• Comment survivre au péril rouge

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Vive les cloches, vive les cloches
    Qui résonnent dans ma caboche,
    La farce du dindon et tous les carillons
    Le soir du réveillon !

    Noël — sans doute la seule fête de l'année que l'on puisse difficilement ignorer. Soit on adore, soit on déteste. Soit on l'attend avec impatience, soit on la redoute. Mais jamais elle ne laisse indifférent.

    Et pour cause, au-delà de la célébration païenne du retour du soleil ou sa récupération religieuse (le Christ ne serait d'ailleurs pas né en décembre) et de la manne commerciale considérable qu'elle représente, Noël est une sorte de passage quasi obligé qui agit comme un filtre amplificateur de toutes les émotions humaines. Il y a beaucoup de joie, d'euphorie, d'expectative — mais aussi beaucoup de tristesse, de déception, de solitude, de frustration. Noël est surtout bling-bling à tous les niveaux. Ça fait ding ding dong partout. Hypocrisie, bêtise, ringardise, tutti la Commedia dell'arte y est représentée.

    Noël, c'est un péril auquel nul n'échappe et qui laisse des traces rouges partout : sur le bord des coupes ; sur les joues des enfants gâtés ; sur les yeux bouffis des esseulés ; et parfois aussi sur les poignets des plus désespérés.

    Quoi, c'est pas bien de jouer les Grinch le soir de Noël ? C'est toujours mille fois mieux que de consentir à ces rites sociaux hypocrites et de se laisser bouffer de l'intérieur par des émotions que l'on n'est pas censé exprimer voire même ressentir. Je suis quelqu'un de joyeux et d'optimiste en général même si je n'ai pas une existence qui s'y prête. Mais voyez-vous, je suis empathe et à Noël, le vase à tendance à déborder sous l'effet du nombre et de la toxicité. Alors si vous êtes comme moi, voici quelques petits trucs dénichés sur la toile pour essayer de survivre à ce péril rouge.

    Les Trois Commandements

    Opération Sabotage

    Ruer dans les tracteurs n'est pas forcément la bonne solution sauf si on essaie de vous tirer de force de votre retranchement. Restez bien campé sur votre position et frappez un grand coup. Après si Noël, ne vous emballe pas, laissez-vous emballer quand même pour voir, on ne sait jamais. Au pire, ils pourraient se replier dans leur cage, ce qui au final vous laisserait plus d'espace.


    Cartes sur table

    Adieu l'hypocrisie bisounours, au diable les bonnes manières, jouez les cartes de la franchise même si chez nous, c'est plutôt au Nouvel An qu'on les distribue. Et si l'humour noir n'a jamais tué personne, il y en a toutefois pas mal qui sont morts de rire donc faites gaffe quand même.

    Grâce au correcteur automatique, un enfant sur cinq recevra la visite de Satan à Noël (Père Noël en anglais = Santa).

    Je trouve votre manque d'esprit festif inquiétant.

    Le Q-Q Quiz

    En dernier ressort, renvoyez-leur leurs boules en rase-motte et achevez-les avec ce quiz d'enfer (survolez les rectangles rouges avec la souris pour afficher les réponses).

    1. Que portent en général les bonhommes de neige sur leur tête ?
      Réponse : Une calotte de glace.
    2. Qu'est-ce qui les différentie des bonnes femmes de neige ?
      Réponse : Les boules de neige.
    3. Que mangent-ils au petit déjeuner ?
      Réponse : Des flocons de neige.
    4. Comment appelle-t-on un vieux bonhomme de neige ?
      Réponse : De l'eau.
    5. Qu'est-ce qui tombe au Pôle Nord sans jamais se faire mal ?
      Réponse : La neige.
    6. Pourquoi les arbres de Noël font-ils de piètres couturiers ?
      Réponse : Parce qu'ils perdent toujours leurs aiguilles.
    7. Qu'est-il arrivé à celui qui a volé le calendrier de l'Avent ?
      Réponse : Il a pris 25 jours.
    8. Qu'est-ce qu'on apprend aux aides du Père Noël à l'école ?
      Réponse : L'elfaphet.
    9. Pourquoi l'elfe a-t-il installé son lit dans la cheminée ?
      Réponse : Pour dormir comme une souche.
    10. Comment sait-on que le Père Noël est doué pour le karaté ?
      Réponse : Parce qu'il porte une ceinture noire.
    11. Pourquoi a-t-il installé un réveil sur sur son traineau ?
      Réponse : Parce qu'il voulait voir le temps s'envoler.
    12. Où descend-t-il quand il part en vacances ?
      Réponse : Dans un ho-ho-ho-tel.

    Alors c'est qui le maillon faible, hein ?

    Joyeux réveillons-les à tous !

    Ey@el

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.
    « Cygne d'étangSouris, c'est pour la photo ! »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :