• Un dialogue de Platon vieux de 400 ans avant Jésus-Christ décrivant la physique quantique et « l'éther »

    Article d'Arjun Walia traduit par Ey@el

    Available in English

    Partager sur Twitter

    Et il y a, sur Terre, des animaux et des hommes, certains dans une zone intermédiaire, d'autres (les élémentaux) vivant entourés d'air comme nous vivons entourés d'océans ; d'autres sur des îles à proximité du continent où circule l'air ;  en un mot, ils utilisent l'air comme nous nous utilisons l'eau et la mer, et l'éther représente pour eux ce que l'air est pour nous. De plus, le caractère de leurs saisons est tel qu'ils ne souffrent d'aucune maladie (Paracelse conteste cela), vivent plus longtemps que nous, et leur vue, leur l'ouïe, leur odorat et tous leurs autres sens sont bien plus parfaits au même ordre que l'air est plus pur que l'eau et que l'éther l'est plus que l'air. Ils ont aussi des temples et des lieux sacrés véritablement habités par les dieux dont ils entendent les voix et reçoivent les réponses, ont conscience de leur présence, s'entretiennent avec eux, et perçoivent le soleil, la lune et les étoiles tels qu'ils sont réellement. (source)

    Cet extrait du Phédon de Platon est fascinant à plus d'un titre comme le sont les œuvres d'autres philosophes qui semblaient avoir connaissance de la nature véritable de la réalité des milliers d'années avant que nous commencions à découvrir des choses similaires. Comment pouvaient-ils savoir ? Il existe tant de mystères du passé qui piquent notre curiosité et nous laissent perplexes comme le fait que de nombreuses sociétés mésopotamiennes aient eu connaissance de notre système solaire, de ses planètes, de leurs orbites, des éclipses et plus encore bien avant que nous ne le découvrions nous-mêmes.

    C'est tout aussi mystérieux que « l'éther » utilisé dans l'extrait sus-mentionné.

    On trouve aussi, à toutes les époques, des descriptions abasourdissantes concernant la nature de la réalité et il semble que la mécanique quantique ait été évoquée et « connue » depuis fort longtemps, bien avant que nous ne tombions dessus par hasard et lui donnions ce nom.

    La mécanique quantitque est l'étude de la matière au niveau de l'infiniment petit et c'est bizarre parce que la matière, à ce niveau, ce comporte et obéit à des lois totalement différentes que la matière à plus grande échelle. On observe des choses surnaturelles qui n'ont vraiment aucun sens à moins d'intégrer le facteur conscience à l'équation. La physique quantique a ouvert la voie à l'a science de « l'intangible » et le fait que l'espace vide ne le soit pas réellement, qu'il est en fait rempli d'énergie et que des facteurs liés à la conscience peuvent avoir un effet quantifiable sur notre monde physique est hallucinant avec des implications énormes.

    C'est pourquoi le légendaire John Wheeler nous disait qu'« aucune question n'est plus cruciale que celle-ci, à savoir que l'espace n'est pas vide, c'est la base de la physique la plus dangereuse ».

    En fait, l'espace n'est pas vide, il est rempli d'énergie [...] L'énergie dans l'espace n'a rien d'insignifiant, il y en a beaucoup et nous pouvons d'ailleurs évaluer sa quantité et cette réalité et la réalité qui pourrait en découler. Tout ce que nous voyons vient en réalité de l'espace
    ~ Nassim Haramein

    Des anciens philosophes védiques aux mystiques orientaux et à diverses civilisations du passé de l'humanité en passant par Descartes, Einstein, Newton et bien d'autres, nombreux sont ceux qui ont émis des hypothèses quant aux propriétés de l'espace en particulier. Les êtres humains sont curieux et notre quête de découvrir « ce qui est » ne cessera jamais.

    Et ils permirent à Apollonios de poser des questions ; celui-ci leur demanda alors de quoi le cosmos était composé selon eux ; mais ils lui répondirent :
    « D'éléments. »
    « Y en a-t-il donc quatre ? » s'enquit-il.
    « Pas quatre mais cinq » fit Larchas
    « Et comment peut-il en exister un cinquième en plus de l'eau, l'air, la terre et le feu ? » demanda Apollonios.
    « Il y a l'éther, répondit l'autre, que nous devons considérer comme étant ce dont sont constitués les dieux ; parce qu'à l'instar des créatures mortelles qui inhalent le courant, les immortels inhalent l'éther. »
    « Dois-je considérer l'univers comme une créature vivante ? » demanda Apollonios.
    « Oui » fit l'autre.

    ~ La Vie d'Apollonius de Tyane, Philostrate, 220 apr. J.-C. (source)

    Le passage ci-dessus décrit cet « espace vide » que de nombreux physiciens désignent aujourd'hui comme le vide quantique ou l'éther.

    Toute la matière perceptible vient d'une substance fondamentale, ou subtilité au-delà de la conception, remplissant tout l'espace, l'Akasha ou éther lumineux, qui sont activés par un don de vie, Prana, ou la force du créateur, à l'origine de l'existence, dans un cycle sans fin pour toutes choses.

    Le Plus Grand Exploit de l'homme, Nikola Tesla

    Ce dont parlait Platon

    Un des plus éminents penseurs et philosophes de tous les temps, Manly Palmer Hall décrit le passage de Platon dans son livre The Secret Teachings of All Ages (les enseignements secrets de toutes les époques) et arrive à un moment où ils énumère les divers « élémentaux » qui existent sur Terre mais résident dans le monde invisible, dans une autre vibration ou l'éther si vous préférez, mais qui apparaissent également parfois dans notre « vibration ».

    Le fait que Platon/Socrate ait été conscient de cette réalité des milliers d'années avant nus lui confère d'autant plus de crédibilité lorsqu'il décrit ses propriétés et celles qui pourraient résider dans cette zone d'« espace ». S'agit-il des « fantômes » et « esprits » que de nombreuses personnes prétendent voir aujourd'hui ?

    Pendant des années, d'autres domaines de réalité que nos sens ne peuvent percevoir ont été mentionnés dans des livres et également mesurés et détectés. De soi-disant appareils ont été fabriqués pour utiliser ce savoir afin de développer des machines produisant de l'énergie.

    À  ma grande surprise, ces concepts ont été démontrés dans des centaines de laboratoires du monde entier mais n'ont pas encore vu véritablement le jour.

    ~  Dr Brian O’Leary, ancien astronaute de la NASA et professeur de physique à l'université de Princeton (source)

    Curieux quand on y pense, n'est-ce pas ? Alors comment tant de nos ancêtres disposaient de cette connaissance de choses que nous n'avons pas pu découvrir sans le recours à notre technologie avancée demeurent un vrai mystère et les exemples sont innombrables dans les écrits historiques sur une période couvrant des milliers d'années.

    Il semblerait, selon moi en tout cas, que l'humanité entre dans une ère où ces entendements reviennent sur Terre, refont surface à une époque où nous en avons désespérement besoin.

    Remettez-vous et acceptez cette conclusion indéniable. L'univers est intangible, mental et spirituel.

    ~ “L'Univers mental” ; Nature 436:29, 2005

    Traduit de l'anglais par Ey@el
    © lapensinemutine.eklablog.com

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Le fond de l'air est rougeQue sont les rêves et d'où viennent-ils ? »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :