fait peurHélas ! »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    jack
    Jeudi 3 Novembre 2016 à 17:03

    Curieusement sans le savoir et surtout parce que je me sens protégé ainsi, j'applique depuis longtemps quelques unes des méthodes sauf en partie la  5, la 7 quand je ne vais pas trop bien et aussi la 11 parce qu'en prenant de l'âge je me méfie de mes intuitions.  Je pratique en maître la 3 la 4 et la 6, et je me débrouille pas mal avec les autres. Par contre j'attrape toujours la 5 mais il m'arrive de la renvoyer plus ou moins adroitement à l'envoyeur avec d'autres arguments peut être parfois plus convaincants !

    J'adore ton article :)

      • Jeudi 3 Novembre 2016 à 19:02

        Curieux qu'avec l'âge tu dises te méfier de tes intuitions. Normalement, avec l'expérience on apprend à leur faire confiance. Le problème comme je le perçois à travers ce que tu m'en dis est justement peut-être parce que tu laisses trop ton mental interférer ? C'est le piège dans lequel nous tombons tous. Beaucoup de gens (conditionnement socio-culturel volontaire) confondent intuition et égarement. Peut-être du fait qu'on qualifie l'intuition d'irrationnelle dans le sens où elle ne fonctionne pas comme le mental. Le mental ne fonctionne qu'avec des données. Il ne peut imaginer qu'à partir de ces données. Toutes les données dont il n'a pas connaissance, il les considère comme impossibilité. Le mental a une utilité pratique, basée sur la survie. L'intuition est reliée au moi supérieur et ne peut être conditionnée (d'où le conditionnement qui enferme la psyché humaine dans le spectre restreint du mental pour ne plus laisser d'espace à l'intuition). L'intuition est possibilité infinie car elle a accès à tout. Chose difficilement appréhensible par le mental qui rien qu'en lisant cela doit déjà tiquer et buguer :lol: Mais l'intuition n'est pas à confondre avec lubie, folie, délire ou je ne sais quoi. Ni avec le désir. Le désir est compulsionnel. Il crée une tension, frustration voire même peur parfois. L'intuition est la petite voix calme jamais oppressante mais qui revient toujours pour peu qu'on l'entende dans tout ce brouhaha du mental. Pour cette raison que nous sommes constamment sollicités dans nos vies par nos activités, transports, obligations et même nos  loisirs. Ce n'est pas juste une question de profit. C'est de la manipulation de masse. L'intuition se renforce dès qu'on s'y intéresse et qu'on lui fait confiance. Difficile à ne pas la confondre avec crainte et désir mais il y a un moyen : observer son ressenti quand ces « messages » nous parviennent. Si ça nous met mal à l'aise, si ça nous stresse, nous effraie, ce n'est pas l'intuition. L'intuition ne nous fera jamais faire des choses dangereuses pour nous ou pour les autres. Les psychopathes qui entendent des voix ne sont pas guidés par leur intuition, ça c'est sûr !
        Si le sujet t'intéresse, fouille dans la rubrique Persona Grata, j'ai déjà publié quelques articles sur la question et comme j'ai fait du rangement, tu devrais les retrouver sans trop de peine.

    2
    jack
    Jeudi 3 Novembre 2016 à 20:50

    Merci Ey@el ton explication que j'ai du lire deux fois pour bien l'assimiler  est claire et parfaitement juste. Mon intuition était effectivement de plus en plus efficace au fur et à mesure de l'âge. Jusqu'au jour où il y a dix ans un coup de poignard reçu, très  violent, est venu remettre en doute mes certitudes. Je l'avais suivie comme toujours mon intuition mais cet échec qui engageait ma vie et celles de bien d'autres personnes m'a fait culpabiliser et m'a condamné à ne suivre mon instinct aujourd'hui que si je suis archi-sûr de moi et des gens qui m'entourent ainsi même que les personnes inconnues parfois qui en seront plus ou moins l'objet indirect ou non. Je réfléchis beaucoup plus parce que je me méfie d'elle donc de moi et je la suis si mes certitudes sont à au moins 95% sinon... 

    Par contre tu me fais réfléchir sur moi et mes intuitions et je sais que tu as raison, je vais les suivre ou du moins je vais en tenter quelques unes comme avant, pour voir et ensuite je verrai ce qu'il convient de faire. Merci encore bonne soirée ey@el :)

      • Jeudi 3 Novembre 2016 à 22:42

        Ravie d'avoir pu t'aider un tant soit peu dans tes questionnements. Moi, c'est plutôt le contraire. C'est à chaque fois que je n'ai pas écouté mes pressentiments à propos de gens que je m'en suis mordue les doigts. Parfois ça semble tellement irrationnel et injuste d'avoir quelqu'un dans le collimateur sans avoir pris le temps de le connaitre vraiment et pourtant... Quand on ne se sent pas parfaitement à l'aise avec quelqu'un, c'est généralement un très bon indice que notre intuition est à l’œuvre. Et je viens de réaliser récemment que ça n'a rien à voir avec un jugement, simplement en rapport avec ces histoires de vibrations, notre subconscient perçoit les gens qui sont mauvais pour nous. Il ne s'agit pas forcément de mauvaises personnes, jusque leurs vibrations sont incompatibles avec les nôtres voire dangereuses. Je me suis fait quelques ennemis à cause de ça mais je ne le regrette pas. Je préfère des ennemis déclarés que de faux amis. Bonne soirée à toi également et sois en paix avec toi-même, c'est le seul moyen de l'être avec les autres.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :