• Un militant végan nous offre une belle démonstration de la manière dont il faut informer les gens en conscience

    Article de Joe Martino traduit par Ey@el

    Available in English

    En Amérique, les régimes végétariens et le véganisme ont pris un essor très rapide cette année. Comme de grandes quantités d'informations nous sont révélées sur les effets néfastes des produits animaux sur notre corps et que les gens prennent conscience et ressentent de l'empathie envers ce que nous faisons subir à nos amis animaux sur cette planète, cela n'a rien d'étonnant.

    Mais ces changements de mode de vie ne sont pas devenus une mode tous seuls. Cela fait des décennies que des personnes sensibilisent le public sur les effets destructeurs de ces produits. Témoin des maladies dont souffrent maintenant les plus âgés pour avoir consommé toute leur vie cette alimentation « à l'ancienne », la jeune génération commence à poser des questions sur ce qu'il faudrait peut-être modifier afin de capitaliser une meilleure santé, vitalité et qualité de vie.

    Le militantisme portant sur ces thèmes peut prendre différentes formes — là où d'aucuns font parfois montre de colère et d'agressivité, d'autres sont en paix et se bornent à partager l'information en toute neutralité. Par exemple, dans le cadre même des soi-disants « complots », la plupart du temps, les gens sont là à vociférer et crier sur les autres en les traitant d'imbéciles, d'endormis, de moutons, etc. parce que ces derniers ne croient pas ou ignorent certains faits portant sur certains sujets controversés qu'eux connaissent.

    Ce type d'attitude est  monnaie courante et je pense qu'au lieu de contribuer à apporter des solutions aux problèmes qui nous incitent à militer, elle ne fait qu'en détourner encore plus de monde.

    C'est un point que je tiens à souligner.

    Empathie

    D'un côté, nombre de militants végans réclament de l'empathie envers les animaux et ce qu'ils endurent et de l'autre ils n'en ont aucune envers les gens qui n'ont sans doute pas conscience du mal que nous faisons à ces animaux et du long périple parfois nécessaire pour changer ses habitudes. Nous oublions souvent que nous-mêmes avons autrefois été dans l'ignorance.

    Si vous nous lisez depuis longtemps sur Collective Evolution, vous savez que le caractère unique de notre média conscient est dû à ce que tout ce que nous y rapportons et discutons est empreint de neutralité et d'empathie. Pourquoi ? Voyons cela en nous interrogeant sur où nous mène le fait de toujours être en conflit sur certaines questions. Où cela nous mène-t-il de dénigrer autrui sur leur niveau d'évolution et sur ce qu'ils font ? Ne pouvons-nous pas aborder ces situations avec amour ? En fait, n'est-il pas évident que c'est ce que nous DEVONS faire si nous voulons voir du changement ?

    Même si les gens avec qui nous discutons peuvent être sur la défensive, se fâcher ou se mettre à nous insulter, nous ne sommes pas obligés de leur rendre la pareille et en continuant à conserver notre calme, nous verrons un changement s'opérer dans leur manière d'être et leur ouverture. Ça fait dix ans que je pratique ainsi et je peux vous assurer que ça fonctionne très bien.

    Le billet de James Aspey

    Jetez donc un œil au billet ci-dessous :

    C'est une fermière d’élevage. En d'autres terme, elle exploite les animaux pour de l'argent et les envoie se faire abattre d'une balle dans la tête et se faire égorger.

    [...] Elle a pensé que je la jugeais. Ce qui n'était pas le cas. Qui suis-je pour juger ? Pendant 26 ans, j'ai payé pour que des animaux soient torturés et tués afin de pouvoir consommer leur chair et boire le lait de leurs petits.

    [...] Elle a supposé que je trouvais qu'elle était une horrible personne. Je ne le pense pas. C'est très certainement une dame très gentille comme la plupart d'entre nous, née dans une culture qui a normalisé la fécondation, l'asservissement et le meurtre de certains animaux que nous trouvons goûteux et faciles à dominer. Une culture qui nous a appris à aller contre notre sens inné de la compassion, de la justice, de la non-violence et du respect.

    [...] Elle n'a pas voulu me laisser m'expliquer. Je voulais lui dire qu'elle n'était pas mon ennemie. Que ce n'était pas sa faute. Aucun de nous ne savait mieux. Nous n'avions pas réalisé la douleur que nous causions. Nous n'avions pas pensé à cela du point de vue des victimes. Nous ne savions pas qu'il existait une autre façon de vivre en puisant nos nutriments dans les plantes plutôt que dans les cadavres d'êtres non-humains qui voulaient vivre autant que vous et moi.

    [...] Elle s'est offusquée que je puisse imaginer que ses animaux étaient maltraités. « Vous autres avez des œillères ! » m'a-t-elle dit. Je lui ai demandé ce qu'il advenait d'eux. Elle m'a répondu qu'ils étaient euthanasiés. Euthanasiés ?! Qui porte des œillères dans l'histoire, hein ?

    [...] Élever des animaux dans le seul but de les tuer alors qu'il ne sont encore que des enfants, pour les découper en morceaux et les vendre n'est pas dans leur intérêt. Il ne s'agit pas d'« euthanasie » mais de meurtre de sang froid. Ils nous font confiance et nous les trahissons de la pire façon qu'il soit.

    [...] Je n'ai pas pu entrer en communication avec elle. Elle n'a pas voulu m'en laisser l'occasion. Mais je sais qu'elle lira ceci. Elle m'a dit qu'elle le ferait. Donc ce qui suit s'adresse à elle.

    [...] Le jour où vous serez prête à passer à l'élevage éthique, FarmKind.org pourra vous aider. Les végans ne détestent pas les fermiers, nous voulons juste mettre un terme au cycle de la mort.

    [...] Je vous souhaite tout le meilleur dans la vie et j'espère qu'un jour vous serez en mesure d'ouvrir suffisamment votre esprit pour accorder à ce point de vue toute la considération qu'il mérite. Il est possible de créer un monde meilleur et nous avons tous un rôle à jouer et le devoir d'y contribuer.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Le langage altère notre expérience du tempsShampooing des Îles »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :