• Projet Eklabugs : Le langage des étoiles

    Article d'Ey@el

    Available in English

    Ceci aurait dû être ma soixante-dixième participation au projet Eklabugs victime de la culture de l'annulation. Qu'importe, j'ai récemment pris mon parti de lâcher prise et ne plus regarder en arrière pour voyager léger et être plus libre de mes mouvements, alors laissons l'ancien monde mourir en paix et focalisons-nous sur le nouveau qui ne demande qu'à éclore. Voyons donc ce que nous disent les astres à ce propos puisque c'est d'astrologie, et plus précisément d'horoscope dont nous allons parler, telle étant la carte de l'oracle Belline que j'avais piochée en guise de thème pour cette ultime session. Un grand merci à Gaellah qui a tenu à se joindre à moi et dont je vous invite à lire le bout d'histoire (lien en fin d'article).

    L'astrologie pour les nuls

    Un bon ami à moi
    Étudie le étoiles,
    Vénus et Mars
    Sont favorables ce soir.

    ♫ "Venus And Mars", Wings (1975)

    L'astrologie est aussi vieille que le monde et tire son nom du grec astro et logos signifiant « le langage des étoiles » — à ne pas confondre avec l'astronomie qui est « la science des étoiles » même si par le passé, astrologie et astronomie allaient de paire.

    Quant au terme horoscope, du grec horo (« heure ») et skopos (« observer »), il désignait autrefois la carte des positions planétaires dans les constellations établie pour un individu à partir de ses coordonnées de naissance (date, heure et lieu). Aujourd'hui, il ne sert plus qu'à désigner des prévisions souvent fantaisistes basées uniquement sur la position moyenne du soleil natal, ce qui a grandement contribué à décrédibiliser cette discipline qui, rappelons-le, n'a jamais prétendu être une science mais un outil de connaissance de soi en tant qu'être cosmique incarné dans la matière pour parfaire son évolution.

    Une carte du ciel (ou thème natal) se compose du double cercle zodiacal découpé en douze secteurs égaux de 30° d'arc appelés signes astrologiques, correspondant aux douze constellations traversées par le Soleil au cours de l'année (en réalité, ce n'est pas le Soleil qui se déplace mais la Terre or comme celle-ci sert de référentiel, on a cette impression). On appelle ce type de carte géocentrique par opposition aux cartes héliocentriques qui utilisent le Soleil comme point de repère central.

    Sur cette carte sont disposés le Soleil bien sûr et les neuf planètes du système solaire : la Lune, Mercure, Vénus et Mars pour les plus rapides qu'on appelle également planètes personnelles ; Jupiter et Saturne dites planètes sociales qui séjournent environ un à deux ans par signe ;  et enfin Uranus, Neptune et Pluton, les planètes lourdes ou transgénérationnelles qui vont se taper l'incruste pendant des années voire des décennies.

    À ces astres viendront s'ajouter la ligne d'horizon avec son extrémité orientale connue sous le nom d'Ascendant (AS) et celle du méridien local qui coupe le cercle zodiacal en deux points opposés par rapport au centre de la Terre dont le point culminant est appelé Milieu du ciel (MC). C'est à partir de ces deux axes fondamentaux ou angles (Fig. 3), que l'on découpe le ciel en douze secteurs inégaux ou pas appelés maisons astrologiques (il existe plusieurs systèmes de domification, le plus courant étant celui de Placidus).

    En astrologie karmique, on utilise également l'axe des nœuds lunaires, à savoir les deux points de l'orbite de la Lune où cette dernière traverse l'écliptique solaire (Fig. 1) ; la Lune noire, le point vide où se trouve le second foyer de l'ellipse lunaire, le premier étant occupé par la Terre  (Fig. 2) ; et le vertex qui est l'intersection de l'écliptique et de la verticale principale (Fig. 3).

    Fig. 1 : Les nœuds lunaires

     

     

    Fig. 2: La Lune noire

     

     

    Fig. 3 : Le vertex et les autres angles du ciel

     

    Comme je l'avais déjà expliqué précédemment, le thème natal représente une carte des énergies au moment que l'âme a choisi pour s'incarner dans la matière. Je vois les signes comme des énergies, les planètes comme des prismes et les maisons comme les domaines de l'existence dans lesquels ces énergies filtrées s'exprimeront. Selon leur positionnement les unes par rapport aux autres et les angles ainsi formés, les planètes s'influencent mutuellement de manière fusionnelle (conjonction 0°), complémentaire (opposition 180°), harmonieuse (sextil 60°, trigone 120°), conflictuelle (carré 90°) ou encore karmiques (quinconce 150°, mélange instable de carré conflictuel 90° et de sextil harmonieux 60°) et avec plus ou moins de force suivant une multitude de facteurs à prendre en compte.

    Pourquoi vous n'êtes pas nés sous le signe que vous croyez

    Emporté par le courant, le son résonne
    Autour des eaux glacées souterraines.
    Jupiter et Saturne, Obéron, Miranda et Titania,
    Neptune, Titan... les étoiles ont de quoi effrayer.

    ♫ "Astronomy Domine", Pink Floyd (1967)

    « Le problème est que le zodiaque avec lequel nous travaillons est faussé. Actuellement les constellations ne coïncident plus avec les signes du même nom » nous explique l'astrologue Pierre Lassalle.

    « Le début de l'année zodiacale, le point vernal ou degré zéro du Bélier est censé coïncider avec le premier des douze secteurs ou signes découpés dans le ciel sur le chemin annuel du soleil. Or en raison de la précession des équinoxes (Fig. 4), le soleil ne se lève plus aujourd’hui le 21 mars dans la constellation du Bélier alors qu'en 228 après JC c'était le cas.

    « L'axe de la terre tourne lentement sur lui-même en 26.000 ans et c'est ce phénomène appelé précession des équinoxes qui fait se lever le soleil à chaque 21 mars un peu plus en arrière dans les signes. À cause de ce décalage progressif, les 12 secteurs de 30° découpés dans le ciel ne coïncident plus avec les constellations qui leur avaient donné leur nom. Les astrologues indiens connaissent parfaitement ce décalage qu'il appellent ayanamsa. Les astrologues de la Perse ancienne, chaldéens et babyloniens tenaient compte de ce phénomène et corrigeaient en conséquence leurs horoscopes. Mais les Égyptiens puis les astrologues du bas Empire romain, leurs successeurs du Moyen-Age puis les modernes oublieront l'ayanamsa qui ne cesse de croître de siècle en siècle.

    « En conclusion, l'astrologie occidentale ordinaire actuellement travaille sur des bases en partie fausses, à moins de tenir compte de l'ayanamsa (Fig. 5). »

     

    Fig. 4 : La précession des équinoxes

     

    Fig. 5 : L'ayanamsa

     

    Je vous épargnerai le fait qu'il existe plusieurs ayanamsas, les astrologues ne s'accordant pas tous sur le référentiel à utliser. Pour ma part, j'en ai testé plusieurs et celui qui me semble le plus correct est assez récent (1958) et se base sur l'équateur galactique à 0° du Sagittaire plutôt que l'étoile fixe Spica, ce qui décale au jour d'aujourd'hui toutes les planètes de 30°22. Toutefois quel que soit l'ayanamsa choisi, ce décalage augmente d'un degré tous les 72 ans, ce qui fait qu'au moment de votre naissance, il était inférieur à sa valeur actuelle de quelques minutes d'arc.

    Ainsi, la grande majorité d'entre vous n'êtes pas nés sous le signe que vous croyez.

    Comme le souligne Michel du site NostreDame, « la plupart des gens sont habitués à leurs signes de naissance, délivrés par une astrologie erronée, et je sais par expérience, et pour des raisons diverses, qu'ils n'aiment pas en changer, surtout ceux qui se trouvent affublés d'un signe de feu tel que le Bélier ou le Lion représentant force et esprit de réussite qui convient bien dans cette société phallocratique où seule domine la course à l'argent et bien d'autres compétitions encore ».

    À ceux qui ont déjà fait dresser et analyser leur carte de naissance et s'y sont globalement reconnus, je dirais que c'est un peu normal car hormis les énergies dans lesquelles baignent les éléments du thème, le reste ne change pas — les positions en maisons et les relations des planètes entre elles restent les mêmes. Par contre, elles peuvent gagner ou perdre en puissance et voir leur régence modifiée du fait que lorsqu'une cuspide (ligne de démarquation marquant le début d'une maison) passe dans un signe voisin, elle tombe de fati sous la gouvernance d'une autre planète (sauf dans le cas d'un passage du Verseau au Capricorne, tous deux étant régis par Saturne).

    A titre d'exemple, je m’identifiais totalement à ma Lune en Bélier, très impulsive et vivant mes émotions intensément. Pourtant rien dans mon thème n'indiquait cette forte intuition et surtout ce côté éponge émotionnelle qui est en quelque sorte ma marque de fabrique. Mais tout s'explique par la précession des équinoxes avec ma Lune en réalité en Poissons, signe de l'empathie par excellence. Quant à son côté fougueux et passionnel, il provient tout simplement du trigone de Mars (maître du Bélier) en Scorpion, son second domicile.

    Les véritables énergies en action

    L'hiver a été long, froid et solitaire
    C'est comme si ça faisait des années qu'on ne l'avait pas vu
    Voilà le soleil ! Voilà le soleil !
    Alors tout va bien.

    ♫ "Here Comes The Sun", The Beatles (1969)

    De même sur le plan collectif, la Grande Conjonction historique de Jupiter et Saturne lors du solstice d'hiver (voir Articles connexes) ne s'est en réalité pas produite en Verseau mais en Capricorne, signe  des traditions et du pouvoir établi également régi par Saturne. Quant à Uranus, le Grand Éveilleur avec qui ce dernier se livre à un bras de fer musclé, il ne baigne pas non plus dans la nonchalance matérialiste et hédonique du Taureau mais plutôt dans les énergies fougueuses et belliqueuses du Bélier. Chaud devant !

    Et on le voit très bien avec les gouvernements qui durcissent leurs mesures liberticides afin de mettre les esprits en ébullition et pousser le peuple à la révolte (rappelez-vous quand Jacques Attali avait dit qu'il y aurait une révolution avant 2022). Pourquoi un gouvernement chercherait-il sciemment à ce qu'on le renverse ? Posez-vous sérieusement la question.

    Contrairement à ce que soulignait Nikki Harper en se basant sur l'astrologie tropicale, les rôles ne sont pas inversés avec « Saturne en Verseau qui est le rebelle et Uranus en Taureau qui se bat becs et ongles pour préserver sa position » mais chacun se trouve au contraire bel et bien à sa place dans l'ordre symbolique des choses : Saturne s'accroche à son pouvoir et cherche à le renforcer tandis qu'Uranus veut tout foutre en l'air sans réfléchir. La bonne nouvelle c'est que ce carré ne se produit pas en signes fixes (Verseau/Taureau) mais en signes cardinaux (Capricorne/Bélier) où l'issue de la confrontation des deux bêtes à cornes ne risque pas de se solder par un match nul et une séance de tirs au but. Situation explosive. Attention donc à ne pas se laisser emporter sous tous les sens du terme. À cet égard, le transit du Nœud Nord en Taureau (encore une bête à cornes) nous demande d'ailleurs de nous ancrer, de garder la tête froide, et d'agir prudemment.

    Ajoutons aussi le fait que Pluton, le Grand Réformateur, séjourne toujours en Sagittaire (sauf pour ceux qui utilisent les ayanamsas traditionnelles hindoues), le signe des dogmes, de l'évolution, des croyances et également des finances internationales. L'assèchement du marais, c'est lui. Tous les scandales bien puants qui remontent des égouts, c'est encore lui. Quand, à l'issue de sa dernière rétrogradation, il s'intallera pour de bon en Capricorne, ce sont les structures traditionnelles qu'il va purger définitivement. En quelque sorte, Uranus lui prépare le terrain en faisant trembler les murs de Babylone.

    N'oublions pas enfin Neptune, le Maître de l'Illusion, qui n'est pas encore chez lui en Poissons mais toujours dans le signe du Verseau (médias, politique, technologie) où il s'illustre parfaitement dans la dissimulation, les tours de passe-passe, les mensonges et la propagande merdiatique.

    L'arnaque du Nouvel Age

    Quand la Lune entrera dans la septième maison
    Et que Jupiter sera aligné avec Mars
    Alors la paix guidera les planètes
    Et l'amour orientera les étoiles
    Nous sommes à l'aube de l'ère du Verseau.

    ♫ "Aquarius", Hair (1968)

    L'ère du Verseau est une étape de l'évolution de l'humanité qui aurait débuté en 2012 ou encore lors la Grande Conjonction historique en Verseau lors du dernier solstice d'hiver. En réalité, selon l'astrologie sidérale (et l'ayanamsa utilisé), il faudra encore attendre plusieurs centaines d'années. Une chose est certaine toutefois, c'est que le Grand Éveil dont il est serait question pour l'ère du Verseau est surtout lié à l'élévation de la fréquence vibratoire de la Terre qui, de 7,8 Hz depuis la nuit des temps, a commencé à augmenter en 2008 pour atteindre 57 Hz en 2020, raison pour laquelle les psychopathes dégénérés qui ont la mainmise sur ce monde tiennent absolument à trafiquer notre ADN pour nous empêcher d'ascensionner vibratoirement et échapper ainsi à leur prison.

    Pour terminer, je me contenterai de rappeler que la tradition affirme depuis toujours : Astra inclinant, sed non cogunt, c'est-à-dire : « les astres influent mais n'obligent pas ». Seuls les gens qui ont des notions très superficielles d'astrologie s'imaginent encore qu'elle est déterministe et que notre destin serait réglé d'avance dans les moindres détails (dixit Pierre Lassalle).

    En espérant que vous aurez réussi à lire cet article jusqu'au bout et qu'il vous aura apporté un regard nouveau sur l'astrologie et pourquoi pas insufflé l'envie de vous y intéresser de plus près.

    Ey@el

    Notes et références

    • ^ La position du Soleil au solstice d'hiver, son point le plus bas, est actuellement dans la constellation du Sagittaire, l'une des deux constellations dans lesquelles le zodiaque intersecte la Voie lactée. Chaque année, au solstice d'hiver, le Soleil et la Voie lactée semblent, depuis la Terre, être alignés et chaque année la précession entraine un léger changement de la position du Soleil dans la Voie lactée. Étant donné que la Voie lactée mesure entre 10° et 20° de large, il faut entre 700 et 1400 ans au Soleil pour précessionner au travers. Ce dernier se trouve actuellement au milieu de la Voie lactée et coupe l'équateur galactique. (Source)

    Projet EklaBugs #72

    Articles connexes

    La reproduction du contenu de ce billet est strictement interdite.
    © lapensinemutine.eklablog.com. Tous droits réservés.

    #Eklabugs

    « Comment la culture « woke » détruit l'individuLe Vaccinateur des Lilas »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Juillet à 01:34

    Vénus Ô Vénus planète de l'amour et de la sensualité, observe la lune de cette douce nuit d'été via le prisme de ton univers.

    Très intéressant ton article, un peu novice dans ce domaine, bien que j'ai pratiqué l'astro' (il y a longtemps) et que j'aimes les arts divinatoires, l'ésotérisme, les sciences 'occulte...

    Note: C'est une bonne idée d'avoir mis le cycle lunaire  sur la page du blog, j'aime tellement la regarder les yeux levés vers les étoiles.

      • Lundi 2 Août à 01:15

        Je n'avais pas encore testé mais je suis tombée sur des articles sur les maisons égales (qui se basent sur l'Ascendant comme point de départ) et je trouve ça tellement pus juste couplé avec la précession des équinoxes. C'est bluffant de justesse. Il faut juste un peu réapprendre mais ça reste la même pratique. Il faut s'avoir s'adapter à la vérité quand elle a été faussée pour nous égarer.

      • Lundi 2 Août à 02:02

        Oui comme quoi parfois il faut rectifier nos connaissances qui ne peuvent plus être mis en application a notre système actuel (je sais pas si je suis clair là lol). Une réadaptation est parfois nécessaire.

        En tout cas  merci pour ton blog et tes articles car ils traitent de sujets dont jamais j'aurais pu partager mes idées, ni en parler car trop de personnes n'ont pas consciences de ce qu'ils existent dans ce bas monde et qui a pour pour conséquence de passer pour un sapin de noel lool

      • Lundi 2 Août à 23:34

        Avec plaisir. J'aime bien l'image du sapin de Noël. C'est plus joli que le chapeau en alu !smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :