• Projet EklaBugs : La charge héroïque

    Haut de page

    Bas de page

    Article d'Ey@el

    Projet Eklabugs, kézako ? Il s'agit d'un groupe d'Eklablogueurs toutes générations confondues se réunissant chaque mois pour écrire des articles autour du thème qui aura reçu le plus de votes. En plus de stimuler l'imagination de chacun, cette initiative a pour but de découvrir et faire connaitre de nouveaux blogs sur la plateforme. Alors si d'aventure vous étiez tentés, rendez-vous ICI pour de plus amples informations. Quant à la liste complète de toutes les participations sur ce thème des héros, vous la trouverez à la fin de ce billet. Je précise également qu'aucun d'entre nous n'a eu connaissance des écrits des autres avant publication et que tous les articles ont été programmés pour paraitre simultanément le même jour à la même heure. Bonne lecture et n'oubliez pas les commentaires qui nous donneront envie de renouveler l'expérience.

    Dessine-moi un héros

    Moi — moi, je serai roi
    Et toi — toi, tu seras reine.
    Et bien que rien ne les dissuadera,
    Nous pourrons être les héros d'un jour,
    Nous pourrons être nous le temps d'une journée.

    "Heroes", David Bowie (1977)

    À l'origine, selon les épopées homériennes, un héros était un demi-dieu (fils d'une divinité et d'un humain) comme Achille, Ajax ou Ulysse. Par la suite, dans la Grèce antique, on attribua ce statut à des hommes extraordinaires ayant accompli de grandes choses comme fondé une cité ou un temple (Thésée) et que l'on honorait tels des dieux après leur mort.

    Plus tard, il ne s'agit plus alors que d'exprimer sa reconnaissance envers un individu de son vivant. Pour aboutir à son sens le plus noble selon lequel un héros est une personne faisant preuve d'un grand courage. À noter que le terme employé est resté figé dans sa forme originelle issue à la fois du latin et du grec (pour une fois que les deux tombent d'accord, il fallait le souligner).

    De nos jours, avec la culture du paraitre et l'encensement médiatique aussi démesuré qu'éphémère, cette notion est devenue quelque peu surfaite et galvaudée. Quelle once d'héroïsme chez un footballeur, un chanteur de rock ou une pétasse issue d'un reality-show ? Le courage de taper dans un ballon ? Le courage d'affronter un public ? Le courage d'afficher un QI avoisinant le zéro absolu ? Sans doute. Comme le clama Andy Warhol en son temps, « nous aurons tous droit à nos quinze minutes de gloire ». Amen.

    Héros et dépendances

    Aux sombres héros de l'amer
    Qui ont su traverser les océans du vide.
    À la mémoire de nos frères
    Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide.

    "Aux sombres héros de l'amer", Noir Désir (1989)

    Il semblerait donc que de tout temps, l'Homme, conscient de sa mortalité, ignorant de la pérennité de son âme, ait eu besoin de se rassurer en se créant des modèles, des projections de ce qu'il n'ose devenir ou entreprendre lors de son passage sur Terre. Les héros, eux, ne craignent pas la mort puisqu'ils sont immortels. Les héros n'ont pas d'âge. Ils ne vieillissent pas. On les admire parce qu'ils personnifient un certain idéal de perfection inaccessible.

    Quête de perfection vaine et illusoire qui conduisit les Nazis à croire en l'existence d'une élite de surhommes avec les conséquences horrifiques que l'on connait. Une idéologie qui perdure encore dans l'esprit dérangé d'une élite minoritaire régnante qui se croit encore réellement supérieure et sans doute à l'origine de cette exacerbation du besoin de proclamer sa propre impuissance en s'en remettant au pouvoir d'autrui. On glorifie le héros car il est notre sauveur. Il est notre berger.

    Nous avons besoin de héros parce que nous nous estimons trop imparfaits. Et de là au transhumanisme, il n'y a qu'un pas que nous sommes sur le point de franchir allégrement (entendons bien que lorsque je dis « nous », je généralise) grâce à des corporations fondées par des eugénistes notoires qui portent bien leur nom comme Gogol ou Necrosoft, pour ne citer qu'elles (voir Articles connexes).

    Héros illustrés

    Cliquer sur chaque image pour l'agrandir

    Ligne du haut :

    1. Héron d'étang moderne
    2. Héros né
    3. Héros Zion
    4. Jouer les zéros
    5. S'ériger en Eros

    Ligne du bas :

    6. Zone Eros gène
    7. Cet Héros tique
    8. Héros 2
    9. Héros des criées
    10. Hé, Tof de Zéro

    Tant va le héros ovin qu'à la fin il a soif

    Il erre haut
    Malgré lui, le héros
    De l'Hérault,
    Ce héraut
    Qui d'un air haut
    Pas teint
    Ni patin
    Ni penaud
    Rassembla (avec son R haut)
    Les hères autour d'un rôt.

    R-O-R-O petit potiron
    Où tous tes potes iront.
    Qu'il est beau le R — oh,
    Qu'il est beau le laid rot !

    Boléro,
    Rumba — caramba !
    Car en bas,
    C'est la fête au héros.

    Héron héron
    Comme un potiron
    Le héros — hic !
    Le héros est rond.

    Et paf !

    Ey@el

    « Le recours des scientifiques internationaux contre les champs électromagnétiquesLa banlieue »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 20:20

    génial!!!  un article que j'applaudis!!

    2
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 23:23

    Ton article est juste génial, j'ai beaucoup aimé ! Il compte sans doute parmi mes préférés (si ce n'est pas mon préféré) de cette session. 

    Merci pour ta participation et ton implication, n'oublie pas d'actualiser la liste des liens vers les participations des autres candidats quand tu auras cinq minutes :)

    3
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 23:31

    Merci :)

    Pour ce qui est de l'actualisation, c'est fait.

    4
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 13:27

    Article très complet ! J'aime beaucoup ce que tu as écrit :)

    5
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 14:02

    Merci à toi :)

    6
    Vendredi 31 Juillet 2015 à 01:49
    Encore un article très agréable à lire et qui ne manque de rien!
    7
    Dimanche 2 Août 2015 à 13:32

    Je suis du même avis que Mrs Swadloon : c'est mon article préféré de cette session ! Il est extra ! Bravo ^^

    8
    Dimanche 2 Août 2015 à 16:16

    je me suis pris une douce leçon en lisant ton article que dire à part que j'adore 

    9
    Dimanche 2 Août 2015 à 17:02

    Franchement ton article est super intéressant et je trouve qu'il donne a réfléchir.

    10
    Lundi 3 Août 2015 à 15:58

    Merci, ça va me motiver pour en écrire un autre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :