• La folie du blé : cette céréale très répandue provoquerait-elle des maladies mentales ?

    Article de Carolanne Wright traduit par Ey@el

    Available in English

    Le blé constitue la base de la plupart des régimes alimentaires occidentaux et on l'associe rarement aux maladies mentales. Pourtant, une étude a démontré qu'une intolérance à certains composés issus de ses grains pouvait entraîner des problèmes neurologiques importants parmi lesquels des dépressions psychotiques. Loin d'être un aliment bénin, cette céréale a été reliée à la schizophrénie, aux troubles bipolaires voire même à certaines affections comme la sclérose en plaques et la maladie Alzheimer. Dans le souci de préserver leur santé physique et mentale, beaucoup sont en train de prendre conscience que ce n'est pas un aliment à consommer à la légère.

    De dangereux dispositifs de déclenchement vous guettent

    L'un des principaux coupables parmi les préjudiciables à notre santé est l'agglutinine du germe de blé (AGB) qui appartient à la catégorie des lectines.1 Il importe peu que le blé soit trempé, germé ou cuit car ces composés demeureront intacts. Minuscules et difficiles à digérer, les lectines peuvent s'accumuler dans l'organisme et causer des dommages à notre bien-être physique et mental. L'AGB est un neurotoxique qui traverse la barrière hémato-encéphalique pour venir se fixer sur la gaine de myéline2, empêchant ainsi la croissance du tissu nerveux — un point à prendre très au sérieux par les personnes qui souffrent de maladies dégénératives du système nerveux comme la sclérose en plaques ou Alzheimer. Les lectines peuvent également détruire les villosités du tractus intestinal, provoquant inflammation et perméabilité de l'intestin. Comme il existe un lien puissant entre les viscères et le cerveau par l'intermédiaire du nerf vague, tout problème de santé affectant l'intestin aura d'importantes répercussions sur le mental, l'humeur et le comportement. On le considère également comme un « second cerveau » disposant de sa propre source de neurotransmetteurs de la bonne humeur comme la sérotonine. Lorsque le fonctionnement du tractus intestinal est perturbé, la production de sérotonine est en chute libre affectant par delà la stabilité de l'état mental.

    Bien que toutes les lectines soient préjudiciables, la gliadine du blé est le pire agresseur qui soit pour les individus sensibles. Comme il a été rapporté dans GreenMed Info, une étude publiée dans le journal de la recherche psychiatrique établit un lien entre la gliadine et les phases maniaques :

    Le recours à des modèles de régression a permis d'analyser le lien entre les anticorps et l'évolution clinique des délires. Les individus souffrant de manies présentaient une augmentation significative de leurs taux d'anticorps IgG en réaction à la gliadine mais pas des autres marqueurs de la maladie cœliaque au départ, comparativement aux contrôles dans des analyses multivariées... Chez ces personnes, les niveaux élevés subséquents furent clairement associés à une ré-hospitalisation dans les six mois qui suivirent.

    De même, une autre étude réalisée à la faculté de médecine John Hopkins du Maryland en est arrivée aux mêmes conclusions :

    Les individus souffrant d'atteintes psychotiques récentes avec des épisodes schizophréniques multiples et une augmentation d'anticorps à la gliadine pourraient présenter quelques similitudes immunologiques avec la maladie cœliaque mais leur réponse immunitaire à la gliadine diffère.

    Et n'oublions pas le gluten, la tête d'affiche en matière de maladie cœliaque et, de plus en plus, des troubles neurologiques. Sayer Ji de GreenMed Info pense que les conséquences possibles du gluten dépassent de beaucoup les limites de la maladie cœliaque, de l'autisme ou de la schizophrénie :

    À l'instar de l'iceberg cœliaque qui illustre l'illusion de la rareté de l'intolérance au blé, il est possible, voire probable, que ce dernier ait une incidence pharmacologique sur tout un chacun. Ce qui distingue l'individu schizophrène ou autiste du consommateur de blé fonctionnel est son degré d'affectation.

    Même si l'on ne souffre d'aucune maladie mentale ni d'intolérance au gluten déclarée, il serait sage de prendre le temps d'envisager les conséquences imprévues que pourrait engendrer la consommation de cette céréale. Et de décider si le risque encouru pour l'avenir de sa santé mentale et physique en vaut la chandelle.

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Notes et références

    1. ^ Le terme agglutinine désigne les anticorps permettant l'agrégation de particules (molécules organiques ou cellules) entre elles. D'autres substances que des anticorps, les lectines, d'origine végétale, en particulier, peuvent entraîner l'agglutination d'érythrocytes, et sont (ou furent) utilisées en immuno-hématologie pour la détermination de certains groupes sanguins. Ces anticorps sont produits par l'activité du système immunitaire. Ils peuvent être produits lors de la réponse de l'organisme à une maladie infectieuse (origine « spontanée ») ou lors d'une vaccination (origine artificielle). L'agglutinogène désigne l'antigène capable de provoquer l'apparition de ces anticorps, et l'agglutination par l'interaction agglutinine/agglutinogène. (Wikipédia)
    2. ^ La myéline est une substance constituée principalement de lipides servant à isoler et à protéger les fibres nerveuses, comme le fait le plastique autour des fils électriques. (Wikipédia)

    Sources de l'article

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    Haut de page

    Bas de page

    « Les ailes de l'hiverQuelques suggestions pour recycler la farine de blé »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 22:39

    Article digne d'un médecin hors pair  ;-)

    C'est pour tout ce qui est là, que je me tourne vers "petit ventre heureux"  ; cuisinez pour votre santé selon les cinq éléments chinois...! 

    A bientôt des nouvelles du 2ème cerveau , avec sa sérotonine retrouvée, et savoir s'il est vraiment devenu "Happy"   -_-    

    2
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 23:58

    Vouai c'est pour ça que moi je mange que du blé en billet LoL

    3
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 00:39

    "Le blé a les dents acérées..." (Téléphone, "Argent Trop Cher").

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :